Afficher : 191 - 197 of 197 Articles
littérature enfantine

Mon rêve d’Amérique: Journal de Reïzel 1914-1915 de Yaël HASSAN

1914. Reïzel est tout excitée : enfin, le départ pour l’Amérique ! Avec sa mère, elle quitte leur petit village russe pour rejoindre son père et ses deux frères, installés à New York. Après les préparatifs du voyage et un long périple en bateau, elles doivent encore subir l’examen d’entrée à Ellis Island avant d’être admise sur le territoire américain.
Découvrez le journal de Reïzel et vivez avec elle son bouleversant voyage de la Russie à New-York.
Mon avis: Un sujet qui m’a toujours particulièrement intéressé, et relaté dans un livre jeunesse. Je dois dire qu’encore une fois, cette collection recèle de jolies perles de lecture.
Reizel, adolescente juive de 14 ans, rêve de rejoindre son père et ses freres aux Etats-Unis. Rêve qui va finir par se réaliser… Mais à quel prix?
C’est ce que relate ce journal. Il explique les préparatifs du voyage, les adieux à la famille qu’on laisse sur place, le trajet en train et en bateau, l’installation à New York.
Beaucoup d’immigrants, à cette époque, voyaient ce voyage comme une libération, l’arrivée au pays béni. Mais par milliers, ils commenceront leurs nouvelles vies dans la misère, dans les emplois sous-payés, et des logements désastreux.
Notre héroïne ne s’en sort pas mal pour sa part. Mais elle sait qu’elle a une chance inouïe. L’annonce de la première Guerre Mondiale y est également traitée.
Je trouve ce livre complet, intéressant, et j’ai vraiment pris plaisir à le lire
Points attribués: 8/10
[su_divider]
littérature enfantine

A la cour de Louis XIV: journal d’Angélique de Barjac 1684-1685 de Dominique JOLY

 « Le 16 octobre 1684. Le regard planté dans mes yeux apeurés, marraine m’a pris les mains en disant: »Angélique, vous allez être présentée à Madame, belle-sœur de notre roi et seconde dame du royaume de France. Vous devrez tenir votre rang et resterez attachée à Madame comme l’esclave à sa maîtresse. Il ne faudra jamais montrer ni mauvaise humeur ni découragement. Vos vrais sentiments devront être masqués. Allons, ma fille, levez le menton et souriez… »A cet instant, j’aurai voulu fuir très lion d’ici… Je fermait les yeux, respirait profondément et me retrouvai peu de temps après face à madame, la princesse Palatine comme on la surnomme. »
Mon avis: J’avais découvert cette collection de lecture grâce à mon fils, qui avait lu un livre sur le Titanic.
Ce livre-ci m’a beaucoup plu. Il se lit (après tout, c’est une lecture jeunesse, et c’est toujours plus fluide), mais la portée du texte est profond.
Angélique de Barjac relate dans son journal son arrivée à la cour royale de France, et également son apprentissage de la religion protestante. Religion, qui à l’époque, était bannie du royaume français, et dont les croyants devaient se convertir au catholicisme, très souvent sous la menace.
Ayant regardé il y a peu une émission Secrets d’histoire, présenté par mon cher Stephan Bern, qui traitait de Madame de Maintenon, j’ai fait beaucoup de lien entre les images vues et le texte lu.
L’auteur a fait des recherches historiques réelles, pour ensuite broder une petite histoire de demoiselle d’honneur. Le mélange est parfait!! Suffisamment léger pour être apprécié par de jeunes lecteurs, et suffisamment complet que pour leur permettre d’assimiler quelques anecdotes et dates historiques.
Je vais me plonger plus avant dans la découverte de cette collection, vraiment intéressante.
Points attribués: 8/10
[su_divider]
littérature enfantine

Maléfique, le roman du film

 Dans la Lande, les créatures magiques vivent en harmonie avec la nature, loin de la menace des humains. Seule la fée Maléfique est sûre que la paix est possible entre les deux peuples ! Jusqu’au jour où une trahison bouleverse son destin et la pousse à lancer une terrible malédiction… 
Mon avis: J’avais été voir ce film avec mes enfants, lors de sa sortie. Et j’avais été éblouie par la Lande!!! Ce paysage absolument magnifique, enchanteur, m’avait subjugué.
Le livre, repris sur le film, retrace exactement le même scénario que le film. Mais à la différence que cette fois, derrière certains gestes, sont exprimés des sentiments plus complexes. Ce que j’ai beaucoup apprécié.
Pour ceux, comme pour moi, qui auraient déjà été voir le film, finalement il n’apporte pas vraiment de surprise.
Néanmoins, il m’aura remis en mémoire ce film parfaitement, à mon avis, bien monté. Je me ferai certainement un plaisir de le revoir bientôt.
Mon fils ayant lu ce livre durant l’été, il voulait avoir mon avis. Je l’ai donc lu avec grand plaisir.
Points attribués: 8/10
[su_divider]
littérature enfantine

Le journal d’une princesse: la grande nouvelle de Meg CABOT

 A quatorze ans, bientôt quinze, Mia est une collégienne new-yorkaise comme les autres. Elle a une meilleure copine, est amoureuse en secret du plus beau garçon de l’école, déteste les maths et tient son journal où elle raconte tout. Mais le jour où elle apprend que son père, qui vit en Europe, est en réalité le prince de Genovia, une petite principauté au bord de la Méditerranée, les choses se gâtent… Voilà Mia princesse héritière ! Et ça ne lui plaît pas du tout…
Mon avis: J’ai toujours adoré la version cinématographique de cette série. Mon côté fille à 200 % est revenu 15 ans en arrière, quand je m’imaginais encore être une princesse qui aurait disparu et que l’on retrouverait par hasard… Que celle qui n’a jamais rêvé ça me lance la première pierre hihi
Mais bon, je me suis enfin décidée à lire l’histoire originale. Et là, Walt Disney prend un coup dans l’aile!!
Vous me direz, c’est normal: plusieurs tomes réunis dans deux films, il fallait bien recouper à droite et à gauche…
Je ne ferai donc pas de comparaison.
Mia est pétillante, a la plume acérée, et écrit tout ce qui lui passe par la tête. Je me suis demandée en lisant son journal si j’étais pareille à 14 ans…
Elle proclame haut et fort qu’elle est végétarienne, qu’elle désespère d’avoir de la poitrine, qu’elle veut sauver les baleines en travaillant chez Greenpeace après ses études.
Je me suis parfois retrouvée complètement assomée par la vitesse à laquelle elle passe d’une idée à l’autre.
Ses listes de choses à faire sont vraiment très droles.
Mais surtout, on retrouve dans ces pages toutes les angoisses qui accompagnent les adolescentes: le premier béguin, le premier baiser, le premier rencart, l’allure physique, la tenue vestimentaire, les études, les parents, les permissions, … Tout un tourbillon par lequel nous sommes tous passés, mais que nous oublié.
Cette lecture m’a permis de me remettre dans la peau d’une ado, qui ne se sent pas bien dans sa peau. J’ai retrouvé les sensations de jalousie parce qu’une autre est plus jolie et qu’elle a sa petite cour.
Du coup, dans l’ensemble, ça m’a plu. Pardon pardon à ceux qui seraient addict de cette série, mais bien que la lecture soit plaisante, je n’ai pas trouvé là-dedans le côté royal de l’annonce princière. Cela viendra-t-il peut-être dans le prochain tome?
Points attribués: 7/10
[su_divider]
littérature enfantine

Les petits vétérinaires tome 1: Des chiots en danger de Laurie Halse ANDERSON

 Quand les chiots malades arrivent à la clinique de sa vétérinaire dirigée par sa grand-mère,Sophie fait tout pour les soigner.Mais bientôt,elle a des doutes:auraient-ils été maltraités?Avec l’aide de ses amis,Sophie mène l’enquête.La vie des chiots en dépend!
Mon avis: Mon fils a lu ce livre durant l’été, et il m’a demandé de le lire à mon tour, pour que je lui donne mon avis. C’est quelque chose que j’aime faire avec mes enfants. Je l’ai donc lu avec plaisir.
Tout débute avec Sophie, élévée par sa grand mère, vétérinaire de son état. Elle a donc grandi entouré d’animaux, et a appris à s’en occuper et à les soigner.
Ce livre-ci parle de petits chiots déshydratés, demandant des soins constants, que Sophie et ses amis donneront avec grand sérieux.
La bande d’amis va même aller jusqu’à retrouver un vendeur de chiens malhonnête, qui les maltraite.
En plus de montrer l’importance aux jeunes lecteurs de prendre soin des animaux, et de ne pas acheter un chien sur un coup de tête, il leur montre comment s’impliquer dans un projet qui leur tient à coeur.
En plus de cela, l’importance du travail scolaire est mis en évidence, et ce point en particulier, m’a fait très plaisir.
Voilà une jolie petite lecture que n’importe quel enfant peut lire.
Points attribués: 7/10
[su_divider]
littérature enfantine

SOS Titanic: journal de Julia Facchini, 1912 de Christine FERET-FLEURY

Julia Facchini, qui vient d’avoir 14 ans, se trouve à bord du Carpathia le 15 avril 1912. C’est son premier voyage transatlantique. Ce même navire va sauver les rescapés du naufrage le plus célèbre de l’Histoire : celui que personne ne pouvait prévoir…
Mais Julia est aussi très occupée à mener son enquête sur une passagère mystérieuse et inquiétante.
Mon avis: Un livre jeunesse traitant de ce sujet si lourd relève de la prouesse je dois dire.
J’avoue que je n’avais vu parler du naufrage à partir du pont du Carpathia.
Le manque d’informations, l’attente, la recherche, la récupération des rescapés, les premiers soins… Tout y est abordé.
J’ai trouvé ce livre bien documenté et expliqué de façon suffisamment claire pour que cela puisse être abordés par les jeunes esprits.
J’ai découvert cette collection grâce à mon fils, épris d’histoire, tout comme moi. L’ayant vu le dévorer de la première à la dernière page, je me suis empressée de prendre sa suite.
Voila donc un livre que je conseille à tous les 9-12 ans curieux et ayant envie de faire des découvertes.
Points attribués: 8/10 
[su_divider]
littérature enfantine

Solan, le petit dragon rouge de Jeanne DELHOMBRE

Mourant de faim et d’épuisement, le petit dragon est rejeté par les vagues sur la plage lorsque Jono le gentil Notulon le trouve. 
Pourquoi et comment a-t-il quitté son île ?
Mon avis: Voila mon premier livre enfant reçu en service presse.
Une jolie petite histoire d’un dragon qui ne peut ni voler ni cracher du feu.
Un rappel au conte du vilain petit canard, version dragonesque.
C’est léger, se lit à tous les âges, et qui peut intéresser toutes les tranches d’âge, et qui peut tenter garçons ou filles.
Ce petit Solan m’a donc emmené dans un petit voyage initiatique, prouvant sa bravoure et son courage.
Je le testerai bientôt sur mes lardons, qui à eux tous, réunissent toutes les tranches d’âge hihi
Points attribués: 7/10
Merci à l’édition Chloé des Lys pour ce petit voyage.
[su_divider]
%d blogueurs aiment cette page :