Romans

La fréquence fantôme: La dame blanche de Matt CLAYNE

Peu de gens sont au courant ou souhaitent l’admettre, mais le manoir de Valorne est hanté par une dame blanche. Le soir d’un terrible orage, les frères Beaufort l’ont découvert à leurs dépens et, depuis, remuent ciel et terre pour prouver l’existence des fantômes. Cela pourrait être leur dernier espoir de retrouver un amour perdu et un père disparu. 

De désillusions en charlatanisme, ils étaient prêts à tout abandonner jusqu’au jour où ils rencontrent Helen Kepler, une scientifique revêche qui entrevoit dans leur histoire la clé des apparitions spectrales. Elle ne reculera devant rien pour les aider à percer le mystère de la fréquence fantôme et obtenir des réponses sur la vie après la mort. Le sort de son fils en dépend. 

De retour à Valorne, le manoir leur réserve bien des surprises. Si l’histoire trouble du lieu paraît étroitement liée à la présence de la dame blanche, la jeune femme semble avoir tout oublié de son passé. Mais alors, qui est-elle vraiment ? Qui l’a tuée ? Et pourquoi ? 

8/10

382 pages

Merci à l’auteur pour cette belle découverte

Mon avis: Ben et Will voient leur vie basculer lors d’une simple soirée avec leur amie et fiancée respective, un 31 octobre. Une apparition va faire éclater le couple de Ben, et Will n’aura de cesse de vouloir d’autres fantômes. 

Six ans plus tard, ils n’ont fait aucune nouvelle expérience concluante. Et si Will voudrait continuer leurs recherches, Ben en a assez. Jusqu’à ce qu’ils rencontrent un peu par hasard une scientifique qui croit en leur histoire et qui décide d’approfondir ses recherches, avec leur aide. 

C’est ainsi qu’ils vont retourner sur les lieux de la scène qui a pourri leur vie. Et les expériences réalisées sur place donnent enfin quelque chose… 

L’auteur, Matt Clayne, m’a contacté pour me proposer la lecture de son roman. Du paranormal, ça me parlait déjà. Sur son site, j’ai eu la possibilité de lire les premières pages avant de lui écrire pour lui dire que j’acceptais avec plaisir de lire la suite! 

Ben et Will ne sont pas sans rappeler un duo de chasseurs de fantômes très, très, très connu. Mais si, ne réfléchissez pas plus, je parle de Sam et Dean bien entendu, ces jeunes hommes plutôt séduisants de la série Supernatural. Même s’il y a beaucoup de ressemblances, cela ne m’a pas choqué, mais ça méritait que j’y fasse allusion. D’autant que l’auteur lui-même raffole de cette série.. 

Leur symbiose est bien présente. Malgré des caractères et des aspirations différents, leur entente fraternelle est bien présente et solide. L’humour de l’un contrebalance le sérieux de l’autre, nous offrant du coup un récit sans lourdeur. 

Ajoutez une scientifique relativement acariâtre, et totalement concentrée sur ses recherches, et nous voilà avec un trio principal assez fort. Elle est la tête pensante et les explications viennent très souvent d’elle. 

Le manoir dans lequel se déroule notre histoire est digne des meilleurs scénarios du genre. Un peu à l’abandon, retiré et entouré de forêts, il donne pile ce qu’il faut de poussière, de pièces froides et de charme pour me ravir. L’auteur explique s’être inspiré d’un château français très connu et réputé pour être hanté. En ayant été voir quelques photos, j’ai trouvé qu’il avait bien retranscrit l’atmosphère. 

Et enfin, parlons de notre dame blanche. Une entité très mystérieuse et relativement absente au départ du livre, mais qui s’impose au fur et à mesure de la lecture. Cette fois, nous ne sommes pas face à ces sempiternelles apparitions effrayantes, qui hantent en faisant grelotter des chaînes et qui mettent une frousse de tous les diables à une troupe d’adolescents en mal d’émotions fortes. Nous rencontrons plutôt un être avec une histoire bien ancrée dans le passé, avec des secrets à découvrir et des déductions à faire. Voilà un élément qui m’a énormément plu. J’espère d’ailleurs que l’auteur approfondira cette partie dans la suite. 

Oui, parce que je ne vous ai pas encore dit: l’auteur annonce déjà un second tome. Et vu le nombre de choses laissées en suspens sur les quelques dernières phrases, je pense que ce second opus pourrait être aussi savoureux que le premier! 

En résumé, je suis enchantée de ma lecture, et je suis ravie d’avoir pu découvrir cette plume! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :