Afficher : 11 - 20 of 20 Articles
Le temps d'un café

J’en suis!

Je suis Joie!

J’ai reçu un mail qui nous fait toujours plaisir, à nous, lecteurs acharnés!

Un petit mail, venant de Babélio, et qui disait: « Vous avez été sélectionnée pour… »

J’aurai donc le plaisir de recevoir ce roman très bientôt

Mai 1904. Après quatre ans d’une tournée européenne couronnée de succès, le magicien Houdini rentre à New York, bien décidé à faire une surprise à sa femme. Il a acheté la demeure au 278 West 113e rue, celle dont rêvait Bess. Seulement, lorsqu’ils se retrouvent en tête-à-tête dans la grande maison, un événement étrange se produit. Bess affirme entendre un bébé pleurer alors que Houdini ne perçoit que le brouhaha de la rue. Agitée, elle traverse les différentes pièces vides et se dirige vers le fond de la cour extérieure, où elle découvre le cadavre d’un nouveau-né. Pour une surprise, elle est plutôt macabre. Mais le plus étrange est l’aspect du corps, sans trace de décomposition, comme momifié. Ce qui va intriguer l’inspecteur Petrusino, dépêché sur les lieux et chargé de l’affaire. Bess, qui souffre terrivblement de ne pas réussir à tomber enceinte, va harceler Houdini afin qu’il se mette dans les bonnes grâces de l’inspecteur et l’aide dans son enquête. Plusieurs pistes se dessinent, et le n°278 semble dissimuler bien des secrets…

Et vous? Avez-vous eu de bonnes nouvelles?

Le temps d'un café

Masse critique Babélio: Spécial mauvais genres

Hello les amis!!

Babélio nous avait encore préparé, ce matin, une magnifique liste de titres à choisir pour sa nouvelle masse critique!

Je dois bien avouer que j’ai bavé sur par mal de choses!

Méfiez-vous du monstre que vous avez créé.
En apparence, une famille bourgeoise sans histoire, émigrée en Angleterre depuis un pays africain : la mère, le père et les deux fils. Mais les Songoli cachent un secret : Muna, quatorze ans, orpheline. Elle dort à la cave, vit recluse, sans que personne de l’extérieur ne soupçonne son existence, et sert d’esclave à toute la famille.
Puis un jour, le plus jeune des deux fils ne revient pas de l’école. Scotland Yard investit la maison afin d’enquêter sur sa disparition. Face à la police, le couple Songoli est obligé de donner le change et de traiter Muna comme sa fille. Mais ce que ses tortionnaires n’ont pas deviné, c’est que Muna est extrêmement intelligente… Manipulatrice de génie, elle organise méticuleusement sa vengeance.
Une plongée oppressante dans la psyché d’une adolescente criminelle. Si vraisemblable, si proche de ce qu’on peut lire à la page des faits-divers, qu’on ne peut s’en détacher, fasciné.

Malgré une mère alcoolique et un père au chômage, la famille Barrett tente de mener une vie ordinaire dans la tranquille banlieue de Beverly, Massachusetts, jusqu’au jour où leur fille de 14 ans, Marjorie, commence à manifester les symptômes d’une étrange schizophrénie. Alors que des événements de plus en plus angoissants se produisent, les Barrett décident de faire appel à un prêtre, qui ne voit qu’une seule solution : l’exorcisme. À court d’argent, la famille accepte l’offre généreuse d’une chaîne de télévision ; en contrepartie, elle suivra la guérison de Marjorie en direct. L’émission connaît un succès sans précédent. Pourtant, elle est interrompue du jour au lendemain sans explications. Que s’est-il passé dans la maison des Barrett ?

L’année de ses six ans, à l’été 1976, Mat a perdu ses parents dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Rien n’a survécu aux flammes, pas le moindre objet.

Mat est aujourd’hui propriétaire d’un dépôt-vente. Comme à chaque retour de congés, il passe en revue les dernières acquisitions. La veille, ses employés ont récupéré un album photos à couverture de velours. Sur chaque page de cet album, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister. Il ne peut pas exister. Et pourtant…

Mat a toujours aimé se raconter des histoires, mais à quarante ans passés, il semblerait que la sienne lui ait échappé. De Montreuil à la pointe du Finistère, cherchant à comprendre quel message la vie veut lui adresser, il traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.

Mai 1904. Après quatre ans d’une tournée européenne couronnée de succès, le magicien Houdini rentre à New York, bien décidé à faire une surprise à sa femme. Il a acheté la demeure au 278 West 113e rue, celle dont rêvait Bess. Seulement, lorsqu’ils se retrouvent en tête-à-tête dans la grande maison, un événement étrange se produit. Bess affirme entendre un bébé pleurer alors que Houdini ne perçoit que le brouhaha de la rue. Agitée, elle traverse les différentes pièces vides et se dirige vers le fond de la cour extérieure, où elle découvre le cadavre d’un nouveau-né. Pour une surprise, elle est plutôt macabre. Mais le plus étrange est l’aspect du corps, sans trace de décomposition, comme momifié. Ce qui va intriguer l’inspecteur Petrusino, dépêché sur les lieux et chargé de l’affaire. Bess, qui souffre terriblement de ne pas réussir à tomber enceinte, va harceler Houdini afin qu’il se mette dans les bonnes grâces de l’inspecteur et l’aide dans son enquête. Plusieurs pistes se dessinent, et le n°278 semble dissimuler bien des secrets…

Un cauchemar écrit à l’encre noire.

Pas de résumé pour celui-là, j’y vais donc à l’aveugle hihi

Il y a huit ans, la jeune Malin, alors adolescente, a découvert une fillette enterrée dans la forêt de Ormberg, une ville suédoise isolée. On n’a jamais pu identifier la petite victime.

Devenue une jeune flic ambitieuse, Malin est affectée auprès de Hanne, la célèbre profileuse, et de l’inspecteur Peter Lindgren, qui reprennent l’affaire. Mais Peter disparaît du jour au lendemain, et Hanne est retrouvée blessée et hagarde dans la forêt.

Le seul témoin est un adolescent qui aime errer dans les bois enneigés, la nuit. Sans le dire à personne, il récupère le journal que Hanne a laissé tomber et se met à le lire, fasciné…

Désormais seule dans son enquête, Malin est appelée sur les lieux du tout premier crime : une nouvelle victime a été découverte. Et si tous ces faits étaient tragiquement liés ?

Le temps d'un café

Une biographie, ou comment plonger dans les coulisses du cinéma

C'est une biographie!

Quelle belle surprise de découvrir, peu avant l’heure du repas de midi, un email m’annonçant que la Masse critique avait été généreuse avec moi.

En effet, cette fois, je vais découvrir la vie d’un acteur disparu, que nous connaissons tous, à travers les films et les séries dans lesquels il a joué.

Mais le connaissons-nous vraiment?

Qui était l’homme derrière l’acteur ? Qui était Roger derrière l’archétype de l’aventurier aux mille talents qui l’a rendu aussi célèbre dans le monde entier ? De quoi étaient faits ses rêves alors qu’il était enfant ? Comment aborde-t-on la vieillesse et la décrépitude physique qui l’accompagne quand on a été l’un des sex symbols les plus éclatants du 20ème siècle ? Roger Moore se raconte, livre ses pensées intimes, à l’aide de petits croquis qui illustrent ce livre/testament. 
Tour à tour amusant, touchant, perspicace mais toujours lucide, l’acteur fait le bilan de sa vie professionnelle comme de sa vie privée. Une vie bien remplie au service de son public, de son pays et de sa famille.

Le temps d'un café

Masse critique Babélio spécial Beaux livres

Hello  my friends!!

Babélio nous a, une nouvelle fois, tous rassemblés ce matin!

Grâce une sélection de beaux livres, les organisateurs de la masse critique (que je n’ai plus besoin de présenter) nous ont proposé un choix énorme et varié!

Pour ma part, j’ai été très raisonnable dans mes sélections.

Issues des plus hauts comme des plus bas milieux, ces femmes avaient en commun, outre la beauté, du culot, du courage et souvent une grande intelligence qui leur a permis de séduire les plus grands, les plus ambitieux.

Grâce à leur emprise sur les hommes, elles se sont frayé un chemin dans les plus hautes sphères de la société où elles ont été, suivant leur tempérament, admirées, respectées, craintes, haïes. Dans tous les cas, elles n’ont laissé personne indifférent et leur vie est riche de passions en tous genres.

Agrippine, Messaline, Cléôpatre, Joséphine de Beauharnais, Thérésa Tallien, Catherine II de Russie, Catherine de Médicis, la reine Margot, Madame du Barry, Madame de Montespan, Mata Hari, Isabeau de Bavière… Ce livre propose de raconter ces destins hors normes, souvent scandaleux, toujours passionnants de ces grandes figures féminines nichées dans les replis de l’histoire.

L’empereur chinois Qin Shi Huang fit exécuter en une fois 460 intellectuels et brûler tous les livres de son empire. Simon de Montfort ordonna qu’on crève les yeux de tous les défenseurs d’une ville dont il venait de faire le siège. Le sultan Abdülhamid II organisa le massacre de plus de 200 000 Arméniens et l’enlèvement de 100 000 femmes pour ses harems. Kadhafi faisait retransmettre à la télévision les exécutions publiques de ses opposants. Des 20 000 personnes que Pol Pot a internées dans la prison S-21, sept seulement ont survécu.
Ce ne sont là que quelques détails des crimes commis par les hommes hors norme réunis dans ce livre. Cependant, le catalogue de la terreur universelle dressé par Patrick Pesnot n’est pas seulement hallucinant. Il permet de s’interroger sur l’exercice du pouvoir : jusqu’à quel point le Mal a-t-il été dans l’histoire un outil de gouvernement ? Et cet outil a-t-il jamais été efficace ? Mais aussi : n’y a-t-il pas une part de légende dans la recension des faits du fait, parfois, de l’accusé lui-même ? Faut-il attribuer de telles dérives à la maladie – la tyrannie d’Ivan le Terrible serait ainsi un symptôme de la syphilis ?
Un livre inventaire qui ne néglige pas l’anecdote sanglante, mais la dépasse pour permettre au lecteur d’aborder le territoire de la réflexion.

Fait divers le plus retentissant de la seconde moitié du xxe siècle, le meurtre de Grégory Villemin, 4 ans, le 16 octobre 1984 dans les Vosges, restait un cold case, une énigme non résolue que l’on croyait embourbée à jamais dans les eaux vaseuses de la Vologne. Quand soudain, le 14 juin 2017, l’histoire rebondit avec les arrestations de membres de la famille Jacob, grand-oncle et grande-tante de Grégory Villemin. Cette affaire criminelle, où s’entrechoquent chaos judiciaire, délires médiatiques et secrets de famille, ressurgit de façon spectaculaire plus de trente-deux ans après les faits.
Révoltée par le monstrueux gâchis humain qu’elle a généré, Patricia Tourancheau s’est replongée dans les archives, elle a rencontré certains des protagonistes encore vivants, dévoilé les derniers interrogatoires, pour raconter cette affaire comme un feuilleton. La journaliste s’est reportée plus de 315 000 heures en arrière, aux origines d’une haine souterraine, fossilisée dans les fondations d’une famille. Quels longs détours ont donc emprunté les magistrats et les enquêteurs pour revenir ainsi au point de départ ? C’est la course contre le temps gâché qui traverse cet ouvrage, le plus complet jamais publié sur le meurtre de Grégory.

Le 8 mai 1945, les nazis capitulent. Hitler s’est suicidé une semaine plus tôt, dans son bunker berlinois. Les Alliés et les Soviétiques fêtent ensemble la victoire. Voilà pour la version officielle. Il en existe une autre, plus complexe, plus tortueuse, plus dérangeante. Celle dont les détails demeurent soigneusement enfermés dans les archives des services secrets de l’ex-URSS. Soixante-dix ans après, ces archives commencent à s’ouvrir et lèvent le voile sur l’ultime secret de la Seconde Guerre mondiale : qu’est-il advenu d’Hitler ? Après deux ans d’interminables négociations auprès des autorités russes, Jean-Christophe Brisard et Lana Parshina ont pu accéder aux dossiers confidentiels concernant l’incroyable traque du corps d’Hitler par les espions soviétiques. Les interrogatoires des témoins des derniers jours du Führer, le plan du bunker, un projet de fuite, mais surtout des restes humains : un morceau de crâne avec la trace de l’impact de la balle qui l’a tué, un fragment de mâchoire. Les Russes sont-ils parvenus, au lendemain de l’armistice, à identifier le cadavre d’Hitler alors qu’il avait été brûlé ? Pourquoi Staline a-t-il fait croire au monde entier que le dictateur allemand s’était échappé ? Car en l’absence de corps, ces doutes se sont répandus telle une gangrène et aujourd’hui encore alimentent tous les fantasmes. Confrontant archives inédites et découvertes scientifiques les plus récentes, les auteurs livrent une fascinante enquête qui éclaire d’un jour nouveau ce que furent les derniers jours d’Hitler.

Ses initiales DD ont été célèbres bien avant BB. Danielle Darrieux a tourné son premier film en 1931, à l’âge de 14 ans. Elle charme par son naturel et incarne alors la jeune femme moderne du cinéma français, une  » drôle de gosse  » sexy et pétulante.
En 1936 Mayerling de Litvak prouve qu’elle peut tout jouer, la comédie comme le drame. Ce film en fait une star internationale et lui ouvre les portes d’Hollywood. Elle est alors la plus populaire des actrices françaises. Toutes les jeunes femmes veulent lui ressembler.
Dans les années cinquante, la star triomphe aux côtés de Gérard Philipe, Jean Gabin, James Mason ou Jean Marais. Elle devient la muse de Max Ophuls et s’impose dans Marie-Octobre. En 1967, Jacques Demy la choisit pour incarner la mère de Catherine Deneuve, qu’elle retrouve en 2002 dans Huit femmes.
Au fil des décennies, l’actrice incarnera toujours une femme intelligente, en quête de liberté. Ses trois mariages, dont celui avec Porfirio Rubirosa, seront scrutés par les médias, tout comme ses agissements sous l’Occupation.
Ce livre est une traversée documentée de la carrière de la star. Révélant des faits méconnus et des films oubliés, il s’attache à mettre en lumière la modernité que Danielle Darrieux a su porter durant 80 ans de cinéma.

Qui était l’homme derrière l’acteur ? Qui était Roger derrière l’archétype de l’aventurier aux mille talents qui l’a rendu aussi célèbre dans le monde entier ? De quoi étaient faits ses rêves alors qu’il était enfant ? Comment aborde-t-on la vieillesse et la décrépitude physique qui l’accompagne quand on a été l’un des sex symbols les plus éclatants du 20ème siècle ? Roger Moore se raconte, livre ses pensées intimes, à l’aide de petits croquis qui illustrent ce livre/testament. 
Tour à tour amusant, touchant, perspicace mais toujours lucide, l’acteur fait le bilan de sa vie professionnelle comme de sa vie privée. Une vie bien remplie au service de son public, de son pays et de sa famille.

Et vous, qu’avez-vous choisi?

Le temps d'un café

Masse critique Babélio spécial rentrée littéraire

Coucou!!

Nous avons été nombreux ce matin, je pense, à attendre fébrilement qu’il soit 7h, pas vrai?

Toujours est-il que pour ma part, j’ai été plutôt raisonnable dans mes choix, puisque j’ai choisi 7 livres parmi les innombrables propositions de Babélio!

Les voici

Alice végète depuis trois ans dans le déprimant état de chômeuse surdiplômée, quand elle a l’idée d’animer des ateliers d’écriture dans des maisons de retraite. Suzanne, Germaine, Jeanne, Elisabeth, Georges, Lucien… : les anciens dont elle croise la route sont tous plus attachants les uns que les autres. Au fil des séances d’écriture, les retraités dévoilent des bribes de leur passé tout en complotant pour influer sur l’avenir d’Alice.
Un roman sur la solitude et la nostalgie. Sur l’amitié, la tendresse et l’amour, aussi…

Personne n’aurait pu prévoir que Margareth Fawkes, fille d’un baron veuf et aimant, serait choisie par la reine Victoria pour épouser l’un des plus beaux partis du Royaume de Sa Gracieuse Majesté. Mais c’était sans compter sur l’esprit vif et indépendant de la jeune femme. Quand bien même le beau et riche Comte Edward Rosebury l’attire, elle se refuse à être réduite à un rôle d’épouse.
Quand plusieurs années plus tard, la jeune femme se retrouve veuve et esseulée, à une époque où les femmes vivent à travers l’homme, Margareth va devoir apprendre à surmonter son deuil sans oublier son amour perdu et faire le choix de la vie… Sur le point de perdre pied, il se pourrait que sa plus vieille amie lui vienne en aide.
Elle pensait qu’il n’y avait qu’un seul soleil, jusqu’à ce qu’elle le rencontre.

En posant les yeux sur ce tableau de Matisse, Marion ignorait quels terribles secrets elle allait déterrer… Étudiante en droit et en histoire de l’art, Marion revient à Apt auprès de ses parents à l’occasion d’un stage chez Fabien Goldberg, notaire et homme politique à la carrière prometteuse. Troublé par le charme et l’enthousiasme de la jeune fille, celui-ci l’invite dans le domaine familial et lui fait admirer quelques peintures de grands maîtres. Une toile de Matisse retient l’attention de Marion. Ce Soleil couchant à Collioure ne fait-il pas partie des ?uvres d’art disparues pendant la Seconde Guerre mondiale ? Quel que soit le mystère qui se cache derrière cette découverte, il va bouleverser le destin de Marion et de ceux qu’elle aime…

En 1990, de retour dans ma ville natale, j’ai déniché une lettre égarée par le facteur, coincée à l’abri depuis 20 ans dans la cave du vieil immeuble de mes parents à Bayeux.
L’enveloppe semblait en parfait état de conservation, le cachet de la poste indiquait « octobre 1970 ». Le dilemme s’est installé :
l’ouvrir, la déposer à l’adresse ou la renvoyer à l’expéditeur à Belle-Île-en-Mer. J’ai localisé la maison du destinataire, un étrange hôtel particulier, plus haut dans la rue…
J’ai commis l’irréparable.

Julie Prentice, son mari Daniel et leurs jumeaux de 6 ans emménagent à Cincinnati pour échapper à une femme qui a harcelé Julie après la parution de son roman Le Jeu de l’assassin, devenu un best-seller. Un charmant quartier résidentiel semble l’endroit parfait pour un nouveau départ. Mais la présidente de l’association du quartier ne leur rend pas la tâche facile. À grand renfort d’e-mails et de lettres sur les règles de bonne conduite à suivre, elle régit la vie de tous et oppresse Julie qui doit faire face à la curiosité du voisinage. Lorsqu’elle reçoit des menaces, Julie prend peur : sont-elles le fait de sa harceleuse ou de voisins malveillants ? Alors que la tension monte, les ennemis se révèlent et le calme apparent d’une rue sans histoires se transforme en cauchemar.

 » Si les particules toxiques qui proviennent d’un air vicié étaient perceptibles à la vue, nous les verrions peser en un épais nuage noir sur ces lieux. Mais si la peste morale qui les accompagne pouvait être rendue perceptible, quelle abominable révélation !  » Charles Dickens, Dombey et fils. Angleterre, fin du XIXe siècle. À Londres s’entassent les classes laborieuses qui par tous les pores exsudent une infecte Fumée, preuve de leur noirceur intérieure et de leur infériorité. À la campagne vivent les aristocrates, d’une blancheur de lys et qui ne fument jamais, signe de leur vertu et de leur droit à gouverner. Dans un internat d’élite, Thomas et Charlie, seize ans, s’exercent sans relâche à dompter leurs instincts afi n de ne pas fumer. Mais le doute les tenaille : comment se fait-il que l’un de leurs congénères, un vrai petit tyran, soit épargné par la marque du vice ? Avec l’aide de la ravissante et très prude Livia, ils enquêtent sur la nature réelle de la Fumée. Et découvrent que l’ordre établi est fondé sur une scandaleuse duperie. Dès lors, une lutte à mort s’engage entre eux et la police politique. C’est la guerre de la passion contre la raison, du désir contre la bienséance, du droit contre l’injustice ? même si leurs frontières sont souvent imprécises.Un tour de force d’une féroce imagination, un conte d’une audace dickensienne en parfaite résonance avec notre époque.

Vous reconnaîtriez votre enfant entre mille, n’est-ce pas ?
Heidi et Jason ne forment pas un couple ordinaire : elle a perdu sa petite fille, il cherche désespérément son fils, Barney, enlevé cinq ans plus tôt. Ces drames les ont rapprochés. Un jour, en déplacement pour son travail, Heidi aperçoit dans une arrière-boutique un garçon qui pourrait bien être Barney. Emmené sur place, Jason refuse d’y croire. Mais Heidi n’en démord pas. L’intuition vire à l’obsession, et la jeune femme se plonge dans une enquête qui fragilise son couple. Jason lui cache-t-il quelque chose ? L’impossible deuil de sa fille a-t-il rendu Heidi paranoïaque ? À qui peut-elle se fier ? Mais surtout, qui est cet homme trouble qui accompagne le petit garçon partout ? Une adrénaline de chaque instant, jusqu’au dénouement, dérangeant et moite.

Le temps d'un café

J’ai été sélectionnée!

Hello les amis!!

Je vous retrouve pour un tout petit article. Mais il vaut le coup!

J’ai eu le plaisir de recevoir un mail positif pour la masse critique de Babélio.

J’attends donc avec un réel plaisir ce livre qui va me faire découvrir pas mal de choses

Eurovision : soixante ans de musique, plus de 1400 chansons, des anecdotes, de nombreuses controverses, de la passion et même de la haine. Laissez-vous emmener dans les coulisses par deux passionnés et spécialistes.

L’Eurovision a traversé les époques et continue à faire partie du patrimoine musical européen quoiqu’en disent les puristes de la musique. Beaucoup souhaitent sa mort mais grâce à la passion de nombreux fans, il résiste à plus de six décennies et fascine un publique européen de plus en plus nombreux et même au-delà du continent. Il ne cesse de se développer, de se remettre en question, de se transformer depuis sa création en 1956 à Lugano en Suisse !

C’est cette histoire depuis ses débuts dans les années 50 à nos jours que Jean-Marc Richard (commentateur fidèle du concours à la RTS depuis le début des années 90) et Nicolas Tanner (fan depuis la victoire des ABBA en 1974 et co-commentateur depuis 2007) nous font vivre, à travers différentes époques musicales, les succès, les échecs, les scandales de cette émission. Grâce à des interviews et photos, ils vous emmèneront dans les coulisses de ce concours mythique. Le livre retrace différents moments et parle des artistes qui ont marqué ou participé au concours en Suisse, dans toute la francophonie et en Europe. Laissez-vous guider par Jean-Marc Richard et Nicolas Tanner qui parcourent sans relâche cette Europe musicale et des nations depuis vingt ans et tentent de vous expliquer ce phénomène unique au monde.
Le temps d'un café

Masse critique spéciale Beaux livres


Aujourd’hui se déroule la dernière masse critique de l’année, chez Babélio.

Le thème cette fois est: Les beaux livres.

J’ai été très raisonnable puisque je n’en ai choisi que 5.

22 pages de bandes dessinées en noir, blanc et bleu.
128 strips d’humour qui retracent le quotidien du chat Crapule et de sa maîtresse.

Le grand historien Jean-Marc Léri, merveilleux conteur, fin connaisseur de Paris, explore les grands mystères indissociables de l’histoire de la capitale : Le fantôme de l’opéra – Les secrets des templiers – Nicolas Flamel, l’alchimiste – Poisons et messes noires à la Cour du roi – Paris post-mortem – Allan Kardec et le spiritisme. Ces énigmes historiques, fruit de ses recherches depuis plus de quarante ans, Jean-Marc Léri les a racontées dans des carnets, à l’origine de la série télé. Elles révèlent un Paris étrange et fascinant. Du suspense, de la découverte, de la culture… En six chapitres illustrés de photos documentaires et d’images des films, ce livre, présenté comme un carnet, plonge le lecteur dans un Paris tel qu’on ne l’a encore jamais vu.

Le livre que tous les fans du film attendaient, signé des demi-soeurs Elsa et Natacha Wolinski, avec de nombreuses photos inédites des jumelles les plus célèbres du cinéma !

Qui sont ces gens qui vivent dans les coulisses d’un monument historique, d’une industrie, d’un lieu populaire ? À quoi ressemble un quotidien quand votre open-space concorde avec le parvis de Notre-Dame de Paris ? Qui sont ceux qui font battre le « chœur » de cette vieille dame ?
« Dans les coulisses de Notre-Dame », première d’une série de bandes dessinées, toutes placées sous le signe de la découverte et du récit journalistique.

Eurovision : soixante ans de musique, plus de 1400 chansons, des anecdotes, de nombreuses controverses, de la passion et même de la haine. Laissez-vous emmener dans les coulisses par deux passionnés et spécialistes.

L’Eurovision a traversé les époques et continue à faire partie du patrimoine musical européen quoiqu’en disent les puristes de la musique. Beaucoup souhaitent sa mort mais grâce à la passion de nombreux fans, il résiste à plus de six décennies et fascine un publique européen de plus en plus nombreux et même au-delà du continent. Il ne cesse de se développer, de se remettre en question, de se transformer depuis sa création en 1956 à Lugano en Suisse !

C’est cette histoire depuis ses débuts dans les années 50 à nos jours que Jean-Marc Richard (commentateur fidèle du concours à la RTS depuis le début des années 90) et Nicolas Tanner (fan depuis la victoire des ABBA en 1974 et co-commentateur depuis 2007) nous font vivre, à travers différentes époques musicales, les succès, les échecs, les scandales de cette émission. Grâce à des interviews et photos, ils vous emmèneront dans les coulisses de ce concours mythique. Le livre retrace différents moments et parle des artistes qui ont marqué ou participé au concours en Suisse, dans toute la francophonie et en Europe. Laissez-vous guider par Jean-Marc Richard et Nicolas Tanner qui parcourent sans relâche cette Europe musicale et des nations depuis vingt ans et tentent de vous expliquer ce phénomène unique au monde.

Et vous? Qu'avez-vous choisi?

Le temps d'un café

Masse critique Babélio spécial littérature jeunesse

Hello les amis!

Je suis certaine, encore une fois, de ne pas avoir été la seule à attendre patiemment, ce matin, qu’il soit 7h pour aller choisir les livres qui me tentent dans cette nouvelle masse critique.
Comme vous, je n’ai pu me contenter d’un seul (Ca me rappelle la vieille pub de Herbal Essences hihi), et j’ai cliqué plusieurs fois.
Voilà ce qui m’a tenté.
Sacha, douze ans, et Jacob, son petit frère, sont à la fois surpris et très contents de partir en vacances avant la fin de l’année scolaire. D’autant qu’ils auront la chance de séjourner dans la pension de leur oncle Jean, un manoir breton au bord de la mer ! Une fois sur place, ce n’est pas tout à fait la colonie qu’ils s’imaginaient : les pensionnaires sont de drôles d’adultes qui se prennent pour Victor Hugo, Louis XIV, Néfertiti… Mais les garçons ne s’y ennuient pas une minute : le manoir est plein de secrets sur lesquels enquêter. Qui fait ces bruits étranges dans le grenier ? Et que sont ces mystérieux loups qui rôdent dans les parages ?

 


Catherine est peut-être une des filles les plus désirées de Wonderland, et une favorite du Roi de Cœurs encore non-marié, mais son intérêt se trouve ailleurs. Talentueuse cuisinière, tout ce qu’elle veut c’est ouvrir une boutique avec sa meilleure amie et fournir le Royaume de Cœurs avec des pâtisseries et des confections délectables. Mais d’après sa mère, un tel but est impensable pour une jeune femme qui pourrait être la prochaine Reine.
A un bal royal où Cath est attendue pour recevoir la proposion de mariage du Roi, elle rencontre Jest, le charmant et mystérieux joker de la court. Pour la première fois, elle sent une vrai attraction. Au risque d’offenser le Roi et d’exaspérer ses parents, elle et Jest entrent dans une intense, secrète séduction.
Cath est déterminée à définir sa propre destiné et tomber amoureuse selon ses termes. Mais dans un pays grandissant avec magie, folie, et monstres, le destin a d’autres plans.

Matilda, douze ans, adore les sciences. Ses héros sont Léonard de Vinci et Marie Curie, et elle passe son temps à imaginer et fabriquer des inventions de toutes sortes. Quand elle perd à un concours de sciences, elle est donc furieuse, d’autant qu’elle a perdu parce qu’elle… est une fille ! Et ce qu’elle apprend bientôt sur sa grand-mère ne va pas la calmer : cette dernière, une ancienne astrophysicienne, a autrefois découvert une planète, que s’est appropriée un odieux personnage, le professeur Smocks… Pour Matilda, il est hors de question de laisser Smocks s’en tirer et gagner un prix Nobel ! Elle embarque donc sa grand-mère en bateau, en montgolfière et en cachette de ses parents dans un voyage loufoque et épique jusqu’en Suède !

Un groupe se faisant appeler la Meute de loups a pris le contrôle de la planète.
Eden a tout perdu mais elle veut garder espoir. Elle possède les coordonnées du seul endroit encore neutre sur terre, l’île Sanctuaire. Lorsqu’elle parvient à s’y rendre, elle rencontre d’autres résistants. Mais le groupe découvre qu’un ennemi inattendu habite sur l’île, qui est truffée de pièges

 

 

 


Du haut de son mètre quatre-vingt trois, Chloé est capable de vaincre n’importe qui à l’escrime.
Mais lorsqu’elle aide Thomas, un garçon de sa classe, attaqué par une étranger créature, sa vie bascule. Gravement blessée, elle perd connaissance.
A son réveil, son corps ne conserve aucune trace de ce combat et elle se sent… différente et plus puissante. L’heure des révélations a sonné : Thomas possède des pouvoirs magiques et, pour la sauver, il a utilisé un rituel interdit qui l’a liée à lui.
Devenue sa protectrice contre son gré, Chloé va découvrir le monde des Mages. Un monde fait de duels à l’épée, de courses sur les toits, de puissants sortilèges et d’ennemis implacables.
Un monde dans lequel elle n’a pas sa place.

Un problème avec un vieil oncle revenu d’outre-tombe ? Des tables qui tournent toutes seules ou des voleurs qui traversent les murs ?
Pas d’inquiétude, l’Agence Mysterium est là pour vous !

C’est Kim Kraken, une jeune collégienne à l’affût de tout événement bizarroïde, qui est à l’origine de cette entreprise chasse-mystères. Accompagnée de ses deux acolytes, Salma et Tristan, elle passe son temps libre à traquer les supercheries et autres événements inexpliqués. Toujours perspicaces et pleins de ressources, ils n’auront de cesse de trouver une explication logique à vos plus grandes peurs et à toutes les créatures fabuleuses qui vous entourent !

Alors, quand la petite Églantine terrorisée par un fantôme-pirate leur demande de l’aide, ils n’hésitent pas et embarquent immédiatement pour Saint-Malo. Car, grâce à leur Plasmachine, ils peuvent se téléporter n’importe où !

Gare aux corsaires fantomatiques et aux voiliers spectraux, l’Agence Mysterium est sur le pont !


Le scarabée mécanique envoyait de grosses décharges électriques. Jack se concentra. Tout sembla ralentir. Soudain, il put prédire les mouvements de l’insecte avant même qu’il ne bouge.
Il le frappa de plein fouet ; le scarabée bleu-vert tomba par terre. Un violent éclair en jaillit. Gwen attrapa Jack.
— Vite, cours !
À Londres, le père de Jack a disparu. Le garçon se lance à sa recherche. Il découvre alors une société secrète et comprend que sa famille en fait partie. Un ennemi puissant se dresse soudain sur sa route. Aura-t-il la force de le vaincre ?

En pleine Seconde Guerre mondiale, deux adolescents, Lucan et Catriona, se retrouvent au cœur d’un secret d’état. Le dossier Roslend est classé confidentiel : compréhensible quand on sait qu’il s’agit d’un univers parallèle et fantastique, dont le destin est étroitement lié à celui de Londres. Le sort des deux mondes repose désormais entre les mains de Lucan et de son amie.

 

 

 


Paris, 1907
Une sorcière kidnappe des enfants pour les emmener sur la lune…
Sous l’apparence trompeuse d’une charmante gouvernante anglaise, Miss Pook convainc la jeune Élise de quitter la Terre pour vivre avec elle dans son château sur la lune.
Mais là-haut, vivent des créatures aussi merveilleuses que maléfiques, et un terrible complot se prépare…

 

 

 


Peut-être que je ne suis pas aussi réglo que je le croyais.
Peut-être que je suis vraiment un monstre.

Red a une mère alcoolique et un père absent.
Le frère de Leo l’entraîne sur une pente sombre et violente.
Rose se réfugie dans les bras des garçons et dans l’alcool pour noyer ses mauvais souvenirs.
Naomi fugue à la recherche d’une liberté qui lui échappe.
Ils sont seuls contre le monde… Jusqu’au jour où ils se réunissent pour former un groupe. Avec Mirror, Mirror, ils peuvent enfin être eux-mêmes.

C’est alors que Naomi disparaît. On la retrouve des semaines plus tard, au bord de la mort, dans la Tamise. La police pense à une tentative de suicide. Ses amis sont dévastés. Comment ont-ils pu ne pas remarquer qu’elle allait si mal ? Connaissaient-ils vraiment Naomi ? Se connaissent-ils vraiment ?

Bientôt, une série d’indices sème le doute. La réponse n’est peut-être pas celle que l’on croit. Sur le chemin de la vérité, Red, Leo et Rose devront affronter leurs propres peurs et leurs propres secrets. À présent, rien ne sera jamais plus pareil : nul ne peut réparer un miroir brisé.


Malicia Helsing est la descendante d’Abraham Van Helsing, le célèbre chasseur de monstres (créé par Bram Stoker dans son roman « Dracula »). Cet héritage génétique fait d’elle une tétrachromate : elle a le don de voir l’aura des morts. Armée de son appareil photo, elle capture l’essence des démons qui s’attaquent régulièrement à San Francisco. Jusqu’au jour où l’horreur s’abat sur elle. Un démon, qui semble en savoir long sur la famille Helsing, jette sur Malicia et ses trois meilleurs amis, spécialistes comme elle en exorcisme, une malédiction qui les tuera en sept jours. Dès lors commence un terrible contre-la-montre… Chaque jour, une chaîne grandit sous leur peau, menaçant de rompre leurs organes pour finir par les étrangler. Et ce n’est pas tout : son propre père, directeur de l’académie Helsing, la pourchasse, craignant que cette malédiction contamine tous les habitants de la ville. Pour sa survie, Malicia n’a d’autre choix que de combattre la créature la plus puissante qu’elle ait jamais rencontrée.

Mathilde a seize ans et son apprentissage de Haut-Conteuse s’achève. Elle est alors confrontée à un premier drame : deux Haut-Conteurs ont été assassinés par l’un des leurs.

La jeune femme et son professeur, Corwyn le Flamboyant, sont bien résolus à arrêter l’assassin. Mais le témoignage d’un pèlerin les envoie bientôt jusqu’à Bagdad où dormiraient les secrets du Livre des Peurs, un ouvrage mystique, et de l’Ordre Pourpre, la caste des Haut-Conteurs.

Entre oasis hantée et ziggourat spectrale, cette quête se révèle plus dangereuse que prévu. Mathilde saura-t-elle entendre l’incroyable vérité ?

Son destin de Haut-Conteuse est en marche…

Et vous? Qu’est ce qui vous a tenté? En avons-nous en commun?

Le temps d'un café

Bravo, vous êtes sélectionnée

Hier, j’apprenais le nom des dix nouvelles lectrices Charleston pour 2018. Déçue de ne pas avoir été sélectionnée, j’avais passé une journée… Calme.. Forcément.
Jusqu’à ce que je reçoive l’email que tous les participants de la masse critique Babélio (dont je vous ai parlé mercredi, vous vous souvenez?) attendent de recevoir. Celui qui commence par: « Bravo, vous avez été sélectionnée pour… « 
Eh oui!!! Je vais donc recevoir un roman que j’avais sélectionné parmi touuuus les livres présentés.

Ce sera celui-ci

La Grande Guerre vient de se terminer avec son lot de morts, de destructions et de malheurs. Dans le village minier de Faymoreau, un accident grave se produit lorsqu’un coup de grisou provoque l’effondrement d’une galerie, causant la mort de trois travailleurs. Deux autres malheureux, dont Thomas Marot, sont prisonniers dans les entrailles de la Terre et les chances de les sauver sont minces. Lorsqu’elle apprend la tragédie qui frappe l’homme qu’elle aime depuis toujours, Isaure Millet se précipite sur les lieux, car même si Thomas s’apprête à se marier avec une ouvrière polonaise, elle espère toujours qu’il changera d’idée.
Or, l’événement prend une tournure inattendue lorsqu’on retire des décombres le corps d’une des victimes: elle a été assassinée d’une balle dans le dos… Qui a pu commettre ce meurtre dans un moment pareil? Lorsqu’un policier parisien attitré à l’enquête, Justin Devers, arrive à Faymoreau, les mineurs, ceux que l’on surnomme les « gueules noires », s’enferment dans un mutisme qui exaspère l’enquêteur. La vérité parviendra-t-elle à s’extirper de cette histoire tordue, aussi sombre que les galeries de cette mine de charbon où tant de drames se sont joués? C’est ce qu’espère l’inspecteur Devers, tombé sous le charme d’Isaure, tout comme Jérôme, le frère de Thomas.
On en reparlera donc bientôt ensemble. Vous l’avez déjà lu? Il se trouve dans votre Pal? Dites moi tout!!

Le temps d'un café

Masse Critique Babélio septembre 2017

Bonjour les amis!

Dans le monde des bloggueurs littéraires, la masse critique de Babélio est toujours très attendue.
Pour ceux qui ne l’ont encore jamais fait, le principe est simple. Il suffit d’avoir un blog littéraire (ou pas, merci à celle qui m’a corrigé hihi) et d’avoir envie de lire. Pas bien compliqué jusque là. Ensuite, il faut se rendre sur la page de la masse critique ICI pour cocher ses choix. Ensuite, que la chance soit avec vous! Un tirage au sort, et vous aurez peut-être l’occasion de recevoir un livre en échange d’une critique.

Pour ma part, voilà les livres que j’ai repéré

Un après-midi de septembre, à la gare de New York, Mr Selden rencontre par hasard Miss Lily Bart ; elle vient de manquer le train qui devait la conduire chez des amis. Elle accepte de venir prendre une tasse de thé chez l’avocat. C’est l’occasion pour lui de faire une cour discrète à cette jeune femme de vingt-neuf ans, orpheline charmante mais sans argent, qui aimerait faire un riche mariage. Mais, pour elle, cc moment passé seule à seul chez un célibataire est aussi la première entorse aux usages du monde. Evocation brillante de la haute société new-yorkaise, où la richesse ne compte qu’affichée, Chez les heureux du monde fonde son intrigue sur le thème du mariage et de l’ascension sociale qu’il permet. Mais Lily Bart confond la vie et les fausses valeurs auxquelles elle sacrifie son âme…

 

Durant toute leur enfance, Nick et sa cousine Helena ont partagé des étés radieux à Tiger House, la maison familiale sur l’île de Martha’s Vineyard. Alors que la Seconde Guerre mondiale touche à sa fin, les deux jeunes femmes rêvent de grandes choses dans un monde où tout leur semble possible. Helena part pour Hollywood où elle va se remarier, tandis que Nick retrouve son jeune époux, Hughes, sur le point de rentrer de Londres où le conflit l’a mené.
Chaque été, elles retournent à Tiger House avec mari et enfants et retrouvent un environnement de fêtes et de cocktails, de clair de lune et de jazz. Mais les choses ne se passent pas comme elles l’avaient imaginé l’une et l’autre et, au fil des années, les séjours à Tiger House se compliquent. Un été, à l’aube des années 1960, Daisy, la fille de Nick, et Ed, le fils d’Helena, font une sinistre découverte. La famille se trouve alors définitivement plongée dans la tourmente et déchirée par les mensonges et les secrets soigneusement enfouis jusque-là.

 

Sylvie Yvert se glisse dans les pas de Madame Royale et donne voix à cette femme au destin hors du commun qui traversa les événements avec fierté et détermination. Sous sa plume délicate et poignante, la frontière entre victoire collective et drame intime se trouble pour révéler l’envers du décor de cette histoire de France que nous croyons connaître.

 

 

 

 

La Grande Guerre vient de se terminer avec son lot de morts, de destructions et de malheurs. Dans le village minier de Faymoreau, un accident grave se produit lorsqu’un coup de grisou provoque l’effondrement d’une galerie, causant la mort de trois travailleurs. Deux autres malheureux, dont Thomas Marot, sont prisonniers dans les entrailles de la Terre et les chances de les sauver sont minces. Lorsqu’elle apprend la tragédie qui frappe l’homme qu’elle aime depuis toujours, Isaure Millet se précipite sur les lieux, car même si Thomas s’apprête à se marier avec une ouvrière polonaise, elle espère toujours qu’il changera d’idée.
Or, l’événement prend une tournure inattendue lorsqu’on retire des décombres le corps d’une des victimes: elle a été assassinée d’une balle dans le dos… Qui a pu commettre ce meurtre dans un moment pareil? Lorsqu’un policier parisien attitré à l’enquête, Justin Devers, arrive à Faymoreau, les mineurs, ceux que l’on surnomme les « gueules noires », s’enferment dans un mutisme qui exaspère l’enquêteur. La vérité parviendra-t-elle à s’extirper de cette histoire tordue, aussi sombre que les galeries de cette mine de charbon où tant de drames se sont joués? C’est ce qu’espère l’inspecteur Devers, tombé sous le charme d’Isaure, tout comme Jérôme, le frère de Thomas.

 

1842. Deux des soeurs Brontë Charlotte et Emily, âgées de 26 et 24 ans, quittent leur foyer austère pour Bruxelles, où elles vont suivre des cours de français. D’un naturel enjoué et curieux, Charlotte rêve de conquérir sa liberté.
Sur place, elle et sa soeur font connaissance de Claire Héger, la directrice du pensionnat qui les héberge, et de Constantin, son époux, qui y enseigne le français. Charlotte voit en cet homme le symbole de l’intelligence et de la virilité. Ce maître, qui joue de son pouvoir sur ses jeunes élèves, devient vite l’objet de ses fantasmes, tant intellectuels, physiques que sentimentaux.
Le retour en Angleterre est rude, d’autant qu’avant son départ Constantin lui a avoué qu’il partageait ses sentiments. Charlotte n’aura dès lors qu’une idée : fuir et retourner à Bruxelles pour vivre sa passion, quitte à s’y consumer…

 

Nous sommes en 1937, et tout va mal pour Francis Scott Fitzgerald. Il est ruiné, miné par l’alcool, en panne d’inspiration, et Zelda, l’amour de sa vie, est internée dans un asile. Elle est loin l’époque où leur couple défrayait la chronique. L’Âge du Jazz est terminé, avec ses fêtes, son glamour, ses extravagances. Répondant à une proposition de la Metro Goldwyn Mayer, Fitzgerald joue sa dernière carte et débarque à Hollywood comme scénariste. Ses collègues se nomment Dorothy Parker, Ernest Hemingway, Humphrey Bogart. Dans une soirée, il croise la ravissante Sheilah Graham, une journaliste mondaine dont il tombe follement amoureux. Il se remet à écrire, s’efforce de ne plus boire, rend visite à Zelda avec sa fille Scottie.
Mais comment continuer à vivre quand le monde semble s’effriter autour de soi ? « Toute vie est un processus de démolition », avait-il écrit dans La Fêlure (1936). Quelques années plus tard, cette phrase sonne comme un avertissement du destin.
Avec grâce et subtilité, Stewart O’Nan trace le portrait romanesque du plus attachant – parce que le plus fragile – des écrivains de la « Génération perdue » inventée jadis par Gertrude Stein.

 

Angleterre, 1911
Alors que sa sœur cadette s’apprête à faire son entrée dans la bonne société à l’occasion du bal des débutantes, Lady Catherine Davenport sème le trouble sur le domaine familial de Berkley Hall en refusant de se marier.
Éprise de liberté et de reconnaissance, Lady Catherine se rapproche de Lydia, une femme de chambre au caractère bien trempé et qui a du mal à supporter sa condition de domestique.
Ensemble, elles vont décider d’un tout autre chemin…

 

 

Angleterre, 1941. Accusée d’avoir agressé le père d’un de ses élèves, Lara Penrose, une jeune enseignante, choisit pour éviter la prison de partir enseigner en Australie. Quand elle arrive à Shady Camp, bourgade reculée au nord de l’île continent, c’est le choc. D’abord, il n’y a pas d’école. Et puis la région est infestée de crocodiles. Mais Rick va régler le problème. Dès leur première rencontre, Lara est séduite par cet homme, éconduisant le Dr Jerry qui lui faisait jusque-là une cour assidue…

 

 

 

 

Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur voiture… Aussi, lorsqu’ils découvrent à la télévision une publicité pour une ville qui leur promet un toit au-dessus de leurs têtes, ils signent sans réfléchir : ils n’ont plus rien à perdre.
À Consilience, chacun a un travail, avec la satisfaction d’oeuvrer pour la communauté, et une maison. Un mois sur deux. Le reste du temps, les habitants le passent en prison… où ils sont également logés et nourris ! Le bonheur. Mais le système veut que pendant leur absence, un autre couple s’installe chez eux avant d’être incarcéré à son tour. Et Stan tombe bientôt sur un mot qui va le rendre fou de désir pour celle qui se glisse entre ses draps quand lui n’y est pas :  » Je suis affamée de toi. « 

 

 

Cinq ans plus tôt, en plein milieu de la nuit, Rosa s’est dirigée vers la jetée, elle a plongé son regard dans le tourbillon de l’eau et a sauté. Brillante élève à Cambridge, la jeune femme venait tout juste de perdre son père… mais aussi de trouver le grand amour. Alors, pourquoi se suicider et renoncer à l’avenir heureux qui s’annonçait ? C’est la question qui, depuis cinq ans, hante Jar, son ancien petit ami. Il ne peut pas s’empêcher de voir Rosa partout où il se trouve : un visage dans un train, une figure familière dans la foule… Au fond de lui-même, le jeune homme n’a jamais accepté la version officielle du drame, d’autant que le corps de Rosa n’a jamais été retrouvé. Et puis, un jour, tout bascule. Il reçoit un mail : « Trouve-moi, Jar. Trouve-moi avant eux. »…

 

 

Le Dr Rodney Prince n’a jamais vu une fille comme Kate Hannigan dans le quartier sale et pauvre où il prodigue ses soins. Sa beauté et son intelligence surpassent de loin celles de Stella, son épouse, si raide, si froide, si calculatrice, et elle exerce sur lui une attirance irrésistible. Mais leur amour à peine naissant alimente une rumeur malsaine parmi les habitants du quartier. Car il défie toutes les règles de la bonne société édouardienne…

 

 

 

 

Pour immortaliser leur passion, le duc d’Aquitaine, Guillaume le Troubadour, et sa maîtresse Dangereuse de Châtellerault décident de marier leurs enfants. Un an plus tard, Aliénor d’Aquitaine naît au château de Belin, à quelques lieues de Bordeaux. Orpheline de mère à huit ans, Aliénor passe sa jeunesse entre son père le duc Guillaume X et sa grand-mère Dangereuse. La Cour d’Aquitaine vit au rythme des festivités, des chasses, des tournois et des chevauchées militaires, séjournant tantôt dans le palais de l’Ombrière à Bordeaux, tantôt dans la tour Maubergeon de Poitiers, tantôt encore au château de Talmont, haut lieu de vénerie au bord de l’Océan.
Le duché d’Aquitaine est alors plus puissant que le royaume de France et s’étend du Poitou aux Pyrénées et de l’Atlantique jusqu’à l’Auvergne. Guillaume le Troubadour a laissé en héritage un art de vivre immortalisé par la poésie courtoise et les cours d’amour. Aliénor baigne dans cette atmosphère et reçoit une éducation lettrée et sportive. L’héritière du duché est une cavalière accomplie, lit et écrit le latin, l’oc et l’oïl. Foulques de Mirelune est né le même jour qu’Aliénor. Orphelin, il est recueilli par Dangereuse qui l’élève avec Aliénor. Page, écuyer et troubadour, il accompagne le dernier duc dans son pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle. Contre toute attente, celui-ci trouve la mort par empoisonnement. Aliénor a alors quinze ans Son héritage suscite bien des convoitises. Par son lignage, sa personnalité et ses qualités, la jeune duchesse ne peut épouser qu’un roi.

 

Et vous, qu’est-ce qui vous tente, cette fois?

%d blogueurs aiment cette page :