Littérature jeunesse

Cannibale de Danielle THIERY

Victime ou manipulatrice ? Vous avez des raisons d’avoir peur. 

La nuit de la fête de la musique, une jeune fille est retrouvée au bord d’une route, incohérente et désorientée, incapable de dire qui elle est. Dans la forêt toute proche, un groupe de lycéens célèbrent le début de l’été, mais l’ambiance a du mal à décoller. Ils ont participé à une course d’orientation « sans portables ni objets connectés », et deux d’entre eux manquent à l’appel. Personne n’a revu Roxane et Rafaël depuis le matin. À l’hôpital, l’inconnue apparue sur la route sort doucement de sa léthargie et livre au capitaine Marin ses premiers mots… 

9/10

378 pages

Merci à l’édition Syros pour cette lecture haletante!

Mon avis:Nous sommes à la veille des grandes vacances. Les lycéens du coin ont décidé de fêter ça à leur manière. Le jour de la fête de la musique, l’une d’entre eux, Roxane, a prévu un parcours dans les bois dans la journée, avant qu’lls se retrouvent tous le soir pour camper. 

Seulement, une fois la nuit tombée, Roxane et son ami Raphaël restent introuvables.  

Les événements deviennent encore plus troubles lorsqu’un jeune couple découvre une jeune fille blessée, hébétée et amnésique sur la route… 

Alors, je vais vous dire tout de suite: en lisant le titre du livre, je m’attendais à quelque chose de très glauque et de sanglant. Mais ce que je viens de découvrir dépasse largement ce que j’avais pu imaginer! 

Non, je vous rassure tout de suite, il n’y a pas de zombies, pas de cannibalisme au milieu des bois. Mais la trame est bien plus complexe. 

Le roman est annoncé par l’édition Syros comme un thriller psychologique. Et l’histoire entre totalement dans ce type de roman. C’est fin et très particulier. Une histoire tout à fait comme je les aime. 

Nous avons un personnage qui se dévoile par petites touches, grâce à de petits paragraphes qui nous plongent dans ses pensées. Et elles nous donnent froid dans le dos, de plus en plus au fil des pages d’ailleurs.  On découvre une mentalité machiavélique et impressionnante, qui a créé une machination impossible à comprendre de prime abord. 

Le capitaine Marin est quelqu’un que j’ai fort apprécié dans ma lecture. Intelligent, très réfléchi, il plonge jusqu’au cou dans une enquête qui va l’emmener bien plus loin que ce qu’il aurait pu croire au départ. Au lieu d’une simple enquête sur une disparition, il se retrouve face à des choses inexplicables. 

Dans ce genre de roman, il faut bien sûr toujours une partie psychologique. Qui est, ici, élégamment représentée par une psychologue attentive et capable d’expliquer des déviances hors du commun. J’ai aussi beaucoup aimé ce personnage. 

En somme, l’histoire se lit sans temps d’arrêt, poussant le lecteur à tourner les pages sans s’en rendre compte, à passer au chapitre suivant sans réaliser qu’il est déjà tard. Et elle l’emporte sur des sentiers tortueux jusqu’au bout. 

J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture, et je suis ravie d’avoir pu découvrir ce auteur! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :