Romans

L’enfant des soldanelles de Gerard GLATT

Edition: Presses de la Cité

Terres de France

Nombre de pages: 457 pages

0 %

Résumé:Pendant la seconde moitié du xxe siècle, le roman d’une indéfectible amitié entre deux jeunes hommes, et l’initiation parfois douloureuse de l’un d’eux, Guillaume, à la vie d’adulte. Un parcours ancré dans le décor puissant des Alpes.

La montagne comme une évidence, comme une renaissance…

Merci à l’édition Presses de la Cité pour cette lecture alpine

Mon avis: Guillaume a besoin de changer pour se rétablir. Pour cela, ses parents l’envoient à Chamonix, emplir ses poumons d’air pur et lui permettre de repartir du bon pied.

Il va s’attacher à cette région, à tel point qu’une fois devenu adulte, il n’aura qu’une envie : retourner y vivre. Et avec lui son ami, Julien, à qui il a permis de découvrir la région, et le plaisir de l’escalade…

Ce roman démarrait bien… Pourtant, malgré l’accroche d’une histoire sur un lieu historique, je n’ai pas pu me plonger dans ma lecture.

La première partie, pendant laquelle Guillaume est petit, m’a particulièrement plu. L’auteur place le petit garçon dans un préventorium pour enfants bien connu de l’époque, à Chamonix : Les soldanelles. C’était quelque chose que je ne connaissais pas du tout. Et j’ai donc pris vraiment plaisir à découvrir ce pan historique.

En voyant le titre du livre, je m’attendais donc vraiment à ce que l’on poursuive l’exploration de ce sujet.

Hélas, j’ai assez rapidement déchanté, puisqu’on quitte très rapidement le préventorium pour suivre Guillaume et Julien dans leurs vies. Et c’est là que, pour moi, le bât blesse.

J’ai trouvé le reste du roman vraiment très très lourd. Même si l’amitié des deux garçons est belle à voir, celle qui les lient à une famille de la région est pour le moins particulière.

Je dois bien avouer que durant une bonne partie du livre, je me suis demandé où voulait en venir l’auteur. J’avais l’impression de tourner en rond, de revenir sur mes pas, de repartir en avant, pour revenir aussi vite au point de départ. Tout ça pour dire que je n’ai pas trouvé de réelles raisons d’être de cette histoire, si ce n’est cette première partie que j’ai particulièrement apprécié.

Ce n’est pas le premier roman que je lis de cet auteur. Et j’avoue déjà avoir eu cette impression avec une précédente lecture.

Je pense donc que c’est un auteur dont la plume ne me convient pas, tout simplement. Mais je suis certaine que ce genre de livres peut plaire à bien d’autres.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :