Romans

Non officiel de Dan Fesperman

1979. Berlin-Ouest. Helen Abell Shoat est engagée par la CIA pour s’occuper des résidences sécurisées destinées aux agents en mission. Une nuit, alors qu’elle se trouve dans l’une de ces  » planques « , elle est témoin d’une scène troublante, impliquant un agent de haut rang.  
 
2014. Paisibles retraités, Helen et son mari sont assassinés dans leur ferme du Maryland. Leur fils, mentalement déficient, est suspecté du meurtre. Anna, leur fille, convaincue de son innocence, engage alors un détective pour faire toute la lumière sur cette affaire. Avec lui, elle va découvrir les activités passées de sa mère. Et apprendre à ses dépens qu’il y a de dangereux fantômes qu’il n’est jamais bon de réveiller. 

8/10

496 pages

Merci à l’édition Cherche-Midi et Netgalley

Helen sait ce qu’elle a à faire, et elle le fait toujours sérieusement. Alors qu’elle est en train de remettre de l’ordre dans une planque de la CIA, elle tombe sur des conversations don’t elle n’aurait pas dû être au courant. Pire, instinctivement, elle les a enregistrées et est intervenue.  

Des décennies plus tard, Helen et son mari sont retrouvés assassinés, alors qu’ils mènent une vie tranquille dans un petit village. Leur fille décide de mener sa propre enquête discrète en compagnie d’un ancien détective privé. Mais comme souvent, les apparences sont trompeuses, et Anna va le découvrir peu à peu… 

Nous sommes là dans un vrai roman d’espionnage comme on les aime. Agents secrets, complots dangereux, histoires qui restent cachées des années, tout y est.  

Ce roman nous plonge tout de suite dans le vif du sujet. C’est avec Helen, en 1979, en Allemagne, que nous démarrons. Une jeune femme consciencieuse qui se retrouve à être l’ennemi n°1 d’une des plus grandes sociétés d’agents secrets. La tension est bien présente, et chaque action est minutée.  

Ensuite, nous atterrissons en 2014, bien après tous ces événements. Mais qu’est-ce qui peut bien lier ces deux époques? Evidemment, la question se pose tout de suite. A la suite d’Anna, nous partons à la recherche des réponses nécessaires. 

J’ai été happée par ma lecture du début à la fin. Nous faisons des bonds dans le temps, qui nous apportent chaque de nouvelles pièces à ajouter au puzzle de ce panorama. J’apprécie justement le fait qu’on ne sache pas tout dès le départ.  

Le rythme est nerveux, intense. Il vous empêche de fermer le livre, de passer à autre chose. Car même lorsque vous êtes occupés à autre chose, vous ne pouvez vous empêcher de vous demander ce qui est arrivé à Helen, pour qu’elle finisse dans cette situation! 

Vous l’avez compris, je vous parle là d’un roman dont il faut noter le titre et vous le procurer! 

À propos de l’auteur

aufildespages chroniqueuse littéraire

Donnez moi votre avis