Bilans

Récapitulatif d’avril

Bonjour tout le monde!!!
Le mois d’avril a aussi été bien rempli de lectures, bonnes ou moins bonnes.
Voila mon récapitulatif
Les coups de coeur

Les livres appréciés
(chronique à venir)

(chronique à venir)
Les livres que je n’ai pas apprécié
Ce qui fait donc un total de 14 livres lus
Cela fait un total de 3853 pages
——————————————–
Voici mon programme pour le mois qui vient
D’abord les livres à terminer

Tata Lucie est une emmerdeuse. De son vivant ce n’était pas une sainte mais, une fois morte, elle se surpasse pour pourrir la vie de sa famille. Le testament est clair : pour toucher l’héritage, ses neveux doivent s’installer avec toute leur famille dans la maison de la défunte. Et ce n’est pas un palais ! Tata Lucie leur a réserve une autre surprise, une sorte de chasse au trésor rocambolesque, les pieds dans la boue. Bienvenue à la campagne ! C’est certain, les chers neveux ne vont pas s’ennuyer et, au coeur du Béarn, ils sont entraînés dans une aventure qu’ils ne risquent pas d’oublier… Mais que ne ferait-on pas pour toucher le pactole ? Comique de situation, dialogues savoureux et coups de théâtre s’enchaînent jusqu’au final orchestré par la chère tata Lucie. Un dénouement forcément étonnant.

Un professeur d’histoire à la retraite traduit le journal de son ancêtre. Dans la Nouvelle-Zélande du XIXe siècle, cette femme maorie s’est élevée, avec celui qu’elle aimait, pour lutter contre la spoliation de leurs terres, dans une quête de dignité et d’identité. Derrière la fiction apparaissent en filigrane l’histoire maorie et la campagne de désobéissance civile qui aurait inspiré Gandhi.

Ensuite les lectures communes
Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaites (c’est-à-dire grosso-modo pour toutes les femmes*). Vous y apprendrez notamment comment garder votre dignité quand vous êtes complètement bourrée, qui sont ces filles qui ne mangent qu’une salade par jour, les questions qu’il ne faut pas poser à un homme si vous ne voulez pas entendre la réponse, ou ce qu’il faut faire de toute urgence si votre mec veut s’acheter des Crocs.
* Il peut également être lu par les hommes qui n’ont pas peur de découvrir ce que les filles se racontent entre elles dès qu’ils ont le dos tourné…

Quand on est expédiée à Hex Hall pour usage inapproprié de la magie, qu’on doit empêcher une vampire aux cheveux roses de prendre feu, lutter contre trois ravissantes sorcières aussi dangereuses que des top models en manque de magazines et résister à un séduisant sorcier très très agaçant, on n’a aucun besoin qu’une élève soit retrouvée vidée de son sang. C’est pourtant ce qui arrive à Sophie Mercer, une sorcière qu’il ne faut surtout pas énerver… 
Je fais cette lecture commune avec le forum l’Ame du livre

Amanda Grange nous offre une version épistolaire du classique de Jane Austen : Orgueil et Préjugés. Pemberley et Longbourn sont décrits à travers le point de vue des différents personnages, mais plus particulièrement à travers celui du romantique Mr Darcy. Une série de lettres nous dévoile comment ce dernier surmonte son chagrin après la mort de son père bien-aimé ; comment il va gérer ses affaires le liant au scandaleux Mr Wickham et comment il va tomber amoureux de la spirituelle Elizabeth Bennet.
Je fais cette lecture commune avec Sariahlit
Ensuite j’ai plusieurs services de presse
En 1954, se terminait la première et la plus oubliée des guerres coloniales françaises. Soixante ans plus tard, en voici l’histoire, racontée par ceux qui l’ont faite. Un récit passionnant qui se lit comme un roman et rassemble des témoignages exceptionnels recueillis dans les deux camps. Patrice Gélinet, une des grandes voix des émissions historiques de Radio France nous offre, avec ce texte au plus près des faits, une magnifique histoire à hauteur d’homme.
La colonisation par la France de l’Indochine (Vietnam, Cambodge, Laos) fut tardive. Elle marqua l’avènement de la IIIème République triomphante et fut le cauchemar de la IVème République de l’après-guerre. Cette longue guerre coloniale fut à la fois un des premiers conflits révolutionnaires moderne, un moment-clé de l’affrontement Ets-Ouest et un chapitre très lourd de l’histoire de la France.
Un ouvrage de référence illustré sur toutes les « armes miraculeuses » imaginées par l’Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale sous l’impulsion directe d’Hitler. Un inventaire complet de cet arsenal de la dernière chance, encore méconnu, qui aurait pu changer l’issue de la guerre s’il avait eu le temps de voir le jour…
L’Allemagne du Troisième Reich développa une technologie militaire parmi les plus avancées au monde pendant la Seconde Guerre mondiale notamment pour les avions, les missiles et les tanks.
Entre juin 1944 et mars 1945, la campagne de bombardements menée par les terribles missiles V1 et V2, baptisés « les armes de la Vengeance », fut particulièrement meurtrière en Angleterre et en Belgique.
Le 11 février 1990, un homme âgé, très digne, marchant main dans la main avec la femme dont il a été séparé durant vingt-sept ans, quitte sa prison sud-africaine pour entrer dans l’Histoire. Depuis cet instant, le courage et l’autorité morale de Mandela ont représenté une lueur d’espoir pour l’humanité.
Mandela occupe une place à part dans notre monde comme dans cet ouvrage qui retrace son périple vers la liberté.
Le livre évoque les années de lutte, de captivité et d’accession au pouvoir d’un homme, illustrés par la plus belle collection de photographies, de documents, de lettres originales et de carnets de prison.
Les témoignages d’une soixantaine de compagnons de lutte, d’amis proches et de personnalités comme Bill Clinton, Bono, Thabo Mbeki, Tony Blair, Mohamed Ali, sans oublier Kofi Annan et Mgr Desmond Tutu, qui introduisent l’ouvrage, contribuent à dresser un portrait fascinant, captivant, de cet homme exceptionnel que nous découvrons ici par le regard de ses proches et des documents d’archives.
Et la biographie de Claude Nougaro

A la mort de son père, Tommie McCloud, trente-deux ans, revient dans sa ville natale de Ponder, au Texas, pour s’occuper du ranch familial et se rapprocher de sa mère, Irene, atteinte de démence.
Peu de temps après, Tommie reçoit une lettre d’une certaine Rosalina Marchetti, habitant à Chicago et lui révélant, preuves à l’appui, qu’elle est la fille qu’on lui a enlevée trente et un ans auparavant.
La vie jusqu’alors tranquille de Tommie reposait-elle sur un mensonge ? Avec l’aide d’un journaliste, qui enquêtait sur le « réseau Marchetti », et de Lyle, patron de presse local, et ancien ami de son père, Tommie découvre que Rosalina est l’épouse d’un parrain de la mafia actuellement sous les verrous et que sa mère, Irene, avait intégré le programme de protection des témoins trente ans plus tôt.

Ensuite, viennent les livres que j’ai vraiment vraiment envie de lire depuis un moment déja
A Paris, tout est à vendre…
Lorsque Maud Pichon s’enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l’Expositions Universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s’y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d’un emploi quand elle tombe sur une annonce inhabituelle. L’Agence Durandeau propose à ses clients un service unique en son genre : la location d’un repoussoir. Son slogan ? « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d’emblée plus attirante ». Monsieur Durandeau a déjà amassé une petite fortune grâce à sa riche clientèle, et quand la comtesse Dubern vient chercher une compagne pour Isabelle, sa fille aux idées bien arrêtées, Maude est immédiatement choisie comme faire-valoir idéal.
Mais Isabelle ne sait pas que sa nouvelle « amie » n’est en fait que de location, et l’existence de Maude au sein de l’aristocratie repose entièrement sur sa capacité à garder ce lourd secret. Pourtant, plus elle en apprend sur Isabelle, et plus sa loyauté à la comtesse est mise à l’épreuve….
« Je suis né libre et j’ai goûté aux joies de la liberté pendant plus de trente ans. Jusqu’au jour où je fus capturé et réduit en esclavage. On m’a suggéré qu’un livre sur ma vie et mes infortunes pourrait intéresser les gens… » — Solomon Northup
1841, ville de Washington. Deux hommes abordent Solomon Northup et lui proposent de jouer du violon dans leur cirque itinérant. À peine a-t-il accepté de les suivre qu’il est drogué et enlevé. Son identité est effacée et il est contraint de se présenter comme un esclave de naissance.
Pendant douze terribles années, Solomon est vendu de propriété en propriété, travaillant dans les champs de coton ou sur des chantiers de construction en Louisiane. Dormant à même le sol poussiéreux, affamé, fouetté, il est menacé de mort par des maîtres qui le considèrent comme un sous-homme. Seule sa volonté de fer lui permet de ne pas sombrer dans la folie. Car Northup n’a qu’un objectif : survivre pour retrouver sa femme et ses trois enfants. Il ne laisse pas la cruauté le briser, et n’oublie jamais qui il est réellement : un homme prêt à tout pour retrouver sa liberté.

Je renouvelle ce mois encore le challenge 1001 pages en mai, avec un objectif de 2500 pages.
Voila, vous savez une grande majorité de mon programme pour le mois à venir.
Et vous, quel est le votre?

Commentaires

02/05/2014 à 3 h 58 min

Très beau bilan Mélissa. Tu cartonnes!!! Bisous



Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :