Le copain de la fille du tueur de Vincent VILLEMINOT

Young adult

 Charles vient d’intégrer un internat pour « gosses de riches » perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E. son coloc, ils font les quatres cents coups pour tuer le temps… Jusqu’à l’arrivée de Selma. Cette fille mystérieuse, solaire, solitaire… et fille d’un célèbre trafiquant de drogue.

Edition : Nathan jeunesse

Nombre de pages : 280 pages

Mon avis : Charles est un jeune homme désabusé, inscrit dans une faculté pour enfants riches. Il se lie très vite d’amitié avec Touk-E, cynique, libéré, et sans aucune compassion pour son prochain. Ensemble, ils créent pamphlet sarcastique, manifestation contre des sujets particuliers, et vont aux cours, du moins quand Touk-E s’en donne la peine. Charles se sent bien, et l’amitié qui l’unit à son colocataire lui apporte une impression de toute puissance en quelque sorte.
Jusqu’au jour où une jeune fille, silencieuse, blonde, et délibérément détachée de son entourage, fait son apparition dans leur salle de classe. Intrigué, Charles espère faire en sorte qu’elle le remarque.
Mais ce qu’il ne sait pas, c’est que, parfois, les belles inconnues cachent de lourds secrets. De TRES lourds secrets…
Il m’a fallu un moment, même après terminé ma lecture, pour avoir une idée claire de mon ressenti. Il faut dire que c’est un roman comme on en lit peu.
Le style d’écriture, est agréable. L’auteur ne tourne pas autour du pot, et ne se répand pas en un nombre de mots inutiles pour expliquer quelque chose. Au contraire, à l’aide d’une phrase, ou deux, il nous fait très vite ressentir les émotions de Charles, et cette économie de mots donne le ton au roman.
A côté de cela, on comprend rapidement que Charles est mordu, qu’il est amoureux, et qu’il peut se révéler romantique. Fils d’un poète, il n’a rien à lui envier, jouant et jonglant avec les mots pour leur faire dire ce qu’il veut.
Quand à cette jeune fille mystérieuse (non non je ne dirai rien, il vous faudra le lire pour la découvrir), dès sa première apparition, elle retient l’attention. Elle est muette, et pourtant on a l’impression qu’il n’y a qu’elle dans la pièce.
Touk-E, alors là, c’est le must du personnage décalé, celui qui fait semblant de ne rien comprendre, et qui met les pieds dans le plat pile quand il le faut. Il est l’ami qui passe tout en dérision, qui ne pas de pudeurs, pas de complexes. Il dédramatise tout, pouvant même blaguer sur des sujets macabres.
Ce trio, vraiment, est exceptionnel.
Au final, j’ai passé un très bon moment. J’ai dévoré le roman à toute vitesse, et il a marqué mon esprit durant plusieurs jours ensuite.
Points attribués : 8/10
Je remercie l’édition Nathan jeunesse pour cette lecture hors du commun.
Il vous tente?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :