Littérature jeunesse

La fille de la maîtresse de Rachel HAUSFATER

Edition: Casterman

Nombre de pages: 94 pages

0 %

Résumé: C’est la rentrée ! 

Dans l’école de Dolorès, une nouvelle maîtresse terrifie les élèves. Elle crie sans arrêt, elle interdit tout… et le pire : avec elle, il faut TRA-VAIL-LER. 

Dolorès a envie de se cacher quand elle la voit passer. Car cette nouvelle sorcière, euh, maîtresse… C’EST SA MÈRE ! 

Un secret qui ne doit absolument pas être découvert !!! 

Merci à l’édition Casterman pour ce joli petit livre

Mon avis: Dolorès aime sa vie, son école, ses parents, et ses amis. Pour elle, chaque chose est à sa place, et tout devrait rester tel quel.  

Seulement voilà, sa maman, institutrice, vient de se faire muter…dans son école à elle, Dolorès! Et ça, ça ne plaît pas trop à la petite fille. Surtout que sa maman, qu’elle connaît si douce, se révèle être une institutrice très sévère, que ses copains trouvent injuste. 

Comment leur avouer qu’il s’agit de sa mère, sans qu’ils la jugent? Comment combiner ces deux aspects de sa vie qu’elle ne voulait pas voir se mélanger? 

Dolorès est une petite fille vive et intelligente. Elle se sent bien dans sa peau. Mais ce bouleversement va la déstabiliser. Tout d’un coup, elle ne sait plus comment se comporter, elle ne sait plus comment se sortir des silences qu’elle a instauré, comment réussir à assumer le fait que sa maman soit un professeur sévère que les autres élèves  n’aiment pas.  

A tel point que son comportement s’en ressent. Alors qu’elle était une très bonne élève, elle réagit maintenant avec insolence, ses points chutent, et elle ne se sent plus bien dans sa peau.  

Ce que nous, adultes, pensons parfois n’être qu’un détail d’organisation peut être perçu tout à fait différemment par les enfants. Et provoquer des réactions en conséquence. C’est ce que Dolorès exprime dans ce livre. Et je pense que l’histoire est tournée de telle manière que l’on puisse voir ce que cela peut engendrer comme conflit au sein de la famille, voire avec l’extérieur.  

Et ce point de vue nous montre que chaque membre de la famille est impacté, d’une manière ou d’une autre. J’ai trouvé cette petite histoire tout à fait sympathique et intéressante à découvrir! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :