In my mailbox (190)

In my mailbox

In my mailbox

Hello les amis!

Semaine de reprise, à tous les points de vue!! 

La rentrée littéraire est arrivée jusqu’à moi!

Net Galley et JC Lattes

Tout a commencé quand Gus, un garçon de treize ans atteint d’autisme, a découvert une entité virtuelle capable de lui fournir des informations relatives à ses diverses obsessions (les trains, les avions, les escalators et la météo), mais aussi d’engager avec lui un pseudo discussion, sans jamais se lasser. Cet interlocuteur s’appelait Siri et logeait dans l’iPhone de sa mère.
À travers des épisodes tour à tour drôles, poignants et inspirants, Judith Newman nous conte  son expérience avec cet enfant exceptionnel. Du plus charmant (l’insistance de Gus à emporter avec lui son iPad à l’Apple Store, « comme ça il peut rendre visite à ses amis  »), du plus douloureux (s’entendre  suggérer de mettre son fils de six ans sous traitement médicamenteux). Pour Siri avec amour nous ouvre les yeux sur la magie et les défis d’une vie qui sort de l’ordinaire.
C’est aussi un hommage à la technologie. À une époque où l’on s’inquiète de voir les gadgets électroniques nous abrutir, elle révèle qu’ils peuvent offrir une voix à certains, notamment les enfants autistes.

Sarbacane

Ondine vit avec sa sœur Marine, sa mère Océane et sa grand-mère Pélagie. Entre filles, tranquilles. Jusqu’au jour où Ondine remarque un garçon, à l’école. Beau, mystérieux, inaccessible… comment l’aborder ? Elle est comme une poule devant un couteau ! En se couchant le soir, elle lance une petite prière à qui peut l’entendre…

Le lendemain, au réveil, elle s’aperçoit qu’il n’y a plus une seule fille sur Terre !! Non, plus une seule. Sœur, mère, grand-mère, copines et maîtresse, elles ont été transformées en garçons… et ne se rendent compte de rien !

Est-ce un coup du mystérieux Misteress Smith, étrange personnage coiffé d’un haut-de-forme qui est apparu dans sa chambre tel un génie de la lampe ?

 

Dans la famille, on est quatre gars – et des gars pas très cordiaux. Il y a mon papi, mon père, mon grand frère Yves et moi, 9 ans, Louis. On vit à Noirmoutier – on récolte du sel et on le vend sur le marché. La mer nous sale, nous nourrit, nous apaise et nous éblouit.
Chez nous, ça ne parle pas, ça rit peu. Il faut dire que les femmes sont parties une à une. Depuis, Papa vit comme un bernard-l’ermite dans sa coquille. Papi parle au fantôme de mamie quand il veut un avis sur la cuisson des crêpes. Yves, lui, est accro à la muscu.

Et moi? Ben, moi, j’aimerais bien croire que cette vie, on peut faire mieux que presque la vivre.

Casterman

Dans la famille Deal, c’est le branle-bas de combat depuis que la mère a détecté de l’humidité dans les murs. Toute la maison est mise sens dessus dessous par les travaux de réfection indispensables selon elle pour accueillir correctement la famille du père invitée à Noël. Chloé n’arrive même plus à se concentrer pour apprendre le texte du spectacle de fin d’année.

Anouche a échappé au génocide en Arménie ; Jacek est venu de Pologne pour travailler dans les mines du Nord ; les parents d’Angelica ont quitté l’Italie dans l’espoir de lui offrir un avenir meilleur ; venu du Maroc, le grand-père de Chaïma a combattu pour la France durant la Seconde Guerre mondiale ; le père de João a fui la dictature au Portugal. Ning, enfin, a voyagé clandestinement depuis la Chine pour rejoindre sa mère.
Ce livre raconte les mouvements de population successifs qui ont fait la diversité de la France d’aujourd’hui. Depuis 2011, des milliers de personnes cherchent refuge en Europe, fuyant la dictature, la misère ou la guerre en Syrie, en Afghanistan, au Soudan… Il y a parmi eux des enfants qui rêvent ou font des cauchemars, qui sont amoureux ou qui aiment dessiner. Comme nous. Ce nouveau recueil de la collection « Français d’ailleurs » leur donne un nom, une voix, un visage.
Ouverts sur le monde, solidaires et riches de nos différences, nous sommes tous Français d’ailleurs

Lors d’un vide-grenier auquel il participe pour pouvoir s’acheter la Gibson de ses rêves, Swann a un coup de foudre pour Joanna. Mais un détail lui a échappé : Joanna est en fauteuil roulant. Malgré les doutes et les difficultés que cela implique, les deux adolescents vivent une belle histoire d’amour. Cependant, un jour, Joanna se met à broyer du noir : elle a appris que sa cousine, avec qui elle partage la même passion intense pour la danse, a été acceptée à l’Opéra de Paris. Brutalement, cet événement lui rappelle ses limites : malgré toute sa volonté et son appétit de vivre, certains rêves resteront inaccessibles.

Swann emploie alors toute son énergie pour que Joanna n’abandonne pas son envie de danser, pour de vrai.

Commande chez Belgique Loisirs

Née dans un village du Darfour vers 1868, Bakhita est enlevé à 7 ans par des négriers qui vont la revendre sur le marché aux esclaves d’El Odeïd, en plein coeur du Soudan. Passant de maître en maître, tous aussi cruels et impitoyables, elle est rachetée à Khartoum par le cousul d’Italie et atterrie à Gênes avant d’être donnée à un couple habitant près de Venise. Placée chez les sœurs de la charité canossienne en attendant de repartir avec eux au Soudan, elle demande à y être baptisée puis à être religieuse au grand effroi de ses maîtres qui lui font un procès.

Dans les années 30, sa biographie est publiée avec succès, elle incarne pour tous l’histoire édifiante de l’esclave devenue fille de Dieu et devient objet de propagande sous Mussolini.

Telle est l’authentique histoire de Bakhita, morte en 1947 et canonisée en 2000 dont l’auteur s’empare avec une rare empathie et un incomparable talent d’écriture pour en restituer au-delà des images pieuses et de l’hagiographie les drames et l’incompréhension.

City éditions

Dans une chambre d’hôtel à Venise, un homme tente d’oublier. Oublier l’accident de la route qui lui a enlevé sa femme et sa fille. Mais rien ne parvient à apaiser l’immense douleur de son deuil et de sa solitude. Jusqu’au jour où deux femmes s’immissent dans son existence et font renaître en lui le goût de la vie. Elles sont soeurs et d’une beauté hypnotique. Mais leur ressemblance s’arrête là : Sirena est aussi douce et entière que Carla est manipulatrice et prête à tout pour obtenir ce qu’elle veut.
Or, ce qu’elle veut c’est Paul, même si sa soeur en est éperdument amoureuse. Dans une Venise crépusculaire, au coeur des palais et des canaux, une tragédie va se jouer. Une lutte sans merci entre deux soeurs, entre la trahison et la passion. Entre l’amour et la mort. Un passionnant roman sur la force du destin et le pouvoir de l’amour.

Presses de la Cité

Morte et muette à jamais, Germaine, fauchée par un sapin. C’est son mari, Tronchet, qui en fait la macabre découverte ce jour d’août 2016. Le travail harassant de la ferme, le soin constant porté aux bêtes n’auront été finalement que le ciment et le quotidien d’un couple désassorti. Pourquoi cette femme belle, vénéneuse, ne cachant pas son désir pour d’autres hommes, s’est-elle mariée avec cet honnête paysan, qu’elle méprisait ? Dans sa solitude et sa peine, car l’homme était amoureux, Tronchet a auprès de lui son grand fils Antoine, revenu de la ville le temps des funérailles, mais aussi Edmé, frère de coeur d’Antoine, toujours fidèle à la besogne, un vrai garçon de ferme. Tous trois forment une chaîne unie, solidaire, délivrée de l’emprise toxique de Germaine, mais pas de leurs tourments, de leur histoire commune, ni de leurs doutes quant aux circonstances étranges de la mort de Germaine.
Il y a aussi ce médaillon doré, que tous ont toujours vu au cou de la défunte, qui renfermait un soi-disant secret… Un secret que l’opaque Germaine n’a jamais voulu dévoiler.

Marivole edition

Le point de départ de ce roman repose sur une curiosité historique. Lorsque les Allemands, pendant la guerre de 1870, ont envahi partiellement la France, leur comportement dans les petites villes et les villages a souvent été odieux. Les villages furent dévastés ou pillés, les habitants violentés, etc. Cependant, un petit village a échappé à ce traitement : Souvigny, en Sologne, à l’époque administré par un maire célèbre, Eugène Labiche, dramaturge à succès et auteur de théâtre de boulevard fort connu.

Cet homme, nommé et non élu, est parvenu à monter un stratagème qui a mis son village à l’abri des exactions. Le récit le fait revivre entouré de ses amis, célèbres ou inconnus, et imagine un projet des services secrets mettant à profit les derniers progrès scientifiques pour vaincre les Allemands.

Le cœur de Montmartre et ses personnages hauts en couleur, le boulevard de  Clichy et ses cabarets, la Belle Époque de l’insouciance et du divertissement, celui du vieux Paris de 1900 qui vit les sursauts du progrès, du modernisme et de l’urbanisation. C’est aussi le décor pittoresque du maquis que traversent les besogneux, les artistes et les rôdeurs du soir. Quant aux enfants de cette histoire, ils aspirent à la liberté et à l’aventure hors de l’orphelinat. La magie apparaît au coin de la rue comme une échappatoire à leur mauvaise fortune. Elle les mène au mystérieux château des Brouillards puis dans les sinistres catacombes. Le surnaturel fait irruption dans un récit à suspense truffé de rebondissements. L’auteur restitue ici une époque de la vie parisienne à la frontière de l’étrange et du merveilleux, un genre qui n’est pas sans rappeler celui de la fantasy urbaine.

Et vous, qu’avez-vous découvert?

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments

  1. La tête dans les livres 14/01/2018 19 h 03 min

    Ça va te faire des lectures variées dis donc! Très bonnes lectures 🙂

  2. Rebel Blogueuse 14/01/2018 15 h 48 min

    Super ta présentation !
    Bakhita est dans ma PAL 🙂

  3. viou03 14/01/2018 11 h 33 min

    Très bel IMM, régale toi

  4. les lectures de Val 14/01/2018 10 h 13 min

    beaucoup de jolies choses je te souhaite de très belles lectures

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :