Ex-super flic de Sydney, Mick Goodenough se retrouve désormais à dresser des P.-V. dans la morne bourgade de Moorabool, en plein bush australien. Mais un jour, l’inspecteur déchu voit ses sens alertés par une série de faits étranges: des animaux qui disparaissent et qu’on retrouve mutilés sauvagement. Des bêtes toujours plus grosses, des sévices toujours plus sophistiqués. 

Fraîchement arrivé à Moorabool également, Hal, douze ans, s’inquiète des coups de fil mystérieux que sa mère reçoit le soir. Une voix qui siffle les premières notes d’un tube d’Elvis, avant de raccrocher. 

Si la police locale tourne ces appels nocturnes en dérision, Goodenough, lui, prend l’affaire très au sérieux. Avec le jeune Hal, il va se lancer sur les traces d’un danger qui les dépasse et rouvrir les plaies d’un drame non élucidé vieux de vingt ans. 

8/10

398 pages

Merci à l’édition Belfond et Netgalley

Hal, douze ans, vient d’arriver dans une petite village australienne. Son père a décidé de s’y établir, et la famille a suivi. Mais lorsque celui-ci est en déplacement, le jeune garçon se sent investi de la responsabilité de protéger sa famille. 

C’est ainsi qu’il décide de savoir qui est cette personne qui appelle souvent et qui siffle. Sa mère a l’air de plus en plus terrorisée. Et Hal veut la soulager. 

Dans le même temps, un policier en période probatoire, catapulté loin de Sydney, décide contre l’avis de son supérieur d’enquêter sur ces meurtres d’animaux. Quelqu’un s’en prend à eux, sans que l’on puisse comprendre pourquoi. Ses pas vont finir par rejoindre ceux de Hal… 

L’auteur sait, dès le départ, nous planter un décor dans lequel on peut s’imaginer. J’ai senti la chaleur, la poussière, les voisins indiscrets, les bien pensants, et les rivalités raciales des années 50.  

Hal est un jeune garçon dégourdi, très observateur et intelligent. Il analyse ce qu’il voit et ce qu’il entend, et en tire des conclusions plutôt matures. 

Mick Goodenough, le policier, est lui aussi très appréciable. Doté d’un caractère silencieux mais attentif, il sait où il doit chercher, quand bien même on essaie de l’en empêcher. C’est un personnage intéressant, du fait de son vécu passé, de ses réactions présentes, et de sa prise d’initiative. 

Le roman se laisse lire agréablement. L’histoire est intrigante, placée dans un contexte intéressant. J’avoue ne pas avoir décroché une minute de ma lecture. Le livre n’est pas bien long, le fil de la trame ne s’étire pas désagréablement.  

C’est avec plaisir que j’ai plongé dans une Australie des années 50 colorée et vivante. 

aufildespages

aufildespages chroniqueuse littéraire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :