Littérature jeunesse

La quête du renard blanc tome 1 de Chen Jiatong

Avant de mourir, la mère de Dilah lui révèle un grand secret. Le jeune renard doit trouver le trésor d’Ullah dont la magie puissante lui permettra de réaliser son rêve : se transformer en humain. Pour l’aider dans sa quête, elle lui remet une pierre de lune mais, hélas, Dilah ne sait pas comment s’en servir. Cette pierre mystérieuse suscite aussi la convoitise du clan des renards bleus, également à la recherche du trésor. Sur sa route, Dilah va se faire des amis qui lui permettront d’échapper aux renards bleus et de poursuivre son aventure : un phoque farceur, une tortue sage, une fouine rusée, un clan de chevaux sauvages… 

Une grande quête commence pour Dilah, remplie de dangers et de mystères à résoudre. 

Edition: Casterman

240 pages

7/10

Merci à l’édition Casterman pour ce voyage

Mon avis: Dilah, petite renarde, vient de perdre sa mère. Celle-ci lui a confié un secret: il existe un objet magique qui permet de donner forme humaine.  

Commence pour le jeune animal un périple durant lequel elle voit croiser différents animaux, qui possèdent chacun des indices qui pourra la mettre sur la voie. Autant de rencontres qui auront une incidence sur son existence.  

C’est une histoire toute douce. Notre petite renarde des neiges est perdue et déstabilisée. Mais elle possède aussi une force de caractère qui lui permet de vouloir atteindre un objectif bien particulier, puisqu’elle veut devenir humaine.  

Il s’agit ici d’un premier tome. Le périple est donc encore loin d’être terminé. Et nous aurons donc l’occasion de rencontrer d’autres êtres vivants.  

Nous sommes tout à fait dans un esprit asiatique au cours de cette histoire. Il s’agit clairement d’un parcours initiatique menant un jeune personnage à un but ultime: atteindre un état plus élevé de conscience et de réflexion. Je ne suis pas toujours très fan de ce type d’écrit. Mais nous ne sommes pas sur un récit lourd ou lent. Au contraire, les petites conversations que nous découvrons sont toutes simples et glissent l’air de rien vers la suite des aventures.  

Mais je pense que ces idées pourraient plaire à beaucoup de monde, ne serait-ce que par la simplicité qui transparaît dans ce conte.  

La couverture est en plus superbe, ce qui ne gâche absolument rien. 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :