Romans

L’arrache-mots de Judith BOUILLOC-CARRE

Edition: Hachette

Nombre de pages: 280 pages

0 %

Résumé:La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie. Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale ! Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.

Merci à l’édition Hachette et Netgalley pour cette histoire fabuleuse 

Mon avis: Iliade est une arrache-mots. Grâce à sa lecture fluide, elle décolle littéralement les mots des pages, et fait apparaître les personnages et les objets des histoires, de façon éphémère.

C’est pour ce talent qu’elle est embauchée à la Cour Royale d’Esmérie. Mais cette embauche s’accompagne d’une autre proposition : Une demande en mariage d’un total inconnu, qui lui promet une belle situation et la possibilité d’utiliser son temps libre comme elle le veut…

La couverture de ce livre m’a immédiatement attirée. Colorée, très joliment dessinée, et un rien mystérieuse. Avec son quatrième de couverture, j’étais totalement conquise !

Je n’ai pas été déçue par mon voyage.

L’auteur place l’histoire dans un contexte temporel qui mélange à la Cour de Versailles à l’époque de Louis XIV et l’époque actuelle. Elle y ajoute de très belles nuances de mythologie, qui ne détonne absolument pas dans le reste du décor. Je dois bien dire qu’elle a réussi un très très joli coup de force de réussir à créer un un univers reliant tous ces aspects.

Iliade (très joli prénom poétique) est une jeune fille romantique. Déçue par une précédente relation, elle décide de tenter sa chance, et de voir ce que cela va donner. Son caractère est frais, doux, et agréable. Une vraie princesse de contes de fées.

Quant à l’aspect magique, il est présent, mais sans submerger l’histoire. Il donne juste ce qu’il faut pour que l’histoire que l’on lit puisse s’envoler.

J’ai vraiment eu l’impression d’avoir lu une jolie fable, une histoire comme on les aime. Les contes qui commencent par « Il était une fois » pourraient se retrouver dans un recueil qui contiendrait l’arrache-mots.

J’ai lu il y a quelques années la trilogie Cœur d’encre. Sous certains aspects, j’ai pu faire quelques parallèles. L’arrache-mots est beaucoup plus léger, mais l’amour des livres est tout aussi présent.

L’auteur fait aussi pas mal de références littéraires classiques : Baudelaire, Jean de la Fontaine et autres auteurs sont cités, et pour certains, il y a même un extrait d’une œuvre.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, qui m’a laissée rêveuse.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :