Romans

La dernière odyssée de James Rollins

Pour empêcher un tyran de déclencher une guerre mondiale, il faudra franchir les portes de l’enfer

Dans la toundra gelée du Groenland, un groupe de chercheurs fait une découverte inimaginable : un navire médiéval enseveli sous la glace. À l’intérieur de la cabine du capitaine se trouve un magnifique trésor aussi inestimable que miraculeux : une carte mécanique en or inventée par les frères Banū Mūsā, considérés par beaucoup comme les Léonard De Vinci du monde arabe.
Une fois activée, la carte retrace le parcours du célèbre navire d’Ulysse lorsqu’il a quitté Troie. Mais la route fait un détour pour révéler une rivière de feu menant à un royaume caché sous la mer Méditerranée. C’est le monde souterrain du Tartare, le nom grec de l’enfer.
Lorsque la rumeur d’une cache d’armes miraculeuses qui y seraient dissimulées monte, les tensions explosent dans cette région instable où les terroristes font la guerre et où les civils subissent des horreurs indicibles.

9/10

480 pages

Merci à l’édition Fleuve et Netgalley

Des découvertes archéologiques peuvent parfois receler des trésors dangereux. C’est le cas avec ce navire ancestral, retrouvé bloqué dans une grotte de la banquise, au Groenland. Ceux qui ont fait cette découverte vont se retrouver embarqués dans une chasse au trésor parsemée de risques et de dangers. 

Les mythologies auraient-elles finalement un fond de vérité? 

Voilà un joli pavé que j’ai dévoré sans m’en lasser! 

Un rien de Benjamin Gates, un gros pot d’Indiana Jones, et une louche de Blockbuster. Des ingrédients qui nous font une recette qui décape! 

J’ai tout de suite été intriguée par cette découverte historique. Un bateau vieux de plusieurs siècles, perdu dans une région où il n’aurait pas du se trouver. A peine remise de cette surprise, voilà qu’on y entre et qu’on tombe sur quelque chose de terrifiant. 

Ce sentiment ne fait qu’enfler au fil des chapitres. Nous ne rencontrons pas que de gentils archéologues qui pensent que la place des artéfacts “est dans un musée”. On y croise de vrais extrémistes religieux, embrigadés par des convictions millénaires. Il y a aussi, évidemment, ces commanditaires richissimes, qui ont tout pouvoir. 

Il n’empêche que ce voyage ne ressemble à aucun autre, à cause des découvertes que l’on y fait. On y aborde des mythologies peu souvent exploitées, et qui sont traitées ici de manière très réalistes. Cela donne d’ailleurs quelques scènes superbement haletantes, pendant lesquelles le lecteur s’agrippe aux pages, plongé dans le récit! 

J’ai adoré ma lecture, du début à la fin. Elle est suffisamment complexe et intéressante pour m’avoir tenu en haleine tout du long. Je ne peux que vous recommander ce titre. Pour ma part, je vais me pencher un peu plus sur les autres titres de cet auteur. 

À propos de l’auteur

aufildespages chroniqueuse littéraire

Donnez moi votre avis