Romans

Meurtres sans ordonnance par Charles Graeber

Pendant seize ans, l’infirmier Charles Cullen a semé la mort à travers deux États et neuf hôpitaux sans être inquiété. S’il a fini par avouer les meurtres de quarante de ses patients, des experts estiment en vérité à quatre cents le nombre réel de ses victimes, ce qui ferait de lui l’un des pires tueurs en série de l’Histoire. 

Charles Graeber s’est livré à une enquête journalistique minutieuse basée sur les rapports de police, les documents judiciaires, et enrichie par des interviews des principaux protagonistes de l’affaire – dont Cullen lui-même… 

À la croisée des chemins entre De sang-froid et Le Chant du bourreau, ce true crime dresse le portrait glaçant d’une personnalité aux multiples facettes, incarnant à la perfection la complexité de la folie. 

10/10

362 pages

Merci à l’édition Presses de la Cité et Netgalley.

Charles Cullen est infirmier. Pourtant, on ne sort pas toujours vivant d’entre ses mains… 

C’est un fait réel que nous découvrons dans ce livre. L’histoire d’un tueur en série qui compte de nombreuses victimes. Qui a su, sans qu’on puisse l’expliquer, brouiller les pistes durant de nombreuses années. 

L’auteur nous emmène avec lui sur les traces de Charles Cullen, ainsi que de l’enquête policière dés ses débuts. Nous alternons les chapitres entre chaque étape, nous partageons entre les actions du tueur, et la course contre la montre de la police. 

De nombreux témoignages ont étayé ce roman. L’auteur se rapporte régulièrement à des auditions d’origine, à des interviews d’intervenants, aux archives des médias.  

J’ai un peu trouvé que nous étions là dans une atmosphère à la “Mindhunter”, une série Netflix que j’aime beaucoup.  

A la suite de l’auteur, nous plongeons dans l’histoire de Charles Cullen, un homme au passé compliqué et qui a développé cette tendance meurtrière pour compenser des manques affectifs. Nous entrons dans ses pensées, dans ses motivations, et dans son modus operandi.  

D’un autre côté, nous nous glissons dans les coulisses de la justice américaine, avec ce que ça comporte de clair et d’obscur, de limites et de travail.  

Ce livre m’a vraiment intéressée, et je suis vraiment contente d’avoir pu le découvrir. J’ai aussi le plaisir de vous dire que, c’est d’ores et déjà annoncé, ce documentaire sera adapté en film Netflix. De quoi doublement se documenter! 

 

À propos de l’auteur

aufildespages chroniqueuse littéraire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :