Jamais Alfred Nakache, enfant juif de Constantine, n’aurait imaginé défendre un jour les couleurs de la France aux Jeux olympiques de Berlin, en 1936. Ni décrocher le record du monde du 200 mètres brasse papillon en 1941, sous le régime du maréchal Pétain. À force de volonté, armé d’un invincible sourire, il s’est hissé au sommet des podiums. 

Mais, lors des championnats de 1943, le voilà interdit de bassin. En décembre de la même année, « le poisson », comme on le surnomme, est arrêté, puis déporté à Auschwitz. Il y bravera ses gardiens en allant nager, au péril de sa vie, dans des réserves d’eau à l’autre bout du camp. Sans savoir s’il reverra un jour sa femme et sa fille, dont il a été séparé, sur le quai, à l’arrivée du convoi 66. 

Ce héros oublié revit dans ce roman vrai mettant en scène un gamin qui avait peur de l’eau et aura pratiqué son sport jusqu’en enfer. 

10/10

237 pages

Merci à l’édition L’Archipel et Netgalley

Alfred Nakache est un nom que je ne connaissais pas. Pourtant, il fut une figure sportive française importante juste avant la Seconde Guerre Mondiale. 

Ce livre s’attache à nous raconter son histoire: sa jeunesse à Constantine, ses débuts dans la compétition sportive, son arrestation dûe à son statut de juif, sa déportation. Une figure historique oubliée, que l’on redécouvre au travers de coupures de journaux d’époque et de témoignages de personnes l’ayant côtoyé à différents moments de sa vie.  

C’est d’ailleurs une histoire bouleversante, comme tant d’autres, durant la même époque. Cet homme, qui ne demandait rien d’autre que de pouvoir participer à des jeux Olympiques, et qui se retrouve à devoir nager dans une eau saumâtre pour sauver sa vie, a fait preuve d’une ténacité impressionnante.  

Alfred Nakache possédait visiblement de nombreuses qualités humaines. Elles se sont d’ailleurs révélées davantage encore lorsqu’il aidé plusieurs autres prisionniers, participant comme il le pouvait au soutien moral de chacun. 

Bien que ce ne soit pas un livre très long, il est complet et bien documenté. J’ai vraiment été intéressée par ce que je lisais et je n’ai pu m’empêcher ensuite de tenter de retrouver des photos d’époque. 

J’aime toujours beaucoup découvrir des pans de l’Histoire dont on ne se rappelle. Ce document va donc avoir une bonne place dans les titres que je retiendrai. 

aufildespages

aufildespages chroniqueuse littéraire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :