Romans

Les amants de Maulnes de Lyliane MOSCA

Les amants de Meaulnes de Lyliane MOSCA

1945. Dans la petite gare d’Ancy, chacun se presse pour accueillir les hommes de retour après la guerre. Celui que Jeannette attend fébrilement, elle ne l’a jamais vu. Maxime et elle se sont échangé des lettres pendant toute la durée du conflit et l’heure est venue pour eux de confronter leurs tendres sentiments à la réalité.

Amoureux au premier regard, ils décident très vite de se fiancer. Un soulagement pour Jeannette qui se réjouit de quitter la petite maison qu’elle partage avec Rachel, sa mère, à la lisière de la forêt de Maulnes, non loin d’un château abandonné. L’ambiance mystérieuse du lieu a toujours plu à Rachel, guérisseuse, tandis que Jeannette rêve d’une vie moins marginale.

Aimante mais conflictuelle, la relation mère-fille s’envenime avec la présence de Maxime. D’abord critique, Rachel semble désormais apprécier un peu trop le jeune homme…

Editions: Presses de la Cité, Terre de France

Nombre de pages: 344 pages

Mon avis: Jeannette a grandi dans l’ombre de sa mère, belle et étrange. Alors quand elle rencontre l’homme de sa vie, elle décide de s’émanciper.
Ce n’est pas chose facile dans un petit village, et les regards en disent longs, bien plus que des mots finalement. Et pour Jeannette, Rachel devient une rivale qu’il faut éloigner…
Bien évidemment, les secrets finissent toujours par être dévoilés…
J’avais déjà lu un premier livre ( la Villa Amarante) de cet auteur. Il m’avait bien plu.
J’ai retrouvé ici sa plume légère, douce, et ayant la capacité de narrer des événements simples ou dramatiques avec la même poésie. En effet, que l’on parle de mariage, de naissance, d’amour ou de disputes, Lyliane Mosca a le don de nous ouvrir son univers d’une manière paisible.
J’ai beaucoup aimé le personnage de Rachel, bien qu’elle apparaisse à une certaine période de l’histoire comme étant la mauvaise. Mais à côté de cela, elle est une figure tout à fait particulière. Sombre et magique à la fois. Je regrette un peu son absence dans certains passages, parce qu’elle ajoute la touche de piquant dont le livre a besoin.
Pour ce qui est du mystère, nous sommes servis dans ce roman. Un amour coupable, une faute, un bébé, et d’autres secrets sont exploités tout au long du roman. De quoi bien s’installer pour savourer cette atmosphère.
Finalement, Jeannette est le personnage que j’aime le moins. Tendre et dévouée bien sûr, je l’ai trouvé parfois bien niaise, bien effacée face à sa mère ou à son mari. Et je le regrette. J’aurais aimé qu’elle porte un peu plus l’histoire. Mais bon, il fallait bien différents caractères si on ne voulait pas se retrouver avec une histoire explosive.
Pour terminer, j’ai fortement apprécié l’ajout de la petite atmosphère ésotérique, qui entoure Rachel. Dans un roman de terroir, c’est une grande première. En tout cas, je n’en avais encore jamais lu de ce genre.
Dans l’ensemble, j’ai encore une fois passé un bon moment en compagnie de l’un des livres de Lyliane Mosca.

Points attribués: 7/10

Je remercie l’édition Presses de la Cité pour cette lecture particulière.

Il vous tente?

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :