Romans

Le cercle de pierres de M.W. Craven

Dans la région sauvage du Lake District, au centre de cercles de pierres, un tueur brûle vif des hommes fortunés âgés de soixante à soixante-dix ans. 

Aucun lien apparent entre les victimes, aucun indice, jusqu’au jour où l’on découvre gravé sur le torse de l’une d’elles un nom : Washington Poe. Celui de l’inspecteur-chef mis à pied pour une erreur ayant entraîné la mort d’un suspect ! 

Contraint par sa supérieure Stephanie Flynn de reprendre du service, Poe doit faire équipe avec Tilly Bradshaw, une geek surdouée mais socialement inadaptée. Et avec son ami d’enfance, le policier Kylian Reid. Ensemble, ils remontent quelque vingt-cinq ans en arrière… 

Poe comprend bientôt qu’il a été manipulé, mais, surtout, qu’il y a bien pire que de mourir immolé ! À lui de choisir désormais comment justice devra être rendue… 

9/10

400 pages

Merci à l’édition L’Archipel

Un tueur en série s’attaque à des hommes d’affaires retraités. Non content de mettre fin à leurs vies, il les met en scène dans un décor hors du commun. 

Un inspecteur de police, mis au placard depuis plusieurs mois, est rappelé pour participer à cette enquête difficile. Washington Poe est d’un caractère taiseux, réfléchi et brut. Mais il est doué dans ce qu’il fait. 

Attaché à une petite équipe, il va devoir se relever les manches pour arrêter ce meurtrier… 

Premier tome d’une série de romans pas encore traduit en français, cette histoire est accrocheuse au possible. 

J’aime les romans policiers qui sortent du schéma habituel, avec des personnages tellement clichés qu’on a l’impression d’avoir juste changé le nom entre deux romans… Je vous rassure, ici, il n’en est rien. 

Washington Poe… Rien que le nom de ce personnage principal met de la couleur au récit. Et ce n’est que le début. Parce que nous découvrons un être que rien n’affecte ou presque. Ronchon, râleur pour le principe, et attaché à ses convictions, il dénote de tous ces policiers bien proprets et tenant les procédés administratis et judiciaires comme la panacée à tout. Washington, c’est tout le contraire. Il court-circuite la voie hierarchique, passe outre des décisions, joue avec les mots. J’avoue l’avoir beaucoup apprécié. 

Un autre membre de l’équipe qui mérite un coup de projecteur, c’est Tilly Bradshaw, une analyste un rien Asperger, totalement déconnectée des relations sociales, dotée d’une sensibilité touchante, et capable de repérer une coccinelle sur des vidéos de caméra de surveillance. Elle est décalée et intéressante à la fois. J’ai a-do-ré ce personnage! Le duo Tilly-Washington a un très bon rythme, il donne de la lumière et de l’énergie à l’ensemble du récit. 

Quand au sujet du roman, à savoir ce meurtrier recherché, il apporte avec lui une histoire très intéressante. Des motivations qui pourraient justifier ses actes, des secrets que l’on déterre, des archives que l’on redécouvre.  

Tous ces atouts pourraient me faire ronronner de plaisir!! 

En tout cas, comme je l’ai dit plus haut, c’est la première que nous rencontrons Washington Poe et son équipe en français, mais j’espère de tout coeur que la suite de la série sera traduite à son tour! 

À propos de l’auteur

aufildespages chroniqueuse littéraire

Donnez moi votre avis