Les larmes d »Alger de Paul PERES

Romans

 Dans les années cinquante, après des études secondaires brillantes, Claude avait suivi un cursus d’ingénieur et ses stages l’avaient mené dans plusieurs structures sociétales.À la fin de ses années de formation, il avait réintégré le cadre familial en essayant de persuader son père de développer et de diversifier son activité, ayant le secret espoir d’une reprise à terme de l’entreprise.
Mais ce dernier avait mal perçu ces initiatives, les considérant comme intrusives. Les mois passèrent et les relations professionnelles entre Claude et son père s’effritèrent sérieusement.
Claude souffrait de cette attitude et économisait, résigné, afin de pouvoir envisager de se lancer seul dans l’aventure industrielle.
Ce fut l’année suivante qu’il postula pour l’emploi que lui proposait une société dont le siège social était fixé en région parisienne. Peut-être le destin n’était-il pas un vain mot?

Edition: Publibook

Nombre de pages: 234 pages

Mon avis: Claude veut réussir dans la vie. Au fil des années, et par le plus pur des hasard, il se retrouve à la tête d’une société.
Si lui et Elizabeth filent le parfait amour, la société se retrouve mise en danger par un employé.
renvoyé, et qui en garde rancoeur. Pris dans une suite juridique malheureuse, les voilà dépossédés de ce à quoi ils tenaient
Pour se sauver de la prison, les voilà chargés d’une mission d’espionnage en Algérie.
Je ne sais que dire de ce livre….
Les descriptions de l’Algérie sont magnifiques. Les balades dans les petits villages, les traditions, les récits de légendes, les promenades entre deux hotels, sont superbement bien décrits. Un panorama coloré de ce que pouvait être l’Algérie dans les années 50. Un joli retour en arrière dans le temps.
Par contre, ce qui m’embête beaucoup plus, c’est le manque de trame. A force de descriptions, on en perd  le sujet principal une longue partie du livre : la mission dont Elizabeth sont chargés. J’ai trouvé qu’une bonne moitié du livre était de trop… C’est vraiment dommage. Je me suis perdue à certains moments,
C’est dommage.

Points attribués: 5/10

Je remercie l’édition Mon Petit Editeur pour cette lecture au soleil.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :