Romans

Le monstre chez moi d’Amy GILES

Edition: Nathan jeunesse

Nombre de pages: 389 pages

0 %

Résumé: HADLEY EST L’ÉLÈVE PARFAITE. 

UNE ATHLÈTE ACCOMPLIE. 

LA FILLE MODÈLE. 

MAIS ELLE CACHE UN LOURD SECRET. 

Lorsqu’un crash d’avion prend la vie de ses deux parents, les enquêteurs cherchent à savoir quel rôle a joué Hadley dans l’accident. Et pourquoi elle a tenté de se suicider quelques jours après le drame. 

Un thriller haletant sur une famille bien sous tous rapport et les secrets dissimulés dans l’intrigue du foyer… 

Merci à l’édition Nathan jeunesse pour cette intrigante lecture.

Mon avis: Hadley donne toujours l’impression qu’il faut: elle est bonne élève, bonne sportive, discrète et attentive. 

Pourtant, ses amis savent que sa vie est loin d’être rose. Sa famille est pour le moins particulière, et les relations avec son père totalement chaotiques. Mais ça, très peu le savent. 

Lors d’un crash d’avion, pendant lequel Hadley perd sa famille, la police interroge son entourage et découvre certaines choses perturbantes… 

J’ai beaucoup aimé ce roman. Il faut dire qu’il m’a tenu captivée du début à la fin. 

On ne prend pas l’histoire par le début. Les premières pages sont des auditions de personnes de l’entourage de Hadley, qui dévoilent sans vraiment dévoiler l’intrigue du roman. 

Ensuite, on remonte dans le temps, et on entame une séquence apparemment ordinaire. Sauf que là aussi, des indices apparaissent. De quoi? On ne sait pas vraiment. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il y a quelque chose de dérangeant, de bancal. 

On alterne ensuite entre la narration de cette période, et des auditions du temps présent, après le crash. 

L’auteur sait jouer sur les non-dits, sur les infimes détails, pour laisser transparaître quelque chose. Et c’est quelque chose que j’adore vraiment! C’est au lecteur de décoder ces petits bouts de pain pour trouver le chemin de l’histoire. De quoi donner envie d’être vraiment attentif à sa lecture, et de ne pas louper un mot, je vous le dis. 

Hadley est un personnage vraiment, vraiment, très bien construit. Avec ce mélange de crainte, d’envie, de courage, de peur, et de ce quelque chose que possèdent les gens brimés. Ce sont ses pensées, la plupart du temps, que nous lisons. Et cela nous permet de comprendre la complexité de sa situation. 

Je ne voudrais pas en dire trop sur l’intrigue, aussi je vais m’arrêter là en vous disant simplement qu’il faut que vous le découvriez! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :