Littérature jeunesse

City spies de James PONTI

Jeune hackeuse redoutable, Sara va être incarcérée pour de très longues années quand « Mère », un agent du MI6, lui épargne cette condamnation. Eberluée, elle suit ce personnage mystérieux et fascinant jusqu’en Ecosse. Elle y rencontre quatre autres adolescents, Rio, Paris, Sydney et Kat, recrutés comme elle pour former une cellule secrète d’espions. 

Première mission : lors d’un sommet international pour l’environnement à Paris, ils doivent empêcher un groupe de terroristes de commettre un attentat en inltrant le congrès. Quand un nouvel élément surgit : Umbra, l’organisation criminelle qui a tenté de tuer Mère cinq ans auparavant, rôde également à Paris… Qui a dit que sauver le monde était facile ? 

8/10

335 pages

Merci à l’édition Casterman pour ce très chouette roman

Mon avis: Sara est dans un sacré pétrin. Abimée par sa vie d’errance alors qu’elle n’est encore qu’une jeune adolescente, elle a pourtant développé un sacré talent informatique. Talent qui lui vaut aujourd’hui de risquer l’emprisonnement.  

Mais coup de théâtre, elle se trouve épargnée grâce à une agence tout à fait hors du commun. Ses aventures ne font que commencer… 

Je vous avoue, j’avais très peur de tomber sur une énième série pour adolescents contenant la même trame que beaucoup d’autres: un complot, des adolescents niais ou pas du tout crédibles, une histoire qui tienne pas toujours la route. 

Aussi, j’ai ouvert le livre en plissant un peu les yeux, vous voyez ce que je veux dire? Comme quand on essaye d’ouvrir une bouteille de champagne sans savoir quand ça va pêter… 

Le premier chapitre m’a fait ouvrir grands les yeux. Je tombe sur une petite adolescente légèrement rebelle sur les bords, paniquée mais très intelligente. Sa situation est tout à fait particulière, et son avocat encore plus! Ca m’a intriguée, j’ai embrayé avec le chapitre suivant… Et j’ai lu rapidement tout le livre! 

Sara n’est qu’un personnage parmi d’autres dans ce roman, mais ils ont l’avantage d’avoir chacun une personnalité particulière. Surtout, ils sont adolescents et ont des comportements tout à fait adaptés: jalousie, timidité, fanfaronnades, tout ce qui fait qu’un adolescent est parfois énervant. 

Mais ils démontrent également tous une capacité, propre à chacun, qui leur permet de créer un groupe possédant une très belle cohésion.  

Le scénario est vraiment sympa, et les répliques sont dynamiques. Les explications sont à la fois suffisamment complexes pour être intéressantes, et suffisamment claires pour qu’on ne se perde pas dans l’histoire. 

Après ma lecture, j’ai fouiné un peu, vous me connaissez maintenant. J’ai découvert que City Spies va comporter au moins un second tome! C’est donc avec plaisir que je retrouverai cette équipe vraiment sympathique. 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :