Littérature jeunesse

Nos éclats de miroir de Florence Hinckel

Edition: Nathan jeunesse

Nombre de pages: 174 pages

75%

Résumé: Je m’appelle Cléo, et j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, ma chère Anne Frank. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m’interroge, me fait rire ou me bouleverse. Toutes ces choses que je n’oserais jamais dire à voix haute : le voile devant les yeux de ma mère ; ma meilleure et parfois cruelle amie Bérénice ; ma grande soeur, si forte et déterminée ; Dimitri, mon amour d’enfance perdu de vue ; la complexité du monde. Mais aussi mon reflet, si mouvant qu’il m’échappe… ou parfois se brise.

Je vais te parler de nos éclats de miroirs.

Les tiens, les miens, les leurs.

Merci à l’édition Nathan jeunesse pour ce journal intime

Mon avis: Cléo, 15 ans ou presque, a décidé d’écrire son journal. Mais pas n’importe comment. Elle décide d’écrire… à Anne Franck. Elle a lu son journal, et émue de son destin, elle se confie à Anne.

C’est que sa vie au quotidien est loin d’être toujours facile : un papa décédé, une mère dépressive, et sa timidité qui prend souvent le dessus.

Peu à peu, au fil des jours qui passent, on en découvre davantage sur son quotidien…

J’ai lu ce livre durant la semaine de Noël. Bien installée, au chaud, une bougie Yankee Candle à l’odeur de sapin allumée dans la pièce, je me suis plongée dans ma lecture.

Plonger est le mot juste, puisque je l’ai lue sur une matinée !

J’aime énormément les romans épistolaires. Et celui-ci se place en bonne position. On trouve trop peu de ce style, surtout dans la littérateur jeunesse, à mon goût. Rien que pour cela, il valait la peine d’être ouvert.

Chloé est une jeune fille avec de très beaux idéaux, mais aussi avec des idées très noires. Elle possède une très belle plume poétique, qui lui permet d’exprimer ses peurs et ses peines sans que cela tourne à une série de pleurnicheries.

Elle décrit sa famille d’une belle manière. Entre son père disparu et qui lui manque, sa mère détachée de la réalité, et sa sœur aînée qui assume beaucoup de choses pour la protéger, Chloé nous dresse un tableau atypique.

Je n’ai qu’un seul regret, c’est que le roman soit si court. J’aurais adoré en lire un peu plus. En découvrir davantage, avancer avec elle plus loin dans sa vie. Parce que finalement, on ne lit que quelques mois de son existence. Bien sûr, on est sur une période intéressante, mais j’aurais vraiment voulu continuer encore un peu.

Florence Hinckel n’est plus un auteur à présenter. A plusieurs reprises déjà, j’ai eu l’occasion de lire ses écrits. J’aime beaucoup sa façon d’écrire, et les sujets qu’elle traite sont toujours intéressants. Cette fois-ci ne fait pas exception.

Au final, c’était une très belle lecture qui m’a beaucoup plu. J’ai hâte maintenant de faire découvrir cette lecture à ma fille.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :