Romans

Les murmures du lac de Karine LEBERT

Edition: Presses de la Cité

Nombre de pages:  pages

0 %

Résumé: La gémellité n’a pas fini de nous fasciner…. Séparées depuis 20 ans, Isaure assiste, impuissante, à la mort accidentelle de soeur Lucille au moment même où elles pouvaient se retrouver.Sa jumelle disparue, la tentation est grande pour Isaure de prendre sa place, le temps de récupérer sa fortune. Mais dans leur maison de famille de l’ile d’Yeu, une surprises l’attend : Noé, un nourrisson de quelques mois. Malmenée par la vie, Isaure tient peut être une seconde chance avec cette imposture. mais elle risque chaque jour d’être démasquée… 

Merci à l’édition Presses de la Cité pour ce roman intéressant

Mon avis: Isaure est revenue au pays après des années. Elle a retrouvé la trace de sa sœur jumelle, et l’ayant suivie discrètement, Isaure assiste à sa noyade. Coincée, elle décide de prendre l’identité de sa jumelle. 

Mais les obstacles vont lui compliquer la chose. En effet, sa sœur a un bébé! Un événement auquel elle ne s’attendait pas du tout. Et puis, ses proches et ses relations pourraient remarquer certains changements dans la personnalité de la femme qu’ils connaissent. Surtout que certains d’entre eux sont des amis d’enfance… 

J’ai plutôt apprécié ma lecture, je dois dire. Le sujet de la gémellité fait partie de mes prédilections. Aussi, je me pense toujours avec grand plaisir sur un roman qui le traite. Ce n’est pas le premier roman que je lis de Karine Lebert. Mais jusqu’ici, je n’avais découvert sa plume que sur le thème des romans de terroir.  

Aussi, j’étais curieuse de découvrir cette nouvelle façon d’aborder ce style de roman. Et je n’ai pas été déçue. On sent ce rythme qui est si particulier aux romans de terroir, mais pas seulement. En effet, se greffe sur ce rythme des éléments plus énergiques, plus intrigants, et plus sombres. Cela forme un joli mélange.  

L’histoire d’Isaure et Lucille est intéressante. A travers les événements présents, on remonte dans l’enfance des jumelles, et on finit par découvrir la raison du départ d’Isaure de son village natal. Dans le même temps, on voit évoluer la personnalité d’Isaure au fil des mois et de sa nouvelle vie.  

J’ai trouvé que c’était vraiment bien tourné, que la trame tenait la route, et que le roman était suffisamment consistant. Bref, j’ai passé un bon moment de lecture. 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :