Romans

Une vie de château de Madeleine Mansiet-Berthaud

1944, en Gironde, le roman d’une mère et de sa fille, brimées chacune dans leur destinée. La première a été contrainte au silence, la seconde traverse son adolescence au château de Cadillac, terrible école disciplinaire pour jeunes filles. Séparation, initiation, révélations… Un roman au cœur des secrets d’une famille et d’un site patrimonial. 

Une autre vie… 

Loin de la chèvrerie, des jours sans joie et monotones. Loin de celui qui les tourmente… Estelle et Céline, mère et fille, si proches, aspirent à de nouveaux lendemains. 

Un jour de 1943, après un accès de violence paternelle de trop, Céline fugue. Au bout d’une course folle entre vignes et champs de sa terre girondine, l’adolescente découvre un château magnifique. Un vertige la saisit. Serait-ce le rêve de sa mère qui se matérialise ? Hélas… ce lieu n’est autre que l’Ecole de préservation pour les jeunes filles de Cadillac. Une ancienne prison devenue une école à la discipline de fer où Céline va vivre plusieurs années. Séparée de sa mère tant aimée, rendue inconsolable par son absence. Et par des secrets enfouis depuis trop longtemps… 

Initiation, révélations, destins contrariés… Un roman au cœur des ombres d’une famille et d’un site patrimonial, le château de Cadillac. 

7/10

402 pages

Merci à l’édition Presses de la Cité pour ce roman

Mon avis: Céline n’a pas la vie facile. Elevée par une mère aimante, mais avec un père brutal, la jeune fille ne rêve que de pouvoir s’échapper de son enfer quotidien. 

Un jour que son père va trop loin dans sa brutalité, elle s’enfuit, et au bout de quelques jours d’errances, atterrit dans un pensionnat, dont elle se retrouve attachée sans avoir eu le temps de dire quoi que ce soit. 

Les années passant, elle doit faire face à d’autres dangers, à des rudesses et des menaces. 

Si Estelle, sa mère, ne peut se résoudre à cette situation et fait tout ce qu’elle peut pour voir Céline, nous sommes dans une époque où les autorités ont tout pouvoir… 

Madeleine Mansiet-Berthaud a le don de nous raconter des histoires pleines d’émotion. Ce roman ne fait pas exception.  

Nous sommes en période de guerre, dans une région française retirée. Les gens vivent de leurs élevages, et savent se contenter de peu.  On se serre les coudes, et les gens bien intentionnés sont encore bien présents. 

Les secrets de famille, c’est un peu une ligne de trame qui fonctionne toujours dans la littérature. L’auteure nous amène ici sur un de ces secrets, bien lourd et qui surnage sur toutes les actions de l’histoire. 

Le récit va à son rythme, étape par étape. On suit Céline, qui grandit, qui s’émancipe. Et Estelle, qui s’affranchit également. Les années passent, des événements surviennent. Et enfin, la conclusion qu’on espérait tant. 

Au final, c’est un roman qui se laisse lire, qui glisse tranquillement. Ne vous attendez pas à des sensations trop fortes, mais plutôt à avoir le cœur qui serre. 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :