Le serpent et la perle de Kate QUINN

Romans

 Rome, 1492. La belle Giulia Farnese épouse le jeune et séduisant Orsino et croit que la fortune lui sourit. Mais elle découvre avec stupeur que son mariage n’est qu’un leurre, orchestré par l’influent cardinal Borgia, bien décidé à en faire sa concubine.Enfermée dans une prison dorée, espionnée par les serviteurs, Giulia peut compter sur le soutien de Leonello, un cynique garde du corps qui poursuit de sa vengeance un mystérieux tueur, et de Carmelina, cuisinière irascible au passé secret.
Tandis que la corruption grandit au Vatican et que le nombre de leurs ennemis ne cesse de croître, Giulia et ses acolytes doivent faire preuve de ruse pour survivre dans le monde des Borgia. N’est pas intrigant qui veut…

Edition: Presses de la Cité

Nombre de pages: 476 pages

Mon avis: Un roman historique comme je les aime!
Giulia Farnese va épouser un jeune homme qui lui est destiné, Orsino Orsini. Quelle n’est pas sa surprise quand elle découvre qu’elle est en fait destinée à devenir la maîtresse du Cardinal Rodrigo Borgia. Elle s’y refuse d’abord, mais finit par céder et à l’aimer.
Dans la même période, Carmellino rejoint son cousin. Elle s’est enfuie de Venise, à des dons de cuisinière, et arrive à avoir sa propre place dans la cuisine de Guilia Orsini. Un étrange lien va se créer entre ces deux femmes qui, bien que de milieu social différent, se comprendront l’une l’autre.
Le cardinal Rodrigo Borgia engage un garde du corps, Leonello, un nain agile au lancer de couteau. Ce trio va avancer dans les années et interagir dans un milieu dangereux, fait de jalousie, de cancans, et de luxe.
Tour à tour, l’histoire est narrée par chacun de ces trois personnages. Ils ont des réactions différentes, des approches différentes, et n’expriment les choses de la même manière. C’est assez rafraîchissant. Au lieu de tomber dans un récit long et morne, on rebondit sans cesse d’une pièce à l’autre.
L’auteur a fait de réelles recherches historiques, et a d’ailleurs établi une petite note pour éclaircir les détails qui différent de la réalité. J’ai vraiment aimé cela.
Le récit est vif, les dialogues sont agréables, et les caractères des personnages complexes et vraisemblables. Les décors décrits sont magnifiques, et je ne doute pas que pour cela aussi, l’auteur ait fait des recherches poussées.
J’ai passé un très bon moment avec ce livre. C’est le premier que je lisais de Kate Quinn, et je compte bien en découvrir d’autres très bientôt.
Points attribués : 10/10
Je remercie l’édition Presses de la Cité pour cette lecture historique.
Petit Bonus

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :