Young adult

La couleur de l’âme des anges de Sophie AUDUIN-MAMIKONIAN

 Jeremy, jeune homme de 23 ans, est sauvagement assassiné.
En devenant un Ange, il réalise que la lutte pour survivre n’est pas terminée et qu’il peut aussi mourir dans ce nouvel univers. En effet, pour ne pas disparaître, tout Ange doit se nourrir de sentiments humains. Et Jeremy va bientôt découvrir avec effroi qu’il doit même les provoquer ! Provoquer la haine, l’amour, la joie, la tristesse, la peur, la compassion… Seules les émotions fortes peuvent rassasier les Anges, colorant leur peau en bleu pour les émotions positives, en rouge pour les négatives.
Recherchant la raison pour laquelle il a été tué, Jeremy piste alors Allison, une vivante de 20 ans, témoin involontaire de son exécution. À force de côtoyer, jour et nuit, la ravissante et naïve jeune fille, il finit par en tomber follement amoureux. Mais l’assassin de Jeremy a lui aussi jeté son dévolu sur Allison et fera tout pour supprimer ce témoin indésirable… Jeremy parviendra-t-il à sauver la vie de celle qu’il aime alors que, dans l’au-delà, des Anges rouges se liguent aussi contre lui ? Avec ce premier volet d’une duologie ambitieuse et envoûtante, l’auteur emmène ados et jeunes adultes dans l’au-delà, cet univers qui alimente toujours les plus grands fantasmes et la plus vive curiosité.
Un thriller haletant dans lequel frissons et passions s’entremêlent, une traversée jouissive et inquiétante de l’autre côté du miroir, une atmosphère sensuelle et entêtante qui habitera longtemps le lecteur une fois le livre refermé.
Mon avis: Je connaissais l’auteur, par le biais de la série Tara Duncan, que j’aime énormément. Et je m’attendais donc à passer une nouvelle fois un bon moment en sa compagnie.
Il n’en a rien été.
J’ai eu beaucoup de mal à m’intéresser aux personnages dès le départ. J’avais l’impression qu’ils n’avaient pas de réelles consistances. L’auteur nous les décrits mais j’ai eu l’impression de n’avoir à lire qu’une énumération de faits.
Les réactions et émotions sont toujours ou trop rapides ou trop lentes.
Le fil de l’histoire n’est pas bien clair, j’ai eu l’impression de dériver sur des élucubrations.
En plus d’avoir un côté glauque (vous allez me dire: dans un thriller c’est normal), l’idée de devoir se nourrir d’émotions et la façon dont c’est décrit ne m’ont pas du tout plu.
Je pense, mais c’est mon humble avis, que l’auteur n’est pas encore au point au niveau des thrillers. le mordant, et le suspens n’y sont pas fort présents, et de cela découle peut-être ma déception.
Bref, c’est une grosse déception pour moi.
Points attribués : 5/10

5 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :