Young adult

Cursed de Thomas WHEELER

Edition: Gallimard jeunesse 

Nombre de pages: 499 pages

0 %

Résumé: Nimue a échappé au massacre de son village. Sa mère, avant de mourir, l’a chargé d’une mission : remettre l’épée du pouvoir à Merlin, sorcier redoutable.

Accompagnée d’Arthur, faux chevalier menteur et séducteur, et de la dévouée Morgane, Nimue sent grandir en elle la magie noire et ancestrale de l’épée.

L’arme fait d’elle une combattante féroce, rebelle, et le seul espoir de son peuple : la Sorcière Sang-de-Loup. Mais Nimue n’est qu’à l’aube de son destin.

Merci à l’édition Gallimard jeunesse pour cette épopée

Mon avis: Nimue échappe de peu au massacre de son village. Et elle se trouve chargée par sa mère, sur le point de mourir, d’une mission: rapporter une épée hors du commun à Merlin, célèbre enchanteur qu’elle pensait mort.

Son parcours va être semé d’embûches, mais va aussi se révéler important pour sa vie future…

Les légendes arthuriennes me plaisent toujours beaucoup. Lorsque l’édition Gallimard m’a fait parvenir ce titre, j’ai donc été plutôt intriguée.

Nimue est un personnage féminin très fort. Elle possède de très nombreux talents, bien que pas toujours reconnus. Elle possède une histoire personnelle intéressante. Elle est solide, courageuse. Grâce à tout cela, le roman est énergique, puissant.

Autour d’elle gravitent d’autres personnages connus. Merlin, tout d’abord, dont on donne, une fois n’est pas coutume, une image très… innovante, je dirais. Nous le connaissons tous comme le puissant magicien qui a oeuvré à mettre le jeune Arthur sur le trône. Si vous lisez ce roman, vous allez être surpris!

Arthur, également, nous présente d’autres facettes que l’on connaît. Nous le savions attentifs aux enseignements de son mentor, et nous le pensions réfléchi.

Les événements que nous découvrons dans ce roman se passent en amont de l’intronisation du futur roi Arthur. Aussi, l’auteur a pu imaginer les rencontres de ces trois personnages si célèbres.

Les descriptions sont souvent rudes, et les combats sont féroces. Et puis, on y croise toutes sortes d’êtres féériques, un point qui me plaît beaucoup!

Des dessins parsèment les pages. Ils sont sombres, assez carrés. Pour certains, je suis sûre que cela apportera un vrai plus à  leur lecture. Pour ma part, ce style de dessin n’est pas vraiment de mon goût, et je crois que je suis passée totalement à côté.

Pour autant, le livre-objet en lui-même est une vraie merveille.

Je termine sur une note positive, en vous disant que cette histoire se lit agréablement, et qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer.

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :