Entrez dans la lumière avec Nellie Moon Angleterre, 1866. Nell vit rejetée de tous à cause des taches de naissance qui constellent son corps. Lorsque le Cirque des Merveilles de Jasper Jupiter plante son chapiteau non loin de chez elle, son existence bascule : son père la vend au propriétaire comme nouveau phénomène de foire. Contre toute attente, la jeune fille voit son horizon s’élargir. Elle se lie d’amitié avec les autres artistes et se prend d’affection pour Toby, le  » photographiste « . 

Elle qui n’a connu que l’obscurité entre enfin dans la lumière et c’est un véritable triomphe. Mais que lui arrivera-t-il le jour où son succès menacera d’éclipser celui de l’homme qui l’a achetée ? 

6/10

416 pages

Merci à l’édition Presses de la Cité et Netgalley

nell est particulière. Son corps est recouvert de tâches qui paraissent repoussantes à l’ensemble du village dans lequel elle vit. Alcoolique, son père décide de la vendre à un cirque itinérant. C’est le début d’une nouvelle vie pour la jeune fille… 

Le cirque des merveilles… Lorsque j’avais lu ce titre, j’ai imaginé de la féérie, de la magie, des scènes splendides. Hélas, je n’ai pas eu la magie que j’attendais. 

Nell est une jeune femme intéressante. Discrète, touchante, son parcours est bousculé à cause d’une peau hors du commun. Elle intègre un cirque, produisant des “merveilles”, un peu à la manière et à la même époque que P.T. Barnum. 

C’est un des rares aspects que j’ai apprécié de ce livre: le petit fond historique intéressant, parlant des faiseurs de magie, ces directeurs de cirque qui avaient l’art et la manière de vous faire croire à des histoires extraordinaires. Nous sommes ici en plein dans cette ligne. 

Le directeur de ce cirque a opté pour la même approche: tout s’achète, tout s’exploite, y compris et surtout des êtres vivants.  

Nell, devenue Nellie Moon dans sa nouvelle vie, a son propre numéro, dû à sa grâce naturelle. Mais rien ne lui appartient vraiment, pas même ce nouveau nom. 

J’ai trouvé que la mise en place du scénario était lente, et nous sommes loin d’un décor idyllique. Peu de moyens, des dessous sombres, des menaces et de la crainte parsèment le quotidien de chacun des protagonistes. 

J’ai vraiment eu beaucoup de mal à entrer dans cette histoire. C’était trop lent à mon goût, et le scénario n’est finalement pas si énorme. Je reste donc sur ma faim. 

aufildespages

aufildespages chroniqueuse littéraire

2 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :