Littérature jeunesse

Des dieux et des boulettes tome 4: La fin des haricots de Maz EVANS

Edition: Nathan jeunesse 

Nombre de pages: 327 pages

0 %

Résumé: Alors que la guerre entre les dieux et les démons est imminente, rien ne va plus dans la vie d’Elliot : sa mère vient de mourir et le garçon est prêt à tout pour la faire revenir. Pour cela, il passe un marché avec le démon Thanatos et échange la vie de sa mère contre les pierres du Chaos. Mais ce geste va mettre en danger l’avenir de l’humanité – et de tous ceux qui lui sont chers. 

Elliot va devoir faire face à ses peurs et à ses choix. Il pourra cependant toujours compter sur l’aide d’une déesse ayant perdu ses pouvoirs et d’une bande de dieux maladroits ! 

Merci à l’édition Nathan jeunesse pour ce dernier opus 

Mon avis: Elliot n’est pas encore au bout de ses peines. Sa maman est décédée, il a perdu la maison familiale, et il se retrouve aux Enfers pour essayer de libérer sa mère en échange de ces pierres si importantes qu’il porte sur lui. 

Il est épuisé, furieux, malheureux, et surtout bien décidé à obtenir la seule chose qu’il veut au monde: retrouver sa mère, qu’il aime par-dessus tout. 

La dernière partie de la bataille des Dieux de l’Olympe contre Thanatos s’enclenche. Les forces d’un côté et de l’autre s’équilibrent, et il devient difficile de savoir qui aura le dessus. Au milieu de tout cela, le jeune adolescent est tiraillé. Et nous voilà donc face à une bataille finale qui promet d’être orageuse…. 

Enfin si nos chers Dieux arrivent à se mettre d’accord sur un plan, s’ils arrivent à mettre de côté leurs brouilles, et leurs régimes hypo/hyper caloriques. 

On retrouve dans ce dernier tome tout l’humour qui caractèrise cette histoire, avec une touche de tragédie en plus. De quoi nous offrir un joli bouquet final. 

J’ai vraiment beaucoup aimé cette série. Elle m’a apporté une histoire bien ficelée, beaucoup d’humour, un bel esprit d’équipe et d’entraide, des méchants bien haïssables, et une histoire familiale, bien que fragile, tout à fait adorable. 

Ce mélange n’a pas faibli du premier au dernier tome. Je me suis installée dans cette histoire dès le départ, et je l’ai regardé évoluer. 

La mythologie grecque y est expliquée de façon très drôle, mais c’est une belle immersion dans cette thématique. 

Il s’agit d’une série jeunesse absolument intéressante, et que je recommanderais volontiers à mon jeune entourage.  

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :