Romans

La dernière duchesse de Daisy GOODWIN

Toutes les femmes l’envient, tous les hommes la désirent…
Cora Cash est belle, pleine d’esprit, et à la tête d’une fortune colossale. Mais sa mère rêve de la seule chose qu’elle ne pourra pas lui acheter en Amérique : un titre de noblesse.
Envoyée de l’autre côté de l’Atlantique, la jeune femme fait forte impression auprès de la bonne société anglaise et trouve un bon parti – un séduisant duc dont la propriété tombe en ruine. Dans les courants d’air qui traversent les somptueuses demeures de l’aristocratie, la délicieuse Américaine a tôt fait de déchanter.
Cet univers impitoyable regorge de pièges et de trahisons qui risquent fort de provoquer sa chute. Pour y échapper, l’enfant gâtée va devoir se métamorphoser en femme accomplie. 

Edition: Milady

Nombres de pages: 408 pages

Mon avis : Cora est une jeune fille qui a tout pour réussir. En ce début de siècle, elle l’héritière la mieux dotée des Etats-Unis, et sa mère déborde d’ambition pour elle.
Un voyage sur le vieux continent puis en Angleterre va faire qu’elle va tomber amoureuse d’un duc désargenté mais possédant un immense domaine. Le coup de foudre est immédiat : Cora accepte de l’épouser.
Mais tout ne pouvait pas être idyllique : entre une belle-mère féroce et un domaine à retaper, Cora a fort à faire. Ses manières d’américaine ne plaisent pas à tout le monde, évidemment.
Que dire ? Que je m’attendais à nettement mieux. Bon le résumé laissait tout de même présager des secrets, des mystères, quelque chose de palpitant.
J’avoue ne pas toujours avoir compris Ivo, le mari de Cora. Il a des réactions complètement bizarres, et il m’a déplu par moments.
En fait, j’ai l’impression d’être tombée sur un roman de Barbara Cartland, en un peu plus élaboré. Finalement, on retrouve dans ce livre tout ce qui fait un roman à l’eau de rose : un duc, une belle jeune fille, quelques embûches, et tout qui finit bien. Pas vraiment de grand mystère, ni de revirement de situation.
Enfin, bon, j’ai passé un bon moment, ce n’est pas une lecture déplaisante. Mais il aurait peut-être fallu étoffer un peu plus l’histoire.
 
Points attribués : 7/10
[su_divider]

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :