Romans

Deux femmes dans la tourmente de Teresa MESSINEO

Edition: Belfond

Nombre de pages: 308 pages

0 %

Résumé: Amies et infirmières. La guerre leur fait vivre le pire, mais révèle le meilleur d’elles-mêmes. Sur le front français, Jo prend en charge un groupe d’hommes blessés. Des vies fragiles dont elle est le seul espoir et qu’elle entend protéger jusqu’au bout. 

Aux Philippines, Kay découvre l’enfer des camps de prisonniers japonais. Pour l’une et l’autre, la vie est devenue un défi quotidien. Les innocentes étudiantes d’hier se découvrent femmes et combattantes. Se retrouveront-elles à l’issue de cet interminable conflit ? 

Merci à l’édition Belfond pour ce roman touchant

Mon avis: Jo est livrée à elle-même, en plein milieu des champs de bataille de cette seconde guerre, avec la responsabilité de plusieurs hommes blessés auxquels il faut apporter des soins.  

Kay pensait avoir reçu une affectation tranquille et ensoleillée en partant pour Hawaii. Mais très rapidement, la situation bascule, et elle se retrouve emprisonnée avec des milliers d’autres dans des camps misérables, où ils sont affamés, livrés à la maladie et à la vindicte des soldats. 

L’une et l’autre, chacune de leur côté, vont devoir faire preuve de ténacité, de courage, et d’efforts. 

Ce roman m’a beaucoup touchée, je ne vous le cache pas. L’auteure nous montre certains des plus sombres aspects de ces guerres qui ont dévasté la terre entière. Elle nous raconte les choses crûment, sans fards, sans voile. Et là où l’on serait tenté de détourner les yeux, elle nous oblige à regarder les choses en face. 

L’histoire des deux femmes est très touchante, pour diverses raisons. Elles sont prises dans des tourbillons de massacres, de maladie, de peurs, de dangers. Et pourtant, chacune à leur manière, elles se relèvent, se reconstruisent, pensent à leur avenir, et à ce qu’elles feront ensuite.  

C’est un roman très particulier. On passe d’une partie à l’autre du globe, en alternance, entre Kay et Jo. Les lignes du temps ne sont pas forcément parallèles, selon que l’on se trouve dans le camp avec Kay, ou sous une tente avec Jo. Leurs parcours ne sont pas similaires. Si l’une passe peu de temps en plein milieu du danger, il lui faut ensuite se reconstruire, avec les séquelles que lui a laissée cette période. Pendant que l’autre doit survivre plus longtemps, avec d’autant plus d’acharnement, avant de revenir à une vie normale qu’elle ne comprend plus. 

Pour une fois, c’est un avec un regard féminin que nous traversons toutes ces horreurs passées. Et certains détails qu’un homme n’aurait peut-être pas perçus nous sont racontés, incidemment, en passant. Mais ce sont ces détails qui créent toutes les émotions qui m’ont fait vibrer. 

C’est un livre à découvrir, vraiment! Je vous le recommande. 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :