Littérature jeunesse

Première année de Lucy IVISON

Edition: Gallimard

Nombre de pages: 464 pages

0 %

Résumé:Les hauts et les – terribles ! – bas de la vie d’étudiant, l’affirmation et la confiance en soi : un roman résolument feel-good, intense et totalement imprévisible ! 

Phoebe a attendu sa rentrée à l’université tout l’été ! Et Luke, dont elle rêve depuis le collège, sera là lui aussi. Soirées, drague, réseaux sociaux et trahisons : les deux étudiants se laissent joyeusement prendre dans le tourbillon de la première année… Autour d’eux, l’imperturbable Negin, 

Frankie la survoltée et le sarcastique Arthur sont là pour les aider à remettre un peu d’ordre – y compris dans les moments les plus intimes ! 

Merci à l’édition Gallimard jeunesse pour cette première lecture!

Mon avis:Phoebe vient d’arriver à la fac. Et les premiers jours sur place sont consacrés à la fête. Soirées à thème, rencontres et réveils difficiles…. Tout ça ne l’empêche pas de remarquer Luke, sur lequel elle fantasme depuis plusieurs années. Mais il était en couple jusque-là, et donc intouchables. 

Entre les premiers cours, les réseaux sociaux, les réunions entre copains et le reste, leurs vies sont en train de basculer en mode un peu anarchique… 

Autant vous le dire tout de suite, je n’ai pas été hyper emballée par ma lecture. Je ne connaissais pas du tout l’auteur, et c’était donc une découverte totale.  

Le décor est assez classique: la fac, des nouveaux amis et des anciens, des repères à trouver, des cours à suivre, des activités qui provoquent des rencontres. Un garçon, une fille. Et les problèmes de cœur qui en découlent. Jusque-là donc, rien de vraiment surprenant. 

Passons directement au thème de la fête. C’est totalement alcoolisé! Les préchauffes, les after, les fêtards qui n’ont aucune limite, si ce n’est celle de leurs corps eux-mêmes qui crient grâce. C’est un peu là que je coince, d’ailleurs. Evidemment, on sait tous qu’une fois à la fac, c’est souvent l’ouverture à quelques excès. Mais là… On part peut-être un peu dans les extrèmes…. 

Luke et Phoebe sont des gens comme on en a vu mille. Mais ça marche. Entre leurs pensées, leurs actions, et les imprévus dont doit se doter toutes les nouvelles histoires, ils sont assez réalistes. Attachants, chacun à leur manière. Bon, peut-être un peu guimauve sur certains aspects. Mais c’est une lecture pour ado, et je ne trouve donc absolument rien à redire là-dessus. 

L’idée des amitiés est par contre un aspect que j’aime beaucoup plus. Ils se sont chacun entourés de personnages haut en couleur, ce que j’apprécie vraiment. Entre une amie qui traîne sa couette partout avec elle, une autre fragile et harcelée, et un troisième qui a des idées culinaires vraiment hors du commun, l’auteur a créé un petit microcosme coloré. 

Les derniers chapitres m’ont davantage plu. Les personnages sont arrivés au bout du premier trimestre en ayant évité certains pièges et en ayant sauté à pieds joints dans d’autres. En ayant appris sur eux-mêmes aussi, et en ayant un peu grandi. 

Au final, je me dis que tous ceux qui ont aimé la série Américan Pie (avec ses bétises, ses personnages complètement barges et ceux qui se cherchent encore) ne peuvent qu’apprécier cette lecture. Mon seul point noir reste l’insistance au niveau de l’école, que je trouve (je suis une maman hein) regrettable dans un livre destiné aux ados. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :