Le temps des aubépines de Marie DE PALET

Romans

Sylvie, orpheline, vit chez les Verneuil depuis sa petite enfance. Si Eulalie et Marguerite, ses soeurs de lait, lui témoignent de l’affection, sa tante Amélie lui mène la vie dure. Cette dernière espère la marier à son fils et récupérer ainsi la maison familiale de Sylvie.

 

Edition: De Borée

Nombre de pages: 387 pages

Mon avis : Sylvie a été recueillie par sa tante, à la mort de ses parents, lorsqu’elle était petite fille. Si ses cousines l’ont acceptée comme leur égale, il n’en est pas de même de la part d’Amélie, qui voit en elle des mains qui peuvent servir gratuitement, un domaine en héritage, et la possibilité de mettre la main dessus.
Mais Sylvie est d’un caractère très affable, et il faudra qu’Amélie dévoile une partie de ses plans pour qu’elle comprenne enfin la vraie nature de sa parente…
Un secret de famille, un domaine en héritage, trois générations, et des décors comme je les aime. C’est tout ce qu’il fallait pour que j’aime ce roman.
 
Sylvie est une jeune femme trop gentille, beaucoup trop gentille. Serviable, habituée au travail de la ferme, et au caractère de sa tante, elle ne se rebiffe pas, même lorsqu’elle se rend de certaines inégalités. J’ai bien eu envie de la secouer, et de lui dire de ne pas jouer à la Cosette, mais bon, heureusement, elle prend de l’assurance dans la suite de l’histoire.
 
Amélie est sans scrupules. Son mari est muet sur ces agissements, et ses enfants se rendent bien compte de ce qu’elle veut. A leur manière, ils tentent parfois de la contrecarrer. Mais c’est un caractère tellement fort qu’ils ne sont jamais certains d’avoir gain de cause.
  
Entre ces deux personnages principaux, c’est un peu le pot de terre contre le pot de fer.
  
Je dois avouer que la première partie est un peu tirée en longueur. J’ai eu l’impression que l’on ressassait souvent la même chose. Heureusement, la seconde partie relève le niveau, et les événements s’enchaînent, et certaines histoires sont découvertes. Les mariages et les naissances ont aussi leur importance dans le récit, et j’apprécie énormément cela.
  
Dans l’ensemble, je dirais que c’est un roman agréable, sans réel piment, mais plaisant à lire.
  
Points attribués : 7/10
Je remercie l’édition De Borée pour cette lecture douce.
Il vous tente?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :