Dans ma boîte aux lettres (81)

In my mailbox

Bonjour les loulous!!!

Comment allez-vous?

J’ai reçu et acheté plein plein de jolies choses. Je vous montre?

Alors l’édition City m’a envoyé un roman, que j’avais repéré dans les sorties littéraires

Paris, 1900. Guillaume, se fait embaucher dans une célèbre pâtisserie du quartier de l’Opéra. Là, il découvre un fascinant monde de douceurs. Ce ne sont pas seulement les crèmes légères et les caramels dorés qui le fascinent, c’est surtout Jeanne, la fille du patron, dont il tombe éperdument amoureux… Un amour qui semble impossible à cause des différences sociales et que le père de Jeanne a bien l’intention de faire échouer. Quatre-vingts ans plus tard, une jeune femme, Petra, découvre une photographie de son grand-père entouré de deux inconnus. Un cliché pris à Paris au début du XXe siècle avec, griffonnés au dos, ces mots : « Pardonne-moi ». Incapable de résister au mystère, elle décide de lever le voile sur l’obscure histoire de sa famille et le secret d’une terrible trahison…
Des amants maudits. Une trahison qui bouleverse des générations.
L’édition Artalys m’a confié cette lecture

Alexia a sauvé Tomas des griffes du Grahir et s’est réfugiée à Spéro grâce à ses pouvoirs magiques. Elle y retrouve monsieur Hary, Kévin, Fallia et Léona. Mais le prince William et ses compagnons sont restés aux mains de l’ennemi. Le royaume d’Argalone est ainsi privé de son prince héritier.
Cependant, Spéro se trouve sur le territoire de Dorduine, si bien qu’Alexia et ses amis ne sont pas en sécurité. Après avoir échappé à un encerclement de l’armée noire, ils s’efforcent de regagner leur pays.
Des dangers mortels les attendent, ainsi qu’une rencontre inattendue qui va tout changer. Et c’est plus forte, mais non moins terrifiée, qu’Alexia se lance dans son dernier combat contre Grahir.

L’édition Sarbacane m’a fait parvenir ces deux livres
Après un an en foyer, Dylan, un garçon de 16 ans tendre et soli- taire, rentre chez lui… où une surprise l’attend : son père a trouvé une remplaçante à sa mère, partie trois ans plus tôt.
A priori, Dylan n’a rien contre Cynthia, sa séduisante belle-mère. Sauf quand elle met son chien Rusty dehors « parce qu’elle ne supporte pas son odeur ». Et puis, Dylan ne comprend pas pour- quoi c’est elle qui fait la pluie et le beau temps dans la maison alors qu’elle passe ses soirées à se faire draguer dans les bars. Il ne comprend pas non plus pourquoi son père mute caniche dès qu’elle le siffle… Mais le pire, c’est quand il finit par comprendre. Cynthia n’est pas seulement une belle-mère désagréable et égoïste : c’est une veuve noire, une machine à diviser, à manipuler et démolir les autres.
Là, il n’a plus qu’une issue : se tirer avec Rusty, direction la forêt, le seul endroit où il se sent en sécurité, pour aller voir si ailleurs a plus de sens qu’ici.
Hélène se doutait bien que ses parents lui cachaient quelque chose à propos de ses origines grecques. Mais quand son idiot de grand frère et elle se retrouvent parachutés en Grèce antique – il y a 5 000 ans, au milieu des monstres et des dieux !! –, ça lui fait tout drôle. Enfin… « drôle », façon de parler, parce que leur grand-mère, Mémé Dusa alias la VRAIE Médusa, habite là-bas aussi, et qu’elle a la mauvaise habitude d’assassiner comme elle respire… Autant dire que ça va swinguer ! 
L’édition Mosaïc m’a fait parvenir ce roman qui a vraiment l’air pas mal

Un premier roman magnifique qui place au cœur de son mystère une nature inspirée et des voix d’une belle authenticité
La femme qu’emporte la rivière Crooked flotte entre deux eaux. Sur la rive, deux fillettes qui jouent dans l’après-midi ensoleillé. Elles sont les premières à découvrir le corps et, soudain, leurs jeux cessent. Leur enfance bascule dans la dureté du monde des adultes. La veille, leur père les a laissées seules suffisamment longtemps pour qu’elles puissent le croire coupable de meurtre. Pour ne pas le perdre, comme elles ont perdu leur mère quelques semaines auparavant, elles décident de mentir sur son emploi du temps… et resserrent bien malgré elles les mailles du soupçon autour de lui, le livrant en pâture à une petite ville dont les préjugés et les rancunes lui laissent peu de chances…
A travers les yeux et les pensées de Sam, juste entrée dans l’adolescence, et de Ollie, encore enfant et qui s’est enfermée dans le silence, Valerie Geary mène son lecteur dans une enquête tissée de secrets, de mensonges, de semi vérités et d’adieu à l’enfance. A la tension générale de l’intrigue et à l’atmosphère, qui doit beaucoup à la superbe présence de la nature, s’ajoute les voix d’esprits bienveillants qui guident les fillettes dans leur quête de vérité.

Et puis je me suis fait deux petits plaisirs
En 1918, à Montgomery, Alabama, la jeune Zelda rencontre un soldat en garnison. Il rêve de gloire littéraire, d’argent facile et d’une vie de délices. Elle, exubérante et passionnée, aspire à la liberté, loin de l’esprit sclérosé du vieux Sud.
Il s’appelle Francis Scott Fitzgerald et, bientôt, il connaîtra un immense succès. Avec Zelda, ils formeront le couple phare des Années folles, emportés par le tourbillon d’une vie de mondanités, de flots de champagne et de soirées effrénées entre Long Island, Paris et la Riviera française.
Mais les lendemains de fêtes sont souvent amers, et, derrière la romance, couvent les désillusions et la tragédie…
À l’insu des habitants de la Terre, des hommes et des femmes travaillant pour l’Agence Nationale de Gestion de l’Étrange (mieux connue sous le nom de l’A.N.G.E.) veillent sur l’humanité. Peu importe le pays où ils sont affectés, ces courageux agents secrets la protègent des ténébreuses machinations des serviteurs du Mal.
Les événements prédits dans la Bible commencent à se produire et l’ANGE doit rapidement rajuster son tir. Pendant que le monde entier est aux prises avec d’inexplicables disparitions, de son côté, Vincent McLeod affronte un danger
bien plus tangible.
Thierry Morin n’étant plus au service de la fraternité Naga, Océane Chevalier tente de le persuader de devenir un agent de l’ANGE. Au même moment, Cindy Bloom et Aodhan Loup Blanc se plongent dans l’étude de l’eschatologie afin d’établir la chronologie
exacte des prochaines prophéties.
À Jérusalem, tout comme l’avait prévu Yannick Jeffrey, c’est l’empereur romain Hadrien qui s’empare d’abord de l’âme de l’Anantas qui deviendra l’Antéchrist. Avant de pouvoir confronter ce grand personnage, Yannick devra d’abord sortir son ami des griffes du Faux Prophète.

Et ma chérie m’a offert deux marques-pages pour ma collection!!

Et vous, qu’avez-vous découvert?
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Comments

  1. Madness Story 23/11/2015 9 h 16 min

    Je te souhaite de faire de belles découvertes livresques 🙂

  2. Gabyelle 23/11/2015 9 h 08 min

    Je ne connais pas beaucoup de tes achats mais j'ai lu de très bonnes critiques sur Dylan Dubois.
    Belles lectures !!

  3. Rêvesetimagines katycat 22/11/2015 18 h 28 min

    Voilà de belles réceptions !!

  4. fantasyBooksAddict 22/11/2015 15 h 48 min

    Bonnes découvertes !

  5. Marine 22/11/2015 14 h 04 min

    Plein de belles choses! 🙂

    Passe un bon dimanche et bonnes lectures!

  6. Stéphanie 22/11/2015 12 h 37 min

    bon dimanche avec tes nouvelles acquisitions

  7. les lectures de Val 22/11/2015 12 h 23 min

    j'ai adoré Dylan dubois et j'ai également aimé mémé dusa, je dois lire également celles de la rivière je te souhaite de très belles lectures

  8. Tiffany M 22/11/2015 11 h 26 min

    Je te souhaite de belles lectures 🙂

  9. Julia 22/11/2015 9 h 33 min

    Je n'ai entendu que du bien de "Celles de la rivière" et il me fait très envie mais je vais devoir patienter car je participe à un challenge d'un an sans nouvelles acquisitions. Je te souhaite de belles lectures !

  10. Morgane Besnier 22/11/2015 9 h 19 min

    Je te souhaites de bonnes lectures et de belles découvertes ! 🙂 [Et les MP sont magnifiques ! 🙂 ]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :