Est-ce toi, ma mère? de Louise VOSS

Romans

  » Bien sûr, j’ai toujours été curieuse de savoir qui étaient mes parents biologiques. Mais le temps et l’énergie émotive me manquaient pour me lancer à la découverte de cet autre  » moi  » ; peut-être enfoui sous de nombreuses couches. Jusqu’à maintenant.  » Il y a d’abord la rupture avec Gavin, son petit ami, puis son travail d’aromathérapeute qui commence à l’ennuyer, et enfin cette légère déprime latente : à vingt-neuf ans, Emma est mûre pour partir à la recherche de sa véritable mère… Ses parents adoptifs sont morts voici dix ans dans un accident de voiture et c’est elle qui a dû prendre soin de Stella, sa petite sœur. Après quelques recherches sur Internet, Emma découvre cinq femmes qui portent le nom de sa mère biologique : la quête peut commencer ! Entre humour et émotion, de surprise en surprise, Emma emprunte le chemin de son initiation, parsemé d’embûches et de belles histoires.

Edition: Succès du livre 

Nombres de pages: 439 pages

Mon avis: L’une de mes collègues m’a prêté ce livre, sachant que j’aimais lire, et voulant avoir mon avis.
Emma a été adopté toute petite, et a eu une petite soeur a 10 ans. Elle s’est attachée à elle profondément, créant des liens très fort entre elles.
A l’age de 19 ans, elle perd ses deux parents adoptifs, se retrouvant tutrice de sa jeune soeur de 10 ans. Le parcours jusqu’à l’age adulte est parfois chaotique, mais elles finissent par trouver leur équilibre.
C’est alors qu’Emma décide de retrouver sa véritable mère, aidée par son ami réalisateur.
 Le début du roman est plutôt lent, et j’ai d’ailleurs eu un peu de mal à m’imprégner, C’est au bout d’un bon tiers de livre que je me suis enfin installée dans la lecture pour l’apprécier.
Finalement, l’histoire n’est pas très originale et on s’attend bien entendu à un happy end. Qui arrivera mais pas comme on l’espérait. Emma est renfermé sur elle-même, a très peu de relations sociales. La charge de l’éducation de sa soeur l’a privée des années insouciantes qu’elle aurait pu espérer.
Malgré cela, elle aime sa soeur plus qu’elle-même, et fait toujours passer ses intérêts en premier. Mais le jour où elle se rend compte que Stella prend son autonomie, qu’elle n’est plus une petite fille,  Emma prend enfin sa vie en main, et s’ouvre au monde.
C’est banal et parfois cliché, mais bon, c’est une petite lecture agréable. Sans plus.

Points attribués: 7/10

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :