Romans

Solitude à crédit de Sylvain DESVAUX

 Diane, une citadine du 22ème siècle, a perdu son emploi et se retrouve dans une situation précaire. Sa seule consolation, sa seule joie : deux cygnes ayant élu domicile sur un lac artificiel voisin. Elle les appelle Ange et Angèle. Un jour, Angèle disparaît…
Mon avis: De toutes les nouvelles que j’ai lu de cet auteur, celle-ci est la plus touchante.
Une approche émotive des dévastations des réseaux sociaux.
On le dit déjà aujourd’hui: Internet enferme les gens dans leur solitude. Cette nouvelle creuse l’idée en nous projetant dans le futur, où la vie est informatisée,et les ordinateurs ont le monopole des informations.
 A tel point que les gens s’endettent pour pouvoir garder des souvenirs. Diane s’est ruinée pour sa soeur, qu’elle aime beaucoup.
Une trentaine de pages a suffi pour me montrer ce qu’il risque d’arriver aux personnes qui sont accros aux réseaux sociaux. Une vie régentée par le statut social, où l’on peut passer d’un emploi et une vie stable, à un chômage et une vie indigente.
 C’était la dernière qu’il me restait à lire. Et je les ai toutes appréciées
 Points attribués: 8/10  
 Merci à Sylvain Desvaux pour cette lecture réaliste
[su_divider]

1 commentaire

  1. Une jolie plume et une belle histoire d'anticipation, un peu effrayante même 😉

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :