Le jour où… de Thierry LENAIN

littérature enfantine

Alors que les enfants jouent à la guerre dans la cour, Raïssa disparaît. Les enfants et la maîtresse la retrouvent enfermée dans un placard, terrorisée. Pour elle la guerre n’est pas un jeu : elle arrive de Syrie, où elle a vécu sous les bombes. Les enfants comprennent son traumatisme, et Helena et Malou le rapprochent de celui de leur grand-mère qui a connu la guerre quand elle était petite. Comment faire pour aider Raïssa ? Les enfants ont une idée : ils vont transformer leur école en école de la paix, interdite à la guerre et à toutes les armes, même en plastique…

Guillaume est tracassé parce que son papa se remarie. Marilou précise à la maitresse qu’il se remarie non pas avec une femme, mais… avec un mari ! En fait, Guillaume a peur d’être homo comme son papa et de ne pas pouvoir faire de bébé, alors que ce qu’il veut dans la vie, c’est être père… Miradie lui dit qu’il pourra adopter un enfant. Alima lui dit qu’ils seront peut-être homos tous les deux et qu’ils pourront faire un bébé et en partager la garde. Avec toutes ces bonnes idées, voila Guillaume rassuré, on peut commencer la dictée !

Edition: Nathan jeunesse

Nombre de pages: 32 pages

Mon avis: Il n'est pas toujours facile d'aborder certains sujet avec des enfants. La guerre, par exemple, un sujet vaste  et complexe. Comment lui expliquer ce qui les engendre, ce qu'elles produisent comme désastre, et surtout les efforts qu'il faut faire pour y mettre un terme?
Un autre sujet compliqué, très souvent, est l'homosexualité. Dans un contexte où l'enfant a un papa et une maman, il faut trouver les bons mots lorsqu'il se trouve confronté à un autre cas de figure.
J'ai apprécié l'écriture de ces deux livres. La façon de placer les sujets (dans une classe, avec un élève "différent") obligent les petits personnages à s'interroger et à émettre des suppositions. Ces suppositions sont, bien entendu, celles que l'on entend régulièrement dans n'importe quelle cour de récréation.
Heureusement, l'institutrice, dans ces livres, sait faire raisonner ses élèves, et les pousse à reconsidérer leur position.
Bien que ces petits livres ne soient pas épais, ils valent leur pesant d'or, dans le domaine de l'éducation. Les termes sont bien choisis, les explications sont claires et simples à comprendre, et les réactions positives à la fin de chaque livre donne une ligne de conduite appréciable à suivre.
Je pense qu'il est bon d'avoir ce genre de petits livres dans sa bibliothèque, que ce soit chez soi, ou en classe.
Points attribués: 10/10
Je remercie l'édition Nathan jeunesse pour cette lecture éducative.
Ils vous tentent?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :