Young adult

Ctrl+alt+suppr tome 2 de Bertrand Puard

Face à l’intelligence artificielle qui dirige Ananta, Zéphyr, Lisa et Selma doivent riposter au plus vite. Chaque jour, cet immense empire technologique diffuse de fausses informations à travers le monde, marchande avec la sphère politique, manipule la pensée des gens… Grâce à Arsène, l’organisation hors-norme spécialisée dans les cambriolages, nos trois héros ont une chance de démanteler Ananta tout en révélant l’infamie de ses complices politiciens. 

Il est temps de frapper fort. Et cette fois, il vont devoir voler le gouvernement d’un pays entier… au nom de l’écologie et de la liberté de chacun. 

Edition: Casterman

288 pages

6/10

Merci à l’édition Casterman pour cette lecture

Mon avis: Ananta a pris le pouvoir sur la terre entière. Cette conscience artificielle continue de se développer et est utilisée pour manipuler les populations.  

Zephyr, Lisa et leurs amis veulent à tout prix combattre cet état de fait. Et pour cela, il va falloir prendre des risques… 

Le premier tome ne m’avait pas entièrement convaincue. Je l’avais trouvé plutôt obscur, sans réel développement des personnages. 

J’ai eu un peu de mal à retrouver mes jeunes en débutant ma lecture. Il a fallu un peu replacer chaque personnage, et sans petit résumé, ça s’est avéré un peu compliqué. Mais bon, une fois cette étape faite, j’étais prête à découvrir mon livre.  

Bon l’idée de combattre la désinformation est un thème qui me plaît beaucoup. Nous sommes tous noyés par ce problème au quotidien, et qu’on pointe pour une fois le doigt là-dessus, j’approuve.  

Le hic c’est que ce sont des adolescents qui le font. Bon, après, ceux-là sont particuliers du fait de leur héritage et de leurs histoires personnelles. Mais quand même… Oui, je sais, c’est un roman young adult, il fallait forcément que le lecteur puisse s’identifier.  

Mais justement, peut-il vraiment s’identifier à un héros ne possédant pas forcément plus de facultés que lui-même, mais qui se rend acteur d’actions gigantesques du point de vue mondial? Je m’interroge… 

Ce second tome ne m’aura finalement pas plu convaincu que le premier. Il faut croire que pour moi, ce n’était pas la bonne série, voilà tout. Ca ne veut pas pour autant dire que l’auteur est mauvais. Au contraire, j’avais lu la série L’Archipel qui m’avait énormément plu, juste avant. 

Je suis en tout cas restée hors de l’histoire pour cette fois. 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :