Romans

Le bruissement du papier et des désirs de Sarah MCCOY

Edition: Michel Lafon

Nombre de pages: 354 pages

0 %

Résumé: Le récit d’une femme libre qui s’engage pour le bonheur des autres. 

1837, île du Prince-Édouard, au large du Canada. Marilla Cuthbert, 13 ans, mène une vie tranquille dans le cadre enchanteur de la campagne, avec ses parents et son frère aîné, Matthew. À la mort brutale de sa mère adorée, Marilla se jure de veiller toujours sur son père et son frère. 

Cette décision va entraîner sa vie entière. Désormais, elle se consacrera aux autres. Sacrifiant son amour pour John Blythe, elle décide de se battre auprès des plus démunis, les orphelins en particulier. Visionnaire, elle se révolte contre les mœurs de son temps et rejoint les rangs d’anciens esclaves affranchis afin que soit abolie la traite des Noirs. Mais ce combat pour la liberté a un prix : l’hostilité croissante de l’ordre établi. Chaque jour qui passe fait courir à Marilla un danger sans cesse plus grand. 

Mon avis: Marilla, du haut de ses 13 ans, a déjà un caractère formé. Taiseuse, observatrice et décidée, elle sait ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle ne veut pas. Elle adore ses parents, sa maison, son frère, et son microcosme tranquille.  

Pourtant, lorsqu’elle perd sa mère, tout est chamboulé, et elle ne se remet pas de cette perte. Elle devient, d’un coup, la seule fille de la maisonnée, et à ce titre, celle qui gère tout le quotidien. 

Mais ce n’est pas pour autant qu’elle s’enferme dans les tâches ménagères. Personne discrète au grand cœur, elle est aussi capable de coups d’éclats… 

Je suis absolument fan de la série d’Anne et la maison aux pignons verts. J’ai d’ailleurs reçu l’intégrale pour mon anniversaire, en juin dernier. 

Aussi, lorsque j’ai vu la parution de ce roman, je n’ai eu une qu’une envie: le découvrir! Mes vacances de juillet m’ont permis de me le procurer puis de le lire. Et je suis bluffée! 

L’auteur explique dans sa note en fin de livre qu’elle a rendu visite au musée de l’île du Prince Edouard, a interviewé des personnes du lieu, a lu toute la série d’Anne,…  Elle a pris le temps de s’imprégner de l’atmosphère qui se trouve dans ces livres. Et ensuite seulement, elle a écrit. Et cela se ressent tellement fort! 

Elle a réussi à me donner l’impression d’être totalement immergée dans cette série que j’aime. Aucune différence de ton, de traditions, de réactions des personnages. Aucune anicroche. La Marilla qui se trouve dans les livres de Lucy Maud Montgomery aurait très bien pu raconter ses souvenirs, et narrer les événements que j’ai rencontré dans le présent livre. 

Je suis totalement conquise par cette plume, dont je n’avais encore rien lu. Bien sûr, j’avais lu beaucoup d’avis positifs, mais ce n’est pas le même que de s’en rendre compte par soi-même.  

Je serai dorénavant très attentive aux sorties littéraires de Sarah McCoy! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :