Dis moi si tu souris d’Eric LINDSTROM

Romans

 « Bon j’y vois rien, mais remettez-vous : je suis pareille que vous, juste plus intelligente. D’ailleurs j’ai établi Les Règles :- Ne me touchez pas sans me prévenir ;
– Ne me traitez pas comme si j’étais idiote ;
– Ne me parlez pas super fort (je ne suis pas sourde) ;
– Et ne cherchez JAMAIS à me duper.
Depuis la trahison de Scott, mon meilleur pote et petit ami, j’en ai même rajouté une dernière. Alors, quand il débarque à nouveau dans ma vie, tout est chamboulé. Parce que la dernière règle est claire : Il n’y a AUCUNE seconde chance. La trahison est impardonnable. »

Edition: Nathan jeunesse

Nombre de pages: 390 pages

Mon avis: Parker est aveugle depuis un accident de voiture qui a pris la vie de sa mère. Elle vient de perdre son père, trois mois plus tôt, et se retrouve donc à vivre avec sa tante et sa famille, qui est venue s’installer chez elle, dans sa maison.
Même si elle ne voit, Parker est autonome: elle court tous les jours, fait de nombreuses choses seules, et grâce à l’aide de Molly, si binôme attitrée à l’école, elle s’en sort également dans ses études.
Tout n’est pas de tout repos, et la peine qui la poursuit partout depuis le décès de son père ne l’aide pas. Sans compter que depuis la fusion des deux lycées de la ville, elle retrouve sur son chemin quelqu’un qu’elle avait définitivement effacé de sa vie.
Sarah, sa meilleure amie et confidente, comble les trous provoqués par sa cécité: les mimiques de ses interlocuteurs, les grimaces et réactions de son entourage, et les silences qui ponctuent parfois ses sarcasmes.
Toujours est-il que parker a une liste de règles qu’elle ne compte pas modifier. Et cela, parfois, peut poser des problèmes.
J’ai été transportée par cette lecture, dès la première page. L’explication de Parker sur son quotidien est bouleversante, parce qu’elle le fait comme si tout était normal. Alors que d’un coup, elle montre tous les petits et grands soucis que peut provoquer le fait d’être aveugle. Les repères, les comptes de pas, les odeurs, les bruits, tout cela a une énorme importance pour elle. En tant que voyant, on ne se rend pas compte de tout ses inconvénients qui parsèment les journées.
C’est un livre extrêmement touchant, et sensible. Une lecture qui obsède, qu’on ne peut lâcher en cours de route. L’auteur y a mis tellement d’émotions pures, tellement de finesse, que c’est incroyable. Parker est vraiment particulière, non seulement parce qu’elle est aveugle et qu’elle vit dans un monde de voyants, mais parce qu’elle a développé une personnalité toute à fait particulière.
Je ne néglige pas non plus l’importance de Sarah, amie véritable, sincère, et qui est là pour Parker, que ce soit pour les moments joyeux ou tristes. Elles se portent une affection énorme, et ce genre d’amitiés est fabuleuse.
Vous l’avez compris, je suis sous le charme de ce livre, qui va être un livre que je conseillerai certainement.
Bravo à l’auteur!
Points attribués: 10/10
Je remercie l’édition Nathan jeunesse pour cette lecture à l’aveugle.
Il vous tente?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :