Le temps d'un café

Bilan du week-end à lire septembre-octobre 2017

Salut les amis!

Ca y est, mon fameux week-end est terminé! Il aura été bien plus rempli que je ne le pensais!
Outre un visite familiale, reprendre mes garçons chez leur père, et des achats en tout genres pour mes louveteaux (ca m’aura pris plusieurs heures), j’ai aussi pu m’installer avec mes lectures.

Voilà donc mon bilan.

J’ai d’abord commencé par un petit album, histoire de me mettre en forme. C’est assez vite lu

112 pages

C’est pas une lecture qui m’a vraiment plu. J’ai déjà reçu d’autres albums du même auteur, et chaque fois, c’est un peu la même déception.

 

 

J’ai ensuite embrayé avec La tresse de Laetitia Colombani.

220 pages

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

J’ai passé un très bon moment. C’est un livre très touchant.

En début de soirée, samedi, j’ai entamé et terminé La fourmi rouge, d’Emilie Chazerand

254 pages

Vania Strudel a 15 ans, un œil qui part en vrille et une vie qui prend à peu près la même direction. Et ce, à cause de :

– Sa mère, qui est morte quand elle avait huit ans.
- Son père, un taxidermiste loufoque.

– Pierre-Rachid, son pote de toujours, qui risque de ne plus le rester…

– Son seul confident, qui se trouve être le vieillard sénile de l’immeuble.

– Son ennemie jurée, Charlotte Kramer, la lle la plus populaire du lycée.

– Sa rentrée en Seconde, proprement catastrophique.

Pour Vania, c’est clair : l’existence est une succession de vacheries, et elle est condamnée à n’être personne. Une petite fourmi parmis les autres.
Mais un soir, elle reçoit un mail anonyme. Un mail qui lui explique en détail, et avec une franchise brutale, que non, elle n’est pas une banale fourmi noire sans aspérités.

Elle serait même plutôt du genre vive, colorée, piquante ! Du genre fourmi rouge…

Fous rires énormes, situations cocasses et gros coup de coeur… J’ai vraiment adoré ce livre!

Hier, enfin, j’ai choisi ce dernier roman, dont j’avais entendu deux avis opposés! Le couple d’à côté de Shari Lapena

368 pages

Ne vous fiez pas au bonheur de façade…

Anne et Marco sont invités à dîner chez leurs voisins. Au dernier moment, la baby-sitter leur fait faux bond. Qu’à cela ne tienne : ils emportent avec eux le babyphone et passeront toutes les demi-heures surveiller le bébé. La soirée s’étire. La dernière fois qu’ils sont allés la voir, Cora dormait à poings fermés. Mais de retour tard dans la nuit, l’impensable s’est produit : le berceau est vide.

Pour la première fois, ce couple apparemment sans histoire voit débarquer la police chez lui. Or, la police ne s’arrête pas aux apparences… Qu’est-ce que l’enquête va bien pouvoir mettre au jour ?

Je l’ai littéralement dévoré!! Le scénario est très concu et l’histoire bien menée.

Et enfin pour terminer mon week-end, j’ai lu 40 pages de Darkwind.

Quand des hommes masqués forcent la porte de sa chambre à Darkwind, Katherine devine aussitôt qu’ils sont là pour enlever son oncle Tully, dont ils espèrent exploiter le génie pour créer des armes. Elle réussit à leur échapper puis, pour protéger son oncle, elle met au point un plan audacieux : elle fait croire à sa mort. Juste après son enterrement, elle part pour Paris en transportant le vieil homme, endormi par un somnifère, au fond d’une malle. À peine installée, Katherine se met à sillonner les rues de la capitale dans l’espoir de retrouver Lane qui ne lui a donné aucune nouvelle depuis son départ précipité de Darkwind. Elle se sent suivie, mais rien ne la fera renoncer à sa quête, pas même l’annonce de la mort du jeune homme à laquelle elle refuse de croire…

 

Récapitulons:

  112

+220

+254

+368

+40

=  994 pages

Je m’étais fixée comme objectif d’atteindre les 500 pages. Je suis donc très très contente du résultat!
Et vous? Comment s’est déroulé votre week-end?

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  • Selene

    Mon WE à lire s’est passé aussi bien que le tien. Comme j’étais pas en grande forme, je m’étais fixé 800 pages, avec espoir de monter à 1000.
    Quand le WE a commencé, j’étais à la moitié du tome 25 d’Anita Blake, j’ai donc attaqué avec les 416 pages qu’il me restait. Ensuite j’ai lu « la pâtissière de Long Island » que je devais lire pour Babelio, j’ai beaucoup aimé et j’ai rajouté 574 pages. Enfin j’ai commencé « Directs du droit » de l’avocat Eric Dupond-Moretti, j’en ai lu 115 pages avant d’abandonner vers 19h, j’étais trop fatiguée pour continuer à lire.
    Ah oui, j’ai aussi lu le tome 10 de Princesse Sara, mais je ne l’ai pas compté dans le challenge.
    Du coup j’ai un bilan de 416 + 574 + 115 = 1105 pages.
    Je suis assez contente de moi (mais bon, contrairement à toi, je n’avais aucune obligation familiale ^^)

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :