In my mailbox

in my mailbox (171)

Hello les copains!!!
Cette semaine aura été celle de toutes les rentrées! Ou presque..
Mes deux plus jeunes loulous ont investi leurs bancs d’école (pendant que les plus grands ont encore quelques jours devant eux pour faire pareil.

C’est aussi pour la rentrée de travail, au niveau de mon emploi. Eh oui, les vacances finies, tout le monde s’y remet hihi
Et puis enfin, la rentrée littéraire! Celle qu’on attend tous, nous, les cinglés de la lecture!! Ma boîte aux lettres peut en témoigner, elle est arrivée chez moi aussi!

Casterman

Rock War est le programme de télé-réalité le plus regardé au Royaume-Uni. Les groupes en compétition sont désormais des stars dont les moindres faits et gestes sont épiés par les paparazzis.

Tandis que Summer se remet d’un grave accident, Théo sème le chaos à chaque apparition, pour le plus grand plaisir de la presse à scandales. Hors caméra, Dylan entame quant à lui une dangereuse descente aux enfers…

À l’approche de la grande finale, la tension monte irrésistiblement… pour le meilleur, et pour le pire !

Presses de la Cité

Terres de France

A ceux qu’il rencontre sur sa route depuis son Italie natale, le tailleur de pierre Valturno Palazzi aime à dire qu’il veut, de ses mains, « créer du beau et du bon dans ce monde ». La Lorraine sera sa terre d’élection. La belle Malou, libre et convoitée depuis l’assassinat mystérieux de son mari, sera sa dame de coeur. Lui, l’exilé, fonde avec elle une nouvelle famille. Il fait aussi le voeu de lancer une entreprise de taille de pierre et de construction. De l’amour, de l’ambition, des rêves humanistes, Valturno en a tant ! Mais, en ces temps troublés, on n’apprécie guère la réussite d’un étranger.

Et, tandis que l’assassinat trouve peu à peu sa résolution, surgit dans la vie de Valturno un petit Victor, dix ans, qui ravivera le souvenir brûlant d’une femme tant aimée, là-bas, « vers son Sud », une femme au doux parfum de fleur d’oranger…

 

Mélanie a toujours vécu à la « cense », comme on appelle les fermes dans le Nord. Sa « cense », elle y est attachée charnellement, même si maintenant elle se languit de la quitter pour aller vivre dans le village voisin avec Jean-Pierre Mesnier, le beau jeune homme qu’elle doit épouser à la fin de l’été 1914. Mais le 1er août, la France entre en guerre. La machine à broyer les couples amoureux est en marche. Jean-Pierre rejoint son bataillon. Elle ne le revoit qu’un an plus tard, libéré pour une courte permission. Alors , pour conjurer le sort, pour oublier la guerre, leur séparation, ils décident de s’unir avant d’être mariés. Pour quelques jours, le bonheur est là dans toute sa force et toute sa précarité, mais comment imaginer que, quelques mois plus tard, Jean-Pierre tombera au front et que Mélanie se retrouvera seule avec leur enfant…

 

Janvier 1940, vallée des Eaux-Claires. La seconde guerre mondiale fait rage depuis quelques mois en Europe. Alors que le mari de Bertille meurt subitement cette dernière se prend d’affection pour Janine, la fille cadette de Léon, le domestique du moulin. Cette dernière vient de subir une terrible épreuve, semant la zizanie entre les deux familles. Puis au printemps, le maire de Puymoyen demande à Claire d’héberger une famille de réfugiés chassée par l’avancée des Allemands en France occupée. La mère, Yvette, est très malade, tandis que sa fille, Anne, ne tardera pas à son tour de chambouler la vie de ceux qui ont pourtant la bonté de l’héberger.

Quant à Mathieu et Jean, respectivement frère et mari de Claire, ils décident à leur manière de tenter de chasser les Allemands de France, surtout lorsqu’une troupe de soldats réquisitionnent le château de Bertille, afin d’en faire un centre de commandement. Les choses se corsent lorsqu’un jeune soldat allemand disparait mystérieusement de la région. Rapidement les soupçons se portent sur un des membres du clan élargi de Claire. C’est véritablement le chaos dans la vallée des Eaux-Claires ; fausse-couche, bagarres, meurtres, tempêtes, démence, morts, avortement et amours brisés se succèdent à un rythme effréné au fil des pages et des chapitres. Heureusement les célébrations du trente-cinquième anniversaire de mariage de Jean et de Claire viendront mettre un baume sur le cœur de tous, même si la guerre ne fait que commencer.

 

Sarbacane

La nature s’endort et Gurty se réveille… Hourra ! C’est parti pour de nouvelles aventures couleur marron et goût châtaigne ! Mais une menace plus terrible que celle des citrouilles fantômes et des champignons vénéneux plane dans les environs : un mystérieux voleur d’animaux kidnappe un à un les chats et les chiens du voisinage !!… Alarmés, Fleur et Gurty tentent de se protéger d’une éventuelle attaque. Mais bientôt, Tête de Fesses, est à son tour kidnappé. Plus le choix : Gurty et Fleur unissent leurs forces pour tenter de retrouver leur ennemi préféré…

 

La poussière rouge. Les sombres Rocheuses. L’Amérique profonde, tout juste sortie de la Deuxième Guerre mondiale.

C’est dans ce monde-là que grandissent Michael et ses copains : le gros Donnie, les inséparables Durham et George, Suzy la sauvage.

Ensemble, ils partagent les jeux de l’enfance, les rêves, l’aventure des longs étés brûlants…

Jusqu’au jour où un gosse de la ville disparaît. Avant d’être retrouvé, quelques jours plus tard… à moitié dévoré.

Aussitôt, la bande décide d’enquêter.

Mais dans l’ombre, le tueur – la chose? – les regarde s’agiter. Et bientôt, les prend en chasse…

Commentaires

03/09/2017 à 15 h 15 min

La rentrée littéraire se fait très timide chez moi, ma BAL reste vide. Chouette IMM et bon dimanche avec ces réceptions !



03/09/2017 à 14 h 34 min

Je ne connais pas ces livres mais je te souhaite de bonnes lectures 🙂



03/09/2017 à 14 h 09 min

Un parfum de fleurs d’oranger me tente bien (jolie couverture en plus)! Bonnes lectures et bon dimanche! 🙂



03/09/2017 à 13 h 17 min

Je découvre Les Occupants du domaine. Il a l’air pas mal, dans la lignée de Le chant du Rossignol qui était un de mes coups de cœur ! Colorado aussi me plait bien – oui décidément les histoires hyper joyeuses me plaisent (ironie x200).
Bonnes lectures !



03/09/2017 à 12 h 11 min

Belles futures lectures et bon dimanche !



03/09/2017 à 10 h 55 min

j’ai les deux sarbacane les autres je ne connais pas je te souhaite de belles lectures



03/09/2017 à 10 h 02 min

Hors de contrôle, Gurty et Colorado train me tentent bien 🙂
Belles découvertes livresques 🙂



03/09/2017 à 9 h 05 min

Hors de contrôle et le journal de Gurty me tentent bien 🙂
Bonnes lectures…



Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :