Romans

La maison de Charlotte de Françoise Bourdon

Une suite indépendante de la saga La Maison du Cap ou le combat de deux femmes soudées pour que subsiste une maison de famille, riche de mille souvenirs, de vies et d’histoires, au cap Ferret. 

  1. Charlotte Gallet, 93 ans, est bouleversée : son petit-neveu a reçu l’offre d’un promoteur immobilier et veut vendre la Maison du Cap, conçue par le père de Charlotte, l’architecte James Desormeaux, à la fin du XIXe siècle. La demeure sera rasée pour laisser place à un ensemble de villas qui bénéficieront de la vue incomparable sur le bassin d’Arcachon.

Paniquée, révoltée, Charlotte fait appel à un cabinet d’architectes bordelais afin de demander conseil. Iris, l’une des deux architectes, se rend au cap Ferret pour rencontrer Charlotte et les siens. Fragilisée par une fausse couche récente, Iris est en instance de divorce. Elle tombe sous le charme de la Maison du Cap, comme de ses habitants. Parallèlement, Iris apprend la mort en Espagne de son unique parente, sa tante Anna. Tout en découvrant l’histoire tragique de cette dernière, la jeune femme cherche à remonter le cours du passé et fait sien le combat de Charlotte. 

Edition: Presses de la Cité

334 pages

7/10

Merci à l’édition Presses de la Cité pour cette histoire

Mon avis:Charlotte veut garder sa maison à tout prix. Mais son neveu n’est pas du tout du même avis. Il veut sa part d’héritage, et pour cela, il est prêt à vendre le bâtiment à un entrepreneur qui la rasera dès qu’il aura la clé en main. 

Bien décidée à ne pas se laisser faire, Charlotte décide de s’attacher les services d’une architecte pour faire reconnaître l’histoire de sa maison, crée et dessinée par un architecte reconnu. Elle espère ainsi obtenir qu’elle soit classée et donc intouchable. 

Mais l’arrivée dans leurs vies de la jeune Iris pourrait bousculer plus de choses qu’on ne croit… 

Ce livre fait suite à un autre roman, La maison du Cap, que je n’ai pas lu. Mais pas de panique, on s’y retrouve très bien. L’auteur a su nous faire un diaporama clair, nous présentant les personnages à qui elle avait déjà donné vie. 

Ce roman apporte pas mal de choses dans ses bagages: une histoire familiale, une dame âgée avec plein de souvenirs, des rencontres et des secrets ensevelis. De quoi nous fournir un scénario complet. 

Je me suis plue dans cette maison. Il faut dire qu’elle est belle, bien située dans une région agréable. J’aurais bien eu envie de m’y installer!  

Et puis, Charlotte est un personnage intéressant. Elle porte sur les épaules un poids particulier, et fait en sorte de le porter au mieux. Pour autant, les souvenirs ne sont pas toujours tous agréables. Et il y a des choses à régler. 

Iris est plus fragile, sensibilisée par sa situation personnelle. Mais c’est une belle personne, qui ne cherche que la stabilité et une reconnaissance.  

J’ai bien apprécié ma lecture, les pages ont tourné finalement très rapidement. Je suis arrivée au bout du livre sans m’en être rendue compte. Voilà de quoi juger du plaisir à le découvrir! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :