Aux Galeries Hartmann, les Féeries sont le plus gros événement de l’année. Alors quand sept jours avant leur lancement, le nouveau directeur exige que la décoration de Noël soit intégralement refaite, le sang d’Agathe ne fait qu’un tour : personne ne touchera à son travail, et surtout pas cet arriviste arrogant. Mais le grand magasin est désormais sous la responsabilité d’Alexandre Hartmann, et aussi talentueuse que soit Agathe Murano, c’est avec lui qu’elle devra traiter. Lui et personne d’autre. 

Ces deux-là auraient préféré ne jamais se rencontrer, mais puisqu’un père Noël et son chat magique viennent d’être embauchés pour exaucer les souhaits, puisque les guirlandes scintillent et que l’air embaume la cannelle et le pain d’épices, tout devient possible… 

8/10

352 pages

Mon avis: Agathe est en charge de la décoration des rayons depuis cinq ans, aux galeries Hartmann, un lieu commercial très renommé. Cette année, elle a voulu poursuivre l’esprit de fête de son créateur, décédé depuis peu. 

Mais son fils, ayant pris la relève, ne voit pas du tout les choses de la même manière! A une semaine du début des festivités, il lui demande de tout refaire! Agatha bondit, et la guerre est ouverte… 

J’ai eu l’impression de me retrouver dans le magasin de Monsieur Selfridge, cette série tirée d’une histoire vraie que j’avais adoré! Nous sommes, bien que dans une époque plus récente cette fois, dans un complexe commercial alliant le moderne et les traditions. 

Agathe et Alexandre ont des avis totalement opposés, et chacun maintient sa position. Entre piques verbales, et jeux de dupes dans les rayons, ils apprennent lentement à se connaître, bien que ce soit compliqué! 

Agathe est un personnage féminin assez complexe, à cause de son histoire personnelle. D’ailleurs, celle-ci lui rappelle durant l’histoire que la vie est loin d’être un long fleuve tranquille. Elle doit donc faire face à ses problèmes personnels, tout en continuant à accomplir un travail de qualité si elle veut garder sa place de décoratrice. 

Alexandre est, on le comprend assez vite, perdu dans cette nouvelle position dont il ne voulait pas. Pourtant, il veut faire honneur à l’héritage qu’il a reçu de son père, coute que coute. Pour autant, il n’approuve pas toutes les décisions que prenait son père dans la direction des galeries. Il amène donc avec un lui un vent de renouveau et de revolution. 

L’auteur a su aussi nous ajouter LA touche de magie nécessaire à toute bonne histoire de Noël. Ayant créé un véritable chalet du Père Noël au rayon enfant, Agathe a engagé un Père Noël… vraiment peu ordinaire. Elle nous offre l’étincelle qu’il nous fallait, sans pour autant tomber dans la guimauve. 

J’ai passé un vraiment superbe moment avec ma lecture! 

Etiquettes liées :

aufildespages

aufildespages chroniqueuse littéraire

3 commentaires

  1. Tu es, comme Méline, bien plus enthousiaste que moi sur cette lecture. Je note la série au passage et prends ton lien. Bonne fin d’après-midi et bonnes fêtes!

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :