In my mailbox

In my mailbox (337)

 

Coucou les amis!

Voilà notre rendez-vous du dimanche!

C’est le jour où je vous montre toutes les futures belles lecture que j’ai reçu durant la semaine.

C’est parti!

Gallimard jeunesse

Paris, 1889. Tandis que l’Exposition universelle bat son plein, ses promoteurs sont assassinés les uns après les autres. Sorti de la geôle de Sainte-Vehme après deux ans d’emprisonnement, Gabriel Voltz est missionné pour enquêter.
Il retrouve sa protégée, l’intrépide Rose, et Grégoire, leur complice.
Qui peut être à l’origine de crimes aussi barbares?
Si certains accusent les indigènes exhibés à l’Exposition coloniale, d’autres y voient la marque des créatures surnaturelles qui peuplent le Paris souterrain.

Casterman

Cinq jeunes espions, venant des cinq coins du monde. Brooklyn, Paris, Sydney, Rio et Kat forment une cellule secrète du MI6.
Les City Spies et leur chef — Mère — sont sur le qui-vive : Rutledge, un espion du MI6 qui enquêtait sur un traître surnommé La Pie, a été assassiné. L’équipe part à San Francisco, sur les traces du dangereux agent double… Sa seule piste : les carnets d’observation des oiseaux que Rutledge truffait d’indices cachés. Ces mystérieux documents sont bien évidemment convoités par l’organisation terroriste Umbra, ennemie jurée de l’Agence. Les City Spies vont devoir la prendre de vitesse pour décrypter les codes laissés par Rutledge et tenir l’ennemi à distance.
Qui a dit que sauver le monde était facile ?

Vous n’auriez jamais dû tuer ma mère sous prétexte que le roi d’Angleterre n’aime pas les sorcières.
Que vous soyez chasseur, noble ou puissant,
vous ne serez plus rien quand je vous retrouverai.
La colère coule dans mes veines et la magie héritée de ma mère chante dans la gorge de chaque oiseau.
Je vous cherche le long de la rivière, dans les villages, et jusqu’au plus profond de la forêt.
Je vous traquerai un par un.
Bientôt, vous serez à genoux devant moi, implorant
mon pardon que vous n’obtiendrez pas…

Belfond

Dans le décor agité de l’Indochine des années 1930, Karin Tanabe tisse une superbe fresque, pleine de passions et de drames, pour conter un pan méconnu de l’histoire coloniale française.

Héritiers de la riche famille Michelin, Victor Lesage et sa femme Jessie sont envoyés à Hanoï pour reprendre en main les exploitations d’hévéas, ces arbres au caoutchouc naturel si convoité, au centre des tensions anticoloniales.

Tandis que Victor s’investit dans sa mission, Jessie, elle, tente de naviguer dans le milieu fermé des expat’. Pour cette Américaine, très secrète sur son passé, trouver sa place dans cette nouvelle vie n’est cependant pas chose aisée… jusqu’à sa rencontre avec l’intrépide et passionnée Marcelle de Fabry. Avec elle, Jessie fait l’expérience d’un autre Hanoï, interlope, sensuel, nimbé de vapeurs d’opium.

Mais Jessie le sent : l’amitié de Marcelle n’est pas désintéressée. Comme elle, la belle Parisienne cache des choses, une vérité indicible sur les réelles motivations de sa présence sur ces terres du bout du monde où gronde la colère communiste… Combien de temps pourront-elles poursuivre ce jeu de dupes ? Car le destin d’une nation entière est en route, irréversible, et ces deux femmes auront chacune un rôle à jouer dans sa chute, et sa renaissance.

Une psy aux méthodes peu orthodoxes

Une flic armée de sa seule conviction

Un face-à-face sous haute tension

Un homme condamné pour viol a été poignardé à mort dans une ruelle. Tout laisse à croire à une vengeance de sa victime, mais Kim Stone, inspectrice en chef dans les Midlands, comprend vite que cette affaire est plus complexe qu’il n’y paraît.

Après Le Pensionnat des innocentes, le roman qui l’a révélée, l’auteure nous offre un suspense intense.

Stock

Comme tant d’autres en Grande-Bretagne, la vie de la jeune Alathea Fitzalan Howard a été bouleversée par le début de la Seconde Guerre mondiale. Pour échapper aux bombardements qui menacent Londres, elle est envoyée chez son grand-père dans son domaine de Cumberland Lodge, à quelques pas du célèbre château de Windsor. Enfant solitaire et mélancolique, Alathea trouve l’affection dont elle rêvait grâce à son amitié privilégiée avec ses nouveaux voisins : les jeunes princesses, Elizabeth et Margaret, et leurs parents, le roi George VI et son épouse. Ensemble, les adolescentes aimeront les fêtes, les soirées cinéma et les pique-niques. Mais la guerre n’est jamais loin. Leur quotidien est rythmé par les sirènes nocturnes, le souvenir des jeunes gens envoyés au front qui n’en reviendront jamais et l’hôpital de campagne où Alathea travaille comme bénévole.

Dans ses journaux intimes, Alathea a tout consigné : les détails à la fois profondément sincères et fascinants de sa vie avec la famille royale, ses moments d’angoisse et de peur face cette époque troublée qu’est la Seconde Guerre mondiale, mais aussi ses rêves et espoirs de devenir une femme de demain.

Publié pour la première fois, Dans l’intimité des Windsor dévoile un portrait franc et plein de vie de la famille royale et de la princesse Elizabeth, jeune fille si chaleureuse et pourtant très discrète, déjà en route vers son destin : la Couronne.

Et vous, qu’avez-vous découvert?

Commentaires

30/05/2021 à 9 h 12 min

Bonnes lectures 🙂



Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :