La brigade de l’ombre tome 3: Ne compte que sur les tiens de Vincent VILLEMINOT

Romans

Après la dispersion de la brigade des goules le commissaire Léon Markowicz s’est installé en Corse avec ses filles Fleur et Adélaïde. Quand les cadavres de deux des voyous qui ont agressé Fleur sont retrouvés déchiquetés, Léon est soupçonné. Les membres de la brigade lui viennent en aide.

Edition: Casterman

Nombre de pages: 347 pages

 

 

Mon avis: Le commissaire Markowicz s’est mis au vert. Il a décidé de s’installer, avec ses filles, dans une maison isolée de tout. Pas de connexion internet, pas de réseau téléphonique, pas de télévision. Le calme, la lecture, et une vie ascétique.
Si cela convient bien à Adélaïde, qui a du mal à se remettre de son passage en psychiatrie, Fleur est soulagée d’apprendre qu’elle pourra terminer ses études dans la ville la plus proche, et ainsi retrouver son amoureux.
Mais alors qu’elle vient de terminer ses examens de fin d’année, elle se trouve confrontée à ce qu’elle pense être de petites frappes. Faisant fi de leurs paroles, elle sera bien obligée de se rendre compte qu’ils sont bien plus organisés et tordus qu’elle ne le pensait.
Commence alors une véritable descente aux enfers…
Des trois tomes, celui-ci est, de loin, le meilleur. On quitte le cadre brigade policière, et ses régles strictes. A la place, on voit l’évolution de chacun des membres, chacun dans leur direction. Si certains continuent à travailler d’une certaine manière pour les forces de l’Ordre, d’autres décident de sillonner l’Europe à moto, pendant que les derniers tentent de se reconstruire.
Le style d’écriture est toujours aussi précis, digne d’un véritable rapport. C’est méticuleux, réfléchi, et intense. Cette fois, particulièrement je trouve, l’auteur a su nous donner la véritable mesure d’une course poursuite.
Si je n’avais pas aimé le premier tome, à la première lecture, à cause de ce côté froid justement, je réalise que finalement, c’est le ton qu’il faut pour nous faire entrer dans l’ambiance rude et brute du commissaire.
C’est finalement une série qui se lit très bien finalement. L’action est bien présente et soutenue, le côté surréaliste se fond bien dans le décor, les personnages sont tous totalement atypiques. Un décor français, et un brin de réalité (grâce à Fleur). L’ensemble crée une histoire bien bâtie et innovante.
Je ne regrette pas, finalement, d’avoir tenté la lecture des trois tomes. C’est une série d’un style que je lis plus rarement, et ça m’aura permis de découvrir de nouvelles choses.
Points attribués: 8/10
Je remercie l’édition Casterman pour cette lecture à 100 à l’heure.
Il vous tente?

Produits disponibles sur Amazon.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :