Bullet journal #7

Bullet journal

Bonjour les fripouilles!
J’ai repris le boulot hier, après 10 jours d’inactivités. Il n’empêche que, même si j’avoue avoir fait un peu la fainéante, et n’avoir eu aucune envie de sortir de chez moi, j’ai fait pas mal de choses agréables.

Qu’ai-je fait cette semaine?

  • Halloween oblige, j’ai accompagné mes louveteaux les plus jeunes durant leur chasse aux bonbons. ils ont fait une jolie récolte! Ensuite, c’était soirée film d’horreur avec les plus grands. Frissons garantis pour moi, crise de fous rires pour moi!
  • j’ai regardé Annabelle 2, que je trouve nettement mieux réussi que le premier, que j’avais trouvé trop fade. Cette fois, l’intrigue est bien faite, le suspens est présent tout du long, et le film bien mené. J’ai apprécié!
  • J’ai avalé la première saison en entier de Victoria! Tirée du roman éponyme de Daisy Goodwin, j’ai vite été accrochée. Bon on triche un peu avec la partie histoire avec un grand H, mais je trouve que c’est très bien tourné. L’actrice qui joue le rôle de Victoria est sublime, une véritable poupée. Et j’ai un énorme coup de coeur pour le générique, plein de grandeur et de magnificence. Pile comme je les aime! J’espère pouvoir me mettre la saison 2 sous la dent très bientôt.
  • J’ai enfin vu le dernier épisode de la dernière saison de Little pretty liars. Je sais donc enfin qui est AD. C’est un peu beaucoup tiré par les cheveux finalement, mais pas beaucoup plus que tout le reste de la série. J’ai beaucoup aimé, je serai restée accrochée jusqu’au bout.

  • J’ai travaillé sur mon abécédaire en cours. Mon neveu devrait bientôt pouvoir l’avoir. A moins que j’attende d’avoir fait celui de ses soeurs?

Que vais-je faire durant la semaine à venir?

    • J’entame cette nouvelle semaine à venir avec un week-end à lire. Vous aussi? Je vous ai d’ailleurs parlé de ce que j’avais prévu comme lecture ici.

Week-end à lire novembre 2017

  • Je voudrais me trouver une chouette nouvelle série. J’arrive au bout de toutes celles que j’avais sous la main. Si vous avez des idées, je suis preneuse.
  • Je voudrais bien avancer sur mon abécédaire. Plus il se construit, et plus il me donne envie d’y travailler!
  • Je vais retourner voir à la salle pour l’anniversaire de Louveteau n°1. Pas eu moyen de rencontrer le propriétaire la semaine dernière.
  • M’avancer dans mes chroniques. J’ai plusieurs livres qui attendent leur tour, et je voudrais les traiter avant d’aller plus loin dans mes lectures.
  • Je suis sur un gros pavé pour l’instant, et j’en ai encore quelques uns qui attendent. Mais je voudrais surtout épurer un peu ma Pal, et je pense donc enchaîner avec des livres plus courts mais plus nombreux.

Ce que j’ai découvert

Un film qui a l’air plutôt prometteur

Le thème de la semaine

Cette fois-ci, c’est assez facile. Je vous parle de l’automne. Comme un air du temps…

Claire et Jamie fuient l’oppression anglaise en se rendant au Nouveau Monde où ils pourront enfin connaître la paix. Mais en cet automne 1767, l’Histoire elle-même va se mêler de leur faire la vie difficile puisque l’Amérique coloniale va bientôt livrer sa guerre de l’Indépendance. Restée dans le confort du XXe siècle, la fille de Claire, Brianna, découvre dans des archives qu’un sort tragique guette sa mère et Jamie. Une seule solution: traverser à son tour la frontière du temps afin de les sauver. Mais elle doit agir vite. Avant que les portes du temps ne se referment sur eux…

 

 

 

Mordue par Tyler, le loup-garou, Katerina est devenue une créature monstrueuse et assoiffée de sang. Pour le clan Teller, les règles sont claires : elle doit mourir. Mais Indiana s’y oppose farouchement. Prêt à tout pour sauver l’amour de sa vie, il va jusqu’à défier sa meute en période de guerre et n’hésite pas à faire appel à tous ses pouvoirs, quitte à révéler son don de rebrousse-temps.
Dans l’ombre, Tyler n’a qu’un objectif : briser Indiana. Et pour ce faire, quoi de mieux que de retourner celle qu’il aime contre lui ? Car entre les nouvelles griffes de Katerina se cache un incommensurable pouvoir qui pourrait bien changer l’issue de la guerre.
Aveuglée par la rage et la douleur, quel camp Katerina va-t-elle choisir ? En plus, à la lumière de la pleine lune, les pires vérités seront révélées, et de nouveaux ennemis pourraient bien surgir de l’ombre.

 

En ce début d’automne, deux assassinats commis coup sur coup viennent troubler la tranquillité toute relative de River Falls, déjà ébranlée par un sordide fait divers quelques mois plus tôt. Le premier crime fait grand bruit : Robert Gordon, un brillant avocat, philanthrope à ses heures, est retrouvé électrocuté dans le jacuzzi de sa luxueuse demeure, sur les hauteurs de la ville. Le même jour, le corps d’un SDF, roué de coups et jeté dans la rivière, arrive à la morgue sans susciter beaucoup d’émoi. A priori, aucun lien entre les deux affaires. L’enquête est confiée au shérif Mike Logan, épaulé par sa compagne, la célèbre profileuse Jessica Hurley. Une plongée inquiétante dans les noirceurs de l’âme humaine.

 

 

 

Trois courts romans publiés en 1979 relatent trois vengeances : le duel à mort entre un ancien pilote du Vietnam et un milliardaire mexicain, un cadre aux prises avec un marchand de drogue et enfin la vie et la mort de trois frères durant la Première Guerre mondiale.

 

 

 

 

 

Fin des années 1990. Leonora Galloway entreprend un voyage en France avec sa fille Penelope. Toutes deux ont décidé de se rendre à Thiepval, près d’Amiens, au mémorial franco-britannique des soldats décédés durant la bataille de la Somme. Le père de Leonora est tombé au combat durant la Première Guerre mondiale, mais la date de sa mort gravée sur les murs du mémorial, le 30 avril 1916, pose problème. Leonora est en effet née près d’un an plus tard. Ce qu’on pourrait prendre pour un banal adultère de temps de guerre cache en fait une étrange histoire, faite de secrets de famille sur lesquels plane l’ombre d’un meurtre jamais résolu et où chaque mystère en dissimule un autre. Le lecteur est alors transporté en 1914 dans une grande demeure anglaise où va se jouer un drame dont les répercussions marqueront trois générations.

 

 

Guillaume, brillant architecte, dirige un cabinet florissant à Versailles.
Surchargé de travail, il descend en catastrophe en Bourgogne car son frère jumeau, Robin, l’a appelé à l’aide. Atteint d’un cancer, celui-ci est épuisé par sa chimiothérapie et il sait qu’il ne pourra pas assumer seul les vendanges, d’autant plus que sa femme est sur le point d’accoucher. Une fois sur place, Guillaume décide de rester et de tout prendre en main, bien que n’y connaissant pas grand-chose.
Il n’hésite pas d’ailleurs à lâcher un gros projet d’architecture, pas question pour lui de laisser tomber son frère, qu’il adore. Il s’installe donc chez le couple, dans leur maison qu’il a lui-même dessinée, et essaye de tout gérer de front. Mais les ennuis s’accumulent et il perd pied. François, le paysan avec qui les jumeaux avaient signé un contrat de fermage au décès de leurs parents afin qu’il continue l’exploitation de la ferme familiale, vient d’annoncer qu’il prenait sa retraite.
Pour les jumeaux, il n’est pas question de vendre ce patrimoine, mais trouver rapidement une personne capable de gérer cette exploitation, et notamment l’important cheptel de charolaises, n’est pas chose aisée. Quant à Ralph, le fils de Guillaume, il a abandonné ses études et se rebelle contre son père en lui faisant payer chèrement un divorce qu’il n’a jamais supporté. Leur relation est exécrable. Guillaume va-t-il réussir à résoudre seul tous les problèmes ? Peut-il laisser tomber son cabinet d’architecte et mettre ainsi sa vie entre parenthèses pour épauler sa famille ? Un retour en Bourgogne est-il envisageable, lui qui a tout fait pour construire sa vie ailleurs ?

 

Cette île pourrait être n’importe quelle île. Ces deux sœurs pourraient être n’importe quelles sœurs. Cette terre qu’une grande catastrophe écologique a ravagée pourrait être la nôtre. L’eau est devenue rare, le soleil brûle la peau, la végétation se meurt. Terrées dans un bunker depuis six ans, Nanna et sa petite sœur Fride observent le monde à travers un périscope, à la fois fascinée et inquiètes. Forcées de sortir au dehors, elles découvrent qu’au cœur de ce paysage désolé les gens sont prêts à les aider. Alors Fride et Nanna avancent au sein de l’automne, blotties dans une joie surprenante, découvrant un monde qu’elles croyaient hostile à jamais…

 

 

 

C’est ici que je referme mon cahier. A la semaine prochaine!

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments

  1. Sandra 04/11/2017 13 h 08 min

    Génial cette idée de Bullet 😉

    • aufildespages 04/11/2017 16 h 16 min

      merci 🙂

  2. Une plume d'Encre 03/11/2017 12 h 10 min

    J’ai fait de belles découvertes grâce à ton article !
    Bonne journée à toi 🙂

    • aufildespages 03/11/2017 13 h 18 min

      ah ca me fait plaisir ca 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :