Affichage de 197 Résultat(s)
Documents littérature enfantine

la vie connectée de COLLECTIF

 Grâce à ce livre, le lecteur pourra découvrir:- les possibilités du numérique dans tous les domaines de la vie connectée,
– le fonctionnement des principaux appareils numériques,
– des trucs et astuces pour bien utiliser les outils numériques (appareils, sites internet, applis…) et se prémunir des dangers (virus, sécurisation des paiements, etc.).
Mon avis: Ce livre se lit rapidement (à peine une heure pour ma part). Il est coloré, avec beaucoup de bulles de conversations, de petits personnages et d’encarts. Au niveau de la présentation, c’est donc très bien fait.
Pour ce qui est du contenu, il faut d’abord savoir qu’il est destiné à des lecteurs jeunes, dès l’age de 9 ans. Hors, il contient énormément de termes précis: html, clé biométrique, processeur, rétroéclairage, etc. Ces termes sont expliqués très succintement, et la masse de définition rend l’entiéreté complètement lourde et indigeste. Moi-même, j’ai trouvé que c’est un nuage concentré d’informations, trop lourde en tout cas pour que cela soit plaisant à lire.
En plus de cela, je me demande l’intérêt de mettre entre des mains d’enfants de cet âge l’explication de la domotique, de manière aussi approfondie surtout.
Bref, je reste sceptique sur l’intérêt d’un tel ouvrage au niveau jeunesse.

Points attribués: 6/10

Je remercie l’édition Nathan pour cette lecture informatique

[su_divider]

Documents littérature enfantine

Les grands explorateurs de COLLECTIF

 Un concentré d’infos sur les 50 plus grands explorateurs de l’histoire (Marco Polo, Christophe Colomb, Vasco de Gama, Hernan Cortes, Magellan, Livingstone, Amundsen, Alexandra David-Neel, Lindbergh, Cousteau, Jean-Louis Etienne, Jane Goodall…) : navigateurs, aviateurs, cosmonautes, volcanologues, spéléologues, alpinistes, océanographes, ils ont traversé les mers ou les airs, mis le pied sur la Lune, vécu dans la jungle ou dans le désert, atteint les pôles, conquis les sommets ou sondé les grottes ! L’essentiel sur les raisons de leur départ, leurs grandes découvertes, les grands récits d’explorations, et les femmes exploratrices bien sûr !
Mon avis: J’ai voyagé, en bateau, en avion, à pied,…
J’ai découvert des continents, des îles, des cultures, des montagnes…
Vous l’aurez compris, en un concentre de 80 pages environ, un maximum de destinations qui ont émerveillé de grands voyageurs, à leur époque.
Si on pourrait avoir l’impression que le travail est baclé, qu’on ne peut rien apprendre en si peu de textes, ce livre surprend par le nombre d’anecdotes qu’il fournit.
Chaque explorateur a droit à une ligne du temps, à une fiche signalétique, et à un résumé de sa découverte.
En plus, de petits faits anecdotiques sont présents dans des encarts colorés.
De Thor Eyerdhal à Vasco de Gama, de Christophe Colomb à David Livingstone, j’ai découvert certains personnages dont je n’avais que rarement entendu parler.
Cela permet à un jeune public de s’ouvrir à une culture plus complète, et j’ai me énormément cette idée.
points attribués: 8/10
Je remercie l’édition Nathan pour ces voyages initiatiques
[su_divider]
littérature enfantine

Victor Tombe-Dedans chez les Trois Mousquetaires de Benoit MINVILLE

 « Comme d’habitude, maman ne me croira jamais.Ce matin, j’étais en train de finir mon bol de chocolat et vlouf, je suis tombé dedans. Mon père dit que c’est mon imagination, mais non ! Je suis VRAIMENTtombé dans mon bol : devenu aussi petit qu’un microbe, je me suis retrouvé au fond des tuyaux de canalisation d’une usine de chocolat ! Ça m’arrive tout le temps, ce genre de « péripétie ».
Mais hier, j’ai eu l’idée de lire un livre de mon frère, Les Trois Mousquetaires de monsieur Alexandre Dumas… Forcément, je suis tombé dedans : le début de ma plus folle aventure, aux côtés de ces trois gaillards !
Mon avis:  La couverture est chouette, et finalement tout autant que le contenu!!
La présentation est agréabel, les polices d’écriture sont ludiques, et de nombreux dessin parsèment les pages.  Il y a également des pages bonus, où l’on peut trouver comment réaliser des galettes ou se contraire un costume de mousquetaire (même si j’ai haussé les sourcils très très fort à face à la méthode proposée)
Victor est un garçon de 9 ans, doté d’une imagination absolument débordante, et qui glisse d’histoire en histoire. Cette fois, il atterrit dans l’univers d’Alexandre Dumas, et de ses célèbres mousquetaires.
C’est une histoire drôle, légère et abordable à tous âges. Mais sous l’air ludique, il apparait qu’une touche de culture générale se détache.
Les trois mousquetaires original est loin d’être à mettre dans toutes les mains, du fait de sa complexité. Il faut que même certains adultes n’y arrivent pas (j’en suis, je n’ai encore jamais osé m’y attaquer hihi). Mais là, le fil de l’histoire est décrit, et dans les pages bonus, l’auteur encourage même les enfants à le lire dans quelques années. De quoi attiser suffisamment la curiosité des jeunes lectures.
Vous l’aurez compris, j’ai été conquise par cette lecture jeunesse vraiment très agréable.

Points attribués: 8/10

Je remercie l’édition Sarbacane pour cette lecture chevaleresque.

[su_divider]
littérature enfantine

Au bout des longues neiges de Jean-Côme NOGUES

 Irlande, 1846. La famine touche durement la famille de Finnian O’Connell, jeune garçon d’une douzaine d’années. Son grand frère Shelagh convainc ses parents d’embarquer avec leur quatre enfants pour le Canada, en quête d’une vie meilleure. Après une traversée difficile, la famille parvient enfin à bon port. On leur attribue, comme à tous les émigrants irlandais qui arrivent en nombre, une concession. Là, ils doivent recommencer leur vie: construire leur maison avant l’arrivée de l’hiver, subsister par tous les moyens, grâce aux ressources de l’immense forêt. Mais les Indiens ne voient pas d’un bon œil ces nouveaux arrivants.
Mon avis: L’immigration irlandaise est un sujet qui m’intéresse beaucoup.
Je m’attendais au récit familial d’une nouvelle découverte du Canada, à l’époque où les premiers colons posaient le pied sur ce nouveau continent, pratiquement inconnu à cette époque.
Le récit de leur voyage en bateau, de la mise en quarantaine, et du périple en chariot jusqu’à la terre qui a été attribuée à la famille O’Connell est intéressant, car il relate tout ce que ces personnes ont vécu au milieu du XIXe siècle.
Il fallait être bien courageux pour arriver au milieu de nulle part, et bâtir sa propre maison de ses mains. Car évidemment, tout est à faire: les constructions, les plantations, etc.
Finn, le petit garçon de la famille, est attendrissant par son envie d’aventures. Son énergie turbulente l’emmène vers de réels dangers dont il n’a pas conscience. Jusqu’à ce qu’il fasse la rencontre d’un petit indien, avec lequel il va développer une amitié faite de gestes et de regards.
Le fond du livre est hautement intéressant et instructif. Mais la ligne du roman est par contre parsemée de quelques manquements. En effet, si l’histoire de Finn est bien décrite, bien racontée, le reste de la famille reste la plupart du temps dans l’ombre. A part l’amitié inter-raciale des deux petits garçons, on apprend pas grand chose du reste de la famille, et je dois dire que certaines choses m’ont vraiment laissée sur ma faim.
Toutefois, étant donné qu’il s’agit d’une lecture jeunesse, je pense qu’il peut plaire, par cette découverte canadienne, la présence d’Indiens, et la description des paysages et des animaux de ce pays.
Points attribués: 7/10
Je remercie les éditions Nathan pour ce périple au pays canadien
[su_divider]
littérature enfantine

Dokéo: Je comprends comment ça marche de C. JUGLA

 50 objets expliqués de façon claire et ludique, à travers des questions d’enfants !
Qu’y a-t-il dans l’aspirateur ? Qui allume les réverbères le soir ? Où va le caca qui part dans les toilettes ? Comment fait-on le pain ? Comment voyage le colis de mamie ?
6 grandes parties : À table – On se fait beau – Les loisirs – À la maison – Dans la ville – Les transports
Mon avis: C’est un livre destiné aux enfants de 4 à 7 ans. Ayant deux enfants correspondant à ce niveau, je peux donc voir que ce type de livres plaît.
Ce livre reprend toutes sortes de questions que des enfants de cet âge peuvent se poser, et Dieu sait s’ils peuvent en poser hihi
Il y a dans ce livre une table des matières, claire et colorée reprenant les différents sujets abordés. Cela permet de mieux cibler les réponses qu’attendent nos têtes blondes.
Chaque sujet a droit à une double page illustrée, montrant les différentes étapes de fabrication du pain, ou l’acheminement de l’électricité jusqu’à la maison.
Chaque thème est séparé par une page colorée (couleurs différentes pour chaque thème, ce qui leur permet aux petits de mieux s’y retrouver également).
Je trouve ce livre très bien construit, et adapté aux petites mains. Il n’est pas trop grand, et les pages sont plus épaisses, ce qui limite les risques de les déchirer par inadvertance. Tout est coloré et est écrit de façon à être facilement lu par de tout jeunes lecteurs.
Je ne connaissais pas cette collection, mais cela me donne envie de l’explorer davantage.
Points attribués: 10/10
Je remercie l’édition Nathan pour cette découverte instructive.
[su_divider]
littérature enfantine

La fabuleuse histoire du Père Noël

 Un bel album animé sur le Père Noël !
Le Père Noël a besoin d’aide : sa machine à fabriquer les cadeaux est en panne ! Clara et Kim viennent l’aider à la réparer. Ces deux enfants profitent de leur mission pour découvrir tous les secrets du Père Noël : où habite-t-il ? Que font les lutins ? Combien a-t-il de rennes ?
Mon avis: J’adore Noël!! Et mes enfants aussi!!
La magie de Noël est présente tous les ans dans notre maison: chaussettes suspendues, guirlandes, jeux de lampes, et musique d’époque… Tout y est!!
Ce livre complète parfaitement cette atmosphère.
Une très belle couverture ou j’ai découvert déjà un petit accessoire, permettant de découvrir un petit jeu de question sur cette si belle fête.
La suite des pages est encore plus belle!! J’ai découvert un livre en 3D, recelant de petites cachettes de lutins, un dispositif pour faire descendre le Père Noël dans la cheminée, et des lettres envoyées au Père Noël.
C’est magique! Sur toutes les pages, il y a un petit jeu à découvrir, et cela ne peut que plaire aux enfants, petits et grands d’ailleurs.
Je ne me suis pas lassée de les découvrir, et je vous en montre quelques-uns.
En prime, j’ai trouvé dans l’emballage une petite boîte.
Dedans, il y a une petite crèche à monter soi-même, avec des emplacement prédécoupés, ce qui permet aux petites mains de l’installer. Le couvercle, une fois bien placé, représente l’étoile qui a conduit les rois mages à l’enfant Jésus.
Dans la boîte, il y avait également un petit livret expliquant la scène de la nativité, de façon simple. C’est tout à fait indiqué pour de jeunes enfants.
C’est très complet, et réutilisable chaque année. Voilà de quoi faire plaisir à nos têtes blondes.
Points attribués: 10/10
Je remercie l’édition Nathan pour cette découverte festive.
[su_divider]
Documents littérature enfantine

Les concentrés: Les Etats-Unis de Gérard DHOTEL

 Les concentrés, la nouvelle collection de Culture Générale ludique et pratique, pour tout savoir sans s’ennuyer ! Un concentré d’infos sur les États-Unis : 50 IDEES-CLES (découverte de l’Amérique, cuture de masse, rêve américain…), DATES (conquête de l’Ouest, guerre de sécession, krach de Wall Street, guerre du Vietnam, 11 septembre…), PERSONNAGES (Lincoln, Calamity Jane, Henry Ford, Hemingway, JFK, Martin Luther King…) et LIEUX emblématiques (New York, Louisiane, Silicon Valley, Grand Canyon, Route 66…) pour comprendre ce grand pays. Pour chaque entrée : – un texte court et vivant qui présente le thème, le personnage, le lieu ou l’événement. – des anecdotes fun à picorer.
Mon avis: Ce petit livre a l’air simple, tout léger.
Et pourtant… Une cinquantaine de pages, illustrées de photos de personnes célèbres, d’encarts colorés, et d’anecdotes…
Il ne m’en fallait pas plus que cette jolie présentation pour me plonger dans la lecture et la découverte des Etats-Unis. La présentation est aérée: chaque page couvre un sujet précis: Obama, Le World Trade Center, Hollywood, Maryline Monroe, etc
Il y a un texte principal, qui reprent une biographie succinte ou un explication sur un évènement. Alentour, il y a plusieurs encadrés colorés, attirant l’oeil, dans lequel j’ai retrouvé des détails plus apprfondis.
J’ai trouvé que ce petit livre, qui ne payait pas de mine, est finalement une vraie petite mine d’informations. C’est très complet, C’est intéressant,
Ca m’a permis de découvrir des choses que je ne connaissais pas bien, comme l’origine du si célèbre panneau HOLLYWOOD.
Je pense que c’est intéressant pour les jeunes lecteurs, car sous un aspect ludique, c’est de l’infomation, de la culture, qui leur est fourni. Je le conseille donc à tous les parents qui auraient envie d’ouvrir l’horizon de leurs têtes blondes.
Points attribués: 10/10 
Je remercie l’édition Nathan pour cette découverte américaine
[su_divider]
littérature enfantine

La belle Hélène d’ Hélène MONTARDRE

 Avant même qu’il naisse, on a prédit que le jeune Pâris provoquerait la destruction de Troie, sa cité. Son père, le roi de Troie, a préféré l’abandonner à sa naissance pour l’éloigner du royaume. L’enfant est recueilli par des bergers. Un jour, Zeus, le roi des dieux, fatigué de devoir départager Héra, Athéna et Aphrodite qui se disputent le titre de la plus belle déesse, désigne Pâris comme arbitre. Le jeune homme devra remettre une pomme d’or à celle qu’il aura choisie. Aphrodite promet au jeune homme, en échange de son vote, l’amour d’Hélène, la plus belle des femmes…
Mon avis: J’ai avalé cette lecture rapidement. J’étais curieuse de voir comment allait être adaptée cette histoire d’amour maudit, si connu dans la mythologie grecque.
Pâris, prince de Troie, se prend d’amour pour Hélène, après quelques rencontres avec des nymphes, des déesses, et avoir partagé sa vie entre un palais et les montagnes.
Les prophéties ne restent jamais lettres mortes, et finissent toujours par se dérouler comme prévu.
Evidemment, donc, Pâris va enlever Hélène à son mari, la ramener à Troie. Ménélas, le mari de Hélène, Il enverra tous ses bateaux contre la célèbre cité, et la mettra à feu et à sang.
Là ou ce livre-ci devient intéressant, c’est que cette histoire, bien compliquée et si longue au départ, a été condensée et adaptée au niveau enfantin, afin qu’elle puisse être facilement comprise.
J’apprécie beaucoup que ce grand classique puisse être connu des enfants, ce qui leur apporte une petite culture générale dès qu’un enfant sait lire correctement. C’est quelque chose que je trouve important, et je ne peux donc qu’applaudir des deux mains l’initiative de l’auteur.

Points attribués: 7/10

Je remercie l’édition Nathan pour ce voyage grec

[su_divider]

littérature enfantine

Apprentie geisha: journal d’Ayami – Tokyo 1923 d’Isabelle DUQUESNOY

Japon, 1923. À l’âge de douze ans, Ayami est vendue à une okiya, une maison d’éducation de geishas, à Tokyo. D’abord cantonnée aux tâches ménagères, elle devient maïko – apprentie geisha – et prend un nouveau nom : Mitsuko. On lui enseigne l’ikebana, le chant, la danse des éventails… Ses aînées lui montrent comment marcher gracieusement, sourire aux plaisanteries des clients sans montrer ses dents, nouer la ceinture de son kimono. L’apprentissage est exigeant mais la jeune fille ne se décourage pas et révèle de grandes aptitudes. C’est alors qu’un tremblement de terre ravage le pays. Tokyo est gravement touché ainsi que sa ville natale, où Mitsuko part à la recherche de sa famille.
Mon avis: Je me pose une minute, juste pour dire Waouh!!!
L’auteure est arrivée à expliquer toute la culture japonaise si particulière des geishas, en l’adaptant à un niveau que des enfants peuvent comprendre!
C’est un sujet plutôt élaboré, avec des centaines de traditions et d’habitudes.
Pour avoir lu Geisha d’Arthur golden, que j’avais énormément aimé, j’étais bien curieuse de lire ce livre trouvé au rayon jeunesse de ma librairie.
Eh bien, ce livre ne démérite pas face à son grand frere de la littérature adulte. Tout y est: l’apprentissage difficile, l’école des geishas, les traditions de la première entrée dans le monde d’une geisha, etc.
J’ai été plus qu’agréablement surprise par cette lecture.
L’auteur a fait de sérieuses recherches pour l’écrire.
Un petit passage du livre m’a particulièrement surpris. Il parle de ce si célèbre chien qui a attendu son maitre à l’entrée de la gare, durant des années, à tel point que les habitants de la ville ont érigé une statue à son honneur.
J’avais vu le film, avec Richard Gere, Hatchi, qui m’avait fait pleuré toutes les larmes de mon corps, tellement cet attachement animal était touchant.
Ce livre plein de références est finalement à mettre dans toutes les mains, jeunes ou moins jeunes.
Je pense qu’il va aller précieusement dans ma bibliothèque histoire, en bonne place.

Points attribués: 10/10

[su_divider]

littérature enfantine

La pâtisserie Bliss de Kathryn LITTLEWOOD

La pâtisserie de la famille Bliss cache un secret très ancien : un livre de recettes magiques. Le jour ou Rose et ses frères et soeurs se retrouvent seuls à tenir la boutique, ils se lancent dans quelques recettes un peu… spéciales. Mais les Muffins d’amour et les Cookies de la vérité vont transformer la petite ville de Calamity Falls en véritable maison de fous…
Mon avis: Le thème de la pâtisserie m’avait vraiment attiré au départ. Et si en plus s’y mêlait de la magie, alors c’était d’autant mieux!!
Me lançant dans la lecture, je m’apprêtais à passer un bon moment…Ca été le cas.
Rose et sa fratrie sont attachants: Rose pour sa responsabilité et son besoin d’être reconnue, Oliver pour son flegme à tout épreuve, Origan pour son énergie et Anis pour sa jolie bouille expressive.
J’ai traversé cette aventure, au fil du grimoire de recettes secrètes. La recette de l’oubli, celle de l’amour, celle de la vérité… Cela démontre l’imagination de l’auteur.
Evidemment ce qui devait arriver, arriva. Rose, en voulant bien faire, à tout fait capoter et se retrouve dans une situation catastrophique. D’une façon ou d’une autre, tout revient à la normale.
Vous l’aurez compris, bien que ce livre soit joli, la trame de l’histoire reste dans les sentiers battus: des enfants devant se retrouver seuls en l’absence de leur parents, font des bêtises, et réparent tout avant leur retour. Pas de réelle surprise de ce côté-là.
Mais tout de même, Origan m’a fait bien rire, Nini m’a fait craquer, et puis l’atmosphère de la pâtisserie m’a énormément plu.
J’ai donc passé un bon moment, et je lirai si j’en ai l’occasion le tome 2 de cette série.
Points attribués: 8/10

[su_divider]