Non classé

1, 2, 3, nous irons… parler d’amitié!

1, 2, 3, nous irons… parler d’amitié!

Notre comptine démarre… Mais à notre manière, évidemment. 

Revisitons cette célèbre petite chansonnette en l’adaptant à notre passion.

Cette semaine, nous allons compter et présenter trois lectures se rapportant au thème donné.

C’est parti! 1, 2, 3, nous irons… parler d’amitié! Peu importe l’âge, la distance ou l’orientation sexuelle, l’amitié nous réunit. A nous de la mettre à l’honneur.

N’oubliez pas de me laisser votre lien en commentaire si vous souhaitez me suivre dans cette aventure! Je vous rendrai visite avec grand plaisir!

Le thème de la semaine prochaine sera les enfants.

Synopsis: «  Je venais d’avoir onze ans lorsque j’ai pris conscience de ce qu’était le destin. C’est drôle, en repensant à cette soirée et à tout ce qui m’est arrivé d’important depuis, je me dis que dans une vie, on ne voit jamais venir les événements qui vont vraiment compter. 

« Depuis ce jour, plus personne ne m’a pris dans ses bras. Enfin, jusqu’à la semaine dernière. C’était encore pour m’annoncer une nouvelle qui allait dynamiter mon existence. Il n’y a pas que les insectes qui se prennent des coups de pantoufle. Je ne sais pas qui les donne, mais si c’est un dieu, il chausse grand. » 

À travers cette histoire aussi réjouissante qu’émouvante, j’espère vous entraîner au moment où chacun doit décider de ce qui compte réellement dans sa vie. Plus de temps à perdre. Plus question de s’égarer. Se jeter sans filet. Remettre les pendules à l’heure, dire, faire, espérer. Aimer, libre comme jamais. 

Ce que j’en ai pensé : c’est encore une fois une belle réussite. Et je vais, comme pour ses précédents romans, recommander à mon entourage cette magnifique personnalité qu’est Gilles Legardinier. 

Lire la suite

Une chance sur un milliard

A quoi rêvent les étoiles?

Synopsis: Titouan ne sort plus de sa chambre. Alix rêve de théâtre. Luce reste inconsolable depuis la mort de son mari. Gabrielle tient trop à sa liberté pour s’attacher. Armand a construit sa vie entière autour de sa fille. Cinq personnages, cinq solitudes que tout sépare. Il suffira pourtant d’un numéro inconnu s’affichant sur un téléphone pour que leurs existances s’entrelacent… « Hasard, destin, alignement de planètes… Appelez ça comme vous voulez, moi j’appelle ça magie. » 

Ce que j’en ai pensé: Je me suis vraiment laissée porter par le récit, savourant chaque chapitre, et recueillant de belles citations. J’ai adoré cette découverte, et je verrai avec encore plus d’intérêt qu’avant les futures parutions de cette auteure! 

Lire la suite

Synopsis: Inséparables depuis leur enfance d’orphelines, malgré leurs tempéraments opposés, leurs choix de vie, ou leurs maris. 

Eve, la sage, est depuis toujours fascinée, attirée comme un aimant, par la magnétique Sarah. Leur amitié si particulière, grandie au fil de l’eau d’un canal de l’Est, intrigue tous leurs proches. Une tragédie et un secret scelleront leur destin pour toujours…. 

Il y a des êtres faits de pure beauté. Telle Sarah, l’amie magnétique, avec laquelle Eve a tissé une relation exclusive, singulière, grandie au fil des eaux d’un canal. Jusqu’à leurs vingt ans et le drame qui a atomisé leurs vies. 

Dix ans plus tard, Eve la discrète, a quitté le bruit du monde, son mari, une situation enviable pour une existence solitaire dans sa maison d’écluse, ponctuée des visites du « confident » Oscar….D’entre les souvenirs surgissent toujours Sarah et la fille adorée de celle-ci, morte tragiquement à l’âge de quatre ans. Eve a-t-elle une part de responsabilité dans ce drame ? 

En héritant des carnets intimes de sa mère, la jeune femme saura-t-elle découvrir la vérité, quelle qu’elle soit ? Et la surmonter ? 

Une vérité sans doute aussi profonde et mystérieuse que les eaux du canal… 

Ce que j’en ai pensé: Je dois dire que j’ai terminé le roman en ne sachant pas vraiment si je l’avais apprécié ou pas. Il m’avait laissé une drôle d’impression, un peu de malaise. 

Lire la suite

La première amie

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :