1, 2, 3, nous irons....

1, 2, 3, nous allons… voir les enfants!

1, 2, 3, nous allons… voir les enfants!

Notre comptine démarre… Mais à notre manière, évidemment. 

Revisitons cette célèbre petite chansonnette en l’adaptant à notre passion.

Cette semaine, nous allons compter et présenter trois lectures se rapportant au thème donné.

C’est parti! 1, 2, 3, nous irons… voir les enfants! Les nôtres, ceux de la voisine, ou des amis, les enfants font partie intégrante de nos vies.

N’oubliez pas de me laisser votre lien en commentaire si vous souhaitez me suivre dans cette aventure! Je vous rendrai visite avec grand plaisir!

Le thème de la semaine prochaine sera l’hôpital.

Synopsis: 1956. Ivy Jenkins s’apprête à donner naissance à son premier enfant. Mais la société puritaine britannique des années 1950 ne lui permettra pas de profiter de ce bonheur. Abandonnée par son amant, répudiée par sa famille, elle est internée de force à St Margaret, un couvent pour mères célibataires. Très rapidement, l’institution la sépare de son bébé.

2017. Samantha Harper, une jeune journaliste, tombe sur des lettres déchirantes qui révèlent les terribles conditions de détention d’Ivy Jenkins à St Margaret. Au fil de ses recherches, elle découvre une série de morts suspectes. Alors que le couvent est sur le point d’être démoli, il ne lui reste plus que quelques heures pour faire éclater la vérité. Avant qu’elle ne soit ensevelie àjamais…..

Ce que j’en ai pensé: Je ne peux que vous recommander cette lecture, mais ayez tout de même le cœur accroché. Ce que décrit Ivy est terrible, et fort détaillé. Et il est un reflet éloquent de ce que devait être la vie ou peut-être même devrais-je dire la survie, dans ces lieux dit d’accueil. 

Lire la suite

Les enfants perdus de St-Margaret

Pour le sourire de Lenny

Synopsis: A Aigues-Mortes, le roman d’une improbable amitié entre un mystérieux vagabond, « Savate », et Lenny, neuf ans. Quand celui-ci est victime d’un tragique accident, Savate puise dans son passé et ses souvenirs pour redonner à l’enfant le goût de vivre…. 

Printemps 2003. Deux vagabonds, Titi et Savate, font halte à Aigues-Mortes, sur le littoral gardois. Dès son arrivée, Savate à l’étrange impression que cette cité médiévale va changer sa vie. En effet, de bonnes âmes tendent la main aux deux hommes : Pacôme, saunier, les héberge, et Marcellin, retraité, se démène pour leur trouver un emploi. 

Mais c’est au petit Lenny, amateur de skateboard et de défis, que s’attache Savate. 

Entre le garçonnet mal-aimé par son père et le voyageur sans bagages, une intense amitié se noue. Au contact de l’enfant, le sévère Savate s’ouvre peu à peu. Puis son passé le rattrape….Quel douloureux secret cache celui dont tous ignorent le véritable nom ? Quelle lointaine tragédie l’empêche de connaître le bonheur ? 

Ce que j’en ai pensé: J’ai passé un très bon moment avec cette histoire. Je ne peux que vous conseiller de le découvrir à votre tour. 

Lire la suite

Synopsis: Pauline, six ans, et sa petite sœur Clémence coulent des jours heureux sur l’île qui les a vues naître, la Réunion. Un matin de 1963, elles sont kidnappées au bord de la route en embarquent de force dans un avion pour la métropole, à neuf mille kilomètres de leurs parents. À Guéret, dans la Creuse, elles sont séparées. 

1998 : quelques phrases à la radio rouvrent de vieilles blessures. Frappée par le silence dans lequel est murée sa mère, Caroline, jeune journaliste, décide d’enquêter et s’envole pour la Réunion, où elle découvre peu à peu les détails d’un mensonge d’État. 

À travers l’évocation de l’enlèvement méconnu d’au moins deux mille enfants réunionnais entre 1963 et 1982, dans le but de repeupler des départements sinistrés de la métropole, Ariane Bois raconte le destin de deux générations de femmes victimes de l’arbitraire et du secret. 

L’histoire d’une quête des origines et d’une résilience, portée par un grand souffle romanesque. 

Ce que j’en ai pensé: L’auteur écrit cette histoire toute en finesse. Simplement, avec le regard d’une petite fille de six ans, elle explique la peur, la curiosité, la découverte, la solitude aussi et l’impossibilité d’un retour en arrière. 

Lire la suite

L'île aux enfants

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :